Cocktail93


Cocktails by jelly


19/04


On est là






Cocktail93: 1/4 de Peps,1/4 de Pinups,1/4 de Pulpe,1/4 de PHP
A consommer sans modération

free counters
Nos Rubriques

           
           
           
           
           
           
           
           

Rubriques fermées








Mur d'images

Portraits de Femmes
Adrienne Bolland

Pas bêtes!
Just cute animals... - 1

Architecture&Design
Me By Melia Dubai Hotel, Tour Opus, Dubai

Tout sur les prénoms
Damien

Jeux en ligne
Hello Kitty Memory

Pinterest
New Look, par Carice

Records...en tout genre!
Records à la con

Scary!
Dessins effrayants

Pensées
Arsenic

Bref
Des chiffres

La page cinéma
Oscars 2011

L'agenda
Bonne fête à toutes les mamans !

Ars longa, vita brevi
Fabio Hurtado, peintre

Vintage glamour
Louise Brooks

Sexy and zen
Shu Qi à la une de Harper's Bazaar, Hong Kong, Decembre #2

Jpop & Kpop
2013 - Ladies Code , Hate you

The girl from Pomona
Jessica Alba à la une de Instyle Espagne, Aout

Top Modèles
Hailey Baldwin, Photoshoot par Nicole Benisti, Automne 2017

Miam ! Recettes de cuisine
Carpaccio à l'huile de truffe, fine entrée de Saint-Valentin

Couleur People
La plus belle femme française

Vroum!
Suzuki Alto - A la conquête de l Europe

Blogs
Les poupées de Wilkie

Insolite!
Le fils de Krakatau

Zooms
Micro bébés

Demain c'est Aujourd'hui
Retro futurisme #1

Street Fashion
Paris - On the street - 25

Polyvore
Pink & gray office créé par oasis13

Humour
Et en plus ca se mange!

Sorties BD
Sorties BD du 03/11/2012

Portraits de Femmes
Annie Beasant

Pas bêtes!
Habillés pour l'hiver

Architecture&Design
Maison RMR à Sydney

Tout sur les prénoms
Corentin

Jeux en ligne
Moto X Madness 3

Pinterest
Cheongsam par Gloria White - 2 et fin


Nos liens préférés



Google

Googleimage

7sur7

Wikipedia.fr

Facebook

Acidcow

Pata2.jpg

etoday.ru

Zcool

Darkroastedblend

Translate Google

Netcarshow

bdnet

google images

4sashi

thesartorialist

Lookbook

iconarchive
Le réseau Cocktail93



The Louise Brooks Website

Beautiful Girlz - La Pinup du Jour

Paris...by Day

745 Evergreen Terrace

Facebook Dark Woods


10 octobre 1985: sombre jour pour le cinéma
Décès à cette date de deux "grands" du cinéma mondial:
-Yul Brynner (Juli Borissovitch Bryner, dit), acteur américain né le 11 juillet 1920).
-Orson Welles, cinéaste et acteur américain (né le 6 mai 1915).
TOUT L'AGENDA
  THE GIRL FROM POMONA
MERCREDI

OCTOBRE
2017
La femme d'affaires
Loin d’être un hobby d’actrice gâtée, sa société, boostée par son « star power », est aujourd’hui entrée dans le club très fermé de ce que les experts appellent les licornes (des start-up qui pèsent plus de 1 milliard de dollars, NDLR) : l’entreprise américaine est déjà valorisée à 1,7 milliard de dollars en moins de cinq ans. Un succès fulgurant et inédit. À 35 ans, cette reine du e-commerce néglige les castings au profit des benchmarks de produits d’entretien et des plateaux télé où elle milite pour sa juste cause. Sans regrets. L’éco-entrepreneuse reste la seule « Femme la plus sexy de l’année » (selon le magazine masculin FHM en 2007) à avoir fait la une de Forbes. Et ce n’est qu’un début. Autour d’une séance photo exclusive, avec les pièces iconiques de la maison Ralph Lauren, interview d’une pionnière en e-business eco-friendly dont la réussite n’est pas du cinéma.
Madame Figaro. - Votre entreprise, The Honest Company, a été évaluée à 1,7 milliard de dollars moins de cinq ans après sa création. Vous avez lancé Honest Beauty, son pendant cosmétique, en 2015. Comment vivez-vous ce succès extraordinaire ?
Jessica Alba. - Au jour le jour ! Après plus de vingt ans de carrière à Hollywood, je ne pensais pas en arriver là. À la naissance de ma fille aînée, Honor, j’ai d’abord voulu répondre à un manque, avec des produits pour la famille et la maison, non toxiques, respectueux de l’environnement, dignes de confiance, au packaging moderne et à un prix accessible. Je me suis improvisée chimiste du dimanche, pour différencier les ingrédients nocifs des autres. Il m’a fallu trois années de recherches et un nombre incalculable de réunions décevantes avant de me lancer avec des partenaires solides. J’ai eu droit à mon lot de remarques condescendantes, du style « Pourquoi ne crées-tu pas un parfum, plutôt ? » On ne m’imaginait pas dans ce rôle, ce qui a décuplé mon désir de me lancer. Je souhaite voir Honest se déployer dans le monde entier. Mais le chemin pour y parvenir n’est pas encore complètement tracé.
Votre compte personnel dénombre dix millions d’abonnés sur Instagram, presque autant sur Twitter. Pour The Honest Company, la communication sur les réseaux sociaux était-elle primordiale ?
Cela a été l’une des clés de notre développement. Nous sommes une petite société face à des géants qui disposent de millions de dollars chaque année pour gagner des parts de marché ! Dès le début, nous nous sommes adressés aux ménagères millennials. Il nous a fallu créer une communauté, partager notre point de vue de copines. Les réseaux sociaux ont donné un visage humain à notre marque.
Vos arrière-grands-parents étaient des émigrés mexicains. Vous considérez-vous comme un emblème du rêve américain ?
Forcément. En tant qu’actrice, déjà, et en tant qu’entrepreneuse, issue d’un milieu très modeste, qui n’a pas eu accès aux écoles privées. Tout ce que j’ai, je l’ai gagné ! Même le simple fait d’avoir réussi une transition vers un autre domaine que le cinéma… Beaucoup sont arrivés dans ce pays pour fuir les persécutions, parce qu’ils nourrissaient l’espoir d’une vie meilleure. Aujourd’hui, des Américains montent au créneau, car ce rêve est en danger. Comme le sont les droits des femmes, le droit à une éducation convenable, à l’accès aux soins, des choses élémentaires sans lesquelles nous sommes tous démunis. Les Américains ont peur, car ce que nous entendons et voyons mis en place actuellement est l’antithèse des valeurs sur lesquelles ce pays s’est construit.
Comment réagir ?
Je suis plus motivée que jamais pour construire une entreprise éthique, portée par des valeurs d’honnêteté, des pratiques transparentes, jusque dans la façon dont nous investissons dans notre communauté, en Californie du Sud. Continuer à employer et à représenter la diversité. Et rester un exemple d’entrepreneuriat pour les filles du monde entier. The Honest Company prouve que la persévérance mène à tout.
Par Christelle Laffin / Figaro Madame | Le 17 mars 2017
A suivre...

par MANTEAU

 
    

A lire également:
10/10/2017    Tout ce que j’ai, je l’ai gagné  ! #1
  TOP MODèLES
MERCREDI

OCTOBRE
2017

par SUZY

 
    

A lire également:
18/09/2017    Paris Jackson à la une de Vogue Australie , Juillet
03/11/2017    Kendall Jenner à la une de Vogue India, Mai
  MIAM ! RECETTES DE CUISINE
MERCREDI

OCTOBRE
2017
Ingrédients
-2 carottes moyennes, 200g environ
-un morceau de gingembre frais de 40g environ, brossé mais non pelé, et finement tranché
-120 ml de vinaigre de vin blanc (j'ai pris du vinaigre de vin blanc à l'estragon, mais un vinaigre de cidre marcherait aussi)
-1 1/2 c.c. de sel
-1 1/2 c.c. de sucre
Instructions
1) Pelez les carottes et, à l'aide de l'épluche-légume, coupez-les en fins rubans sans trop vous préoccuper de leur régularité. Mettez les rubans dans un bol qui résiste à la chaleur, et placez une passoire fine au-dessus.
2) Mélangez le gingembre, le vinaigre, le sel et le sucre avec 240 ml d'eau dans une petite casserole et amenez à ébullition sur feu moyen-vif. Quand le mélange bout, remuez pour vous assurer que le sel et le sucre sont dissous, puis retirez du feu.
3) Versez immédiatement sur les carottes à travers la passoire. Assurez-vous que les carottes sont bien immergées, couvrez d'une assiette, et laissez revenir à température ambiante. Versez dans un bocal bien propre, refermez et mettez au frais. Consommez dans les deux semaines.
Notes:
Notez que l'odeur pas super agréable du vinaigre chaud flottera pendant quelques heures dans la cuisine, donc si vous attendez des invités, il vaut mieux préparer le pickle la veille.
Source: chocolateandzucchini.com

Adapté du livre de Pierre Lamielle, Kitchen Scraps.

par MANTEAU

 
LIEN    

  HUMOUR
MERCREDI

OCTOBRE
2017

Images: cliquer sur les miniatures pour zoomer

par MANTEAU

 
    

La Citation du Jour

  De mourir, ça ne me fait rien. Mais ça me fait peine de quitter la vie.(César)
Marcel Pagnol
171

Citation du jour, Marcel Pagnol
 
283e jour de l'année
Le du jour

HagarDunor
  ARS LONGA, VITA BREVI
MARDI

OCTOBRE
2017

Images: cliquer sur les miniatures pour zoomer

par MANTEAU

 
LIEN    

  THE GIRL FROM POMONA
MARDI

OCTOBRE
2017
En cinq ans, la beauté incendiaire de Sin City, amie de la maison Ralph Lauren, a bâti un empire avec sa start-up de produits écoresponsables. Rencontre avec une conquérante engagée.
Sa réussite se confond avec le rêve américain : une actrice à succès hollywoodienne (plus de trente-cinq films à son actif depuis la fin des années 1990) qui se métamorphose, en moins de cinq ans, en une des business women les plus influentes des États-Unis. Un parcours hors norme, atypique, exceptionnel, à l’image de cette beauté métisse - sa mère est franco-danoise, son père, ex-militaire, mexicano-indien -, éclatante et déterminée.
La stratège
Sa « première carrière », comme elle l’appelle, a véritablement commencé en 1998, lorsqu’elle a décroché le rôle-titre de Dark Angel, la série signée par James Cameron, face à mille deux cents autres candidates. « Cette superproduction de 125 millions de dollars reposait sur ses seules épaules, a commenté le réalisateur de Titanic. Elle a relevé le défi sans trébucher, travaillant quatre-vingt-six heures par semaine. »
Célébrée pour sa plastique de pin-up, Jessica Alba fait rapidement tourner les têtes. Mais garde la sienne sur les épaules et enchaîne intelligemment comédies romantiques et films d’action à succès. Le public la découvre femme fatale dans Sin City 1 et 2, super-héroïne dans les Quatre Fantastiques, déjantée dans Mon beau-père et nous… Déjà, la stratège se profile. C’est avec le même discernement qu’elle se lance en 2012 dans l’entrepreneuriat, en fondant The Honest Company, une start-up de produits écoresponsables. « Je voulais éviter à mes filles de connaître de nombreux séjours à l’hôpital, comme moi, enfant, après des crises d’allergie et d’asthme », commente-t-elle.
L'instant mode de Jessica Alba
Vous êtes une habituée des défilés de Ralph Lauren, complice du créateur et de son épouse, Ricky. Comment caractériseriez-vous votre relation ?
Ralph Lauren m’inspire. C’est une icône absolue de la mode. J’admire son sens des affaires, jusqu’à la décoration de ses boutiques, la façon dont l’Ancien et le Nouveau Monde s’y côtoient. Il a vécu son rêve en créant un style qui représente la quintessence de «l’American way of life». Impeccable au quotidien comme en soirée ! J’aime son idée de l’artisanat «old school», qu’il a rendu contemporain. Et il a su rester simple et dans la course, malgré les tempêtes. J’écoute ses conseils : savoir bien s’entourer, si possible de membres de sa famille, et défendre sa marque, coûte que coûte !
Par Christelle Laffin / Figaro Madame | Le 17 mars 2017
A suivre...

par MANTEAU

 
    

  ARCHITECTURE&DESIGN
MARDI

OCTOBRE
2017
Architecture
  • La chapelle
    Attenant à la chambre, se trouve une petite chapelle, dédiée au Saint Patron du roi, saint Louis. Richement sculpté, l'autel est encastré dans le mur. Un retable représente des scènes de la vie de saint Louis. Les vitraux à droite montrent Saint-Louis recevant les derniers sacrements.
  • Le cabinet de toilette
    Le cabinet de toilette est couvert de lambris de chêne relativement simples, et les treillages peints sur le plafond donnent l'impression d'une ouverture de la salle vers le ciel. Les peintures murales illustrent la vie et l'œuvre de Walther von der Vogelweide et Hans Sachs. Après le Siegfried du hall d'entrée, et le Tristan de la chambre, cette salle est à nouveau consacrée à l'univers wagnérien avec les Maîtres chanteurs de Nuremberg.
  • Le grand salon
    L'Arrivée de Lohengrin à Anvers (détail), peinture d'August von Heckel réalisée en 1886 pour le château de Neuschwanstein.
    Richement décoré, le salon, avec son annexe « le coin du cygne », est entièrement dédié à la légende du chevalier Lohengrin, qui avait une importance considérable chez Louis II. Les grandes peintures murales d'Hauschild et von Heckel dépeignent le « Miracle du Graal » et l'« Arrivée de Lohengrin à Anvers ». Louis II, jeune prince était tellement imprégné par l'opéra de Wagner Lohengrin qu'il s'était totalement identifié au chevalier au cygne, et n'hésitait pas à se déguiser en Lohengrin. La tragédie de Lohengrin fut sa solitude essentielle. Ce fut également le sort du roi.
  • Le cabinet de travail
    Le cabinet de travail de style gothique du roi est rempli de références à l'histoire du château de Wartburg. Les peintures, serties dans des panneaux muraux finement sculptés, sont l'œuvre de Josef Aigner et illustrent la légende de Tannhäuser et le concours de chant de la Wartburg.
  • La salle des chanteurs
    La salle des chanteurs, photographie colorée de la fin du xixe.
    La salle des chanteurs occupe entièrement le 4e étage du château et est une copie de la salle d'hôtes des ménestrels de la Wartburg en Thuringe, réalisée par Julius Hofmann. Les peintures murales dans le hall et dans le couloir dépeignent des scènes de la légende de Parsifal, sujet du dernier opéra de Wagner. Le château de Neuschwanstein, imaginé par Louis II comme le château du Graal et, simultanément, le château du Chevalier au Cygne Lohengrin, y adjoint un autre héros dans cette salle, à savoir Tannhäuser.
  • La cuisine
    La cuisine, conservée telle quelle, montre comment la technologie moderne a été intégrée à l'atmosphère du Moyen Âge présente dans les étages supérieurs. L'équipement comprend notamment une installation d'eau courante chaude et froide et un système de broches à rôtir automatique, car malgré ses rêveries, le roi n'était pas l'ennemi du progrès technique (surtout s'il lui permettait de concrétiser ses rêves).
  • par MANTEAU

     
        

    A lire également:
    09/10/2017    Le neuschwanstein #2
    08/10/2017    Le neuschwanstein #1
      LA PAGE CINéMA
    MARDI

    OCTOBRE
    2017
    Jean Rochefort, l'une des figures les plus populaires du cinéma français, décédé dans la nuit de dimanche à lundi à l'âge de 87 ans, était un comédien éclectique, pudique et passionné, incarnation du gentleman à la française.
    Avec ses grandes moustaches, son air de séducteur farceur, Jean Rochefort, qui a tourné dans près de 150 films, restera comme l'une des grandes voix du septième art français par son timbre de voix unique, grave et pénétrant, immédiatement identifiable, à l'instar d'autres monuments du pays comme Jean-Louis Trintignant ou Philippe Noiret.
    S'il s'est taillé une réputation dans les comédies, où il a souvent incarné des rôles de pince-sans-rire, Jean Rochefort était un acteur singulier, difficile à classer, avec cet air à la fois conventionnel et "fêlé", comme le disait le réalisateur Patrice Leconte dont il était l'acteur fétiche.
    Son allure élancée le prédestinait aux rôles de cadres supérieurs. Il a pourtant joué sur tous les registres : libertin cynique ("Que la fête commence" de Bertrand Tavernier), flegmatique valet anglais ("Les tribulations d'un chinois en Chine" de Philippe de Broca), pharmacien lâche ("Courage, fuyons" d'Yves Robert), père de famille adultérin ("Un Eléphant ça trompe énormément" d'Yves Robert), mari comblé ("Le mari de la coiffeuse" de Leconte), commandant de marine ("Le Crabe Tambour" de Pierre Schoendoerffer)...
    Il a promené sa silhouette longue et osseuse dans des films d'auteur ou grand public, de valeur parfois inégale. En 1987, dans "Tandem" de Patrice Leconte, où il interprète de manière poignante un animateur radio solitaire, il montre qu'il excelle autant dans le registre dramatique que comique.
    Sa longue carrière a été couronnée de trois "Césars" du cinéma français, pour ses rôles dans "Que la fête commence" en 1976, "Le Crabe-Tambour" en 1978, et un César d'honneur en 1999.
    Né le 29 avril 1930 à Paris dans une famille bourgeoise, Jean Rochefort vit une enfance plutôt terne, en partie à Nantes (ouest). "Dieu que je me suis ennuyé enfant", confiait-il. Son goût pour le théâtre lui est communiqué notamment à travers les transmissions de pièces à la radio. Après l'école de théâtre de la rue Blanche à Paris, il entre au Conservatoire et débute dans la compagnie Grenier-Hussenot.
    Sur les planches, il construit sa renommée aux côtés notamment de Delphine Seyrig et de Claude Régy. Il a près de trente ans quand il entame sa carrière au cinéma. Parti en URSS, il se marie et y reste un an.
    A son retour, il joue dans la série "Angélique" de Bernard Borderie. Dans les années 1970, il devient l'acteur favori d'Yves Robert ("Le grand blond avec une chaussure noire", "Le retour du grand blond", "Un éléphant ça trompe énormément", "Nous irons tous au paradis"...) et acquiert son statut de vedette. C'est aussi le "chouchou" de Patrice Leconte, malgré une première rencontre catastrophique entre les deux hommes en 1975.
    En 2015, à 85 ans, il avait incarné dans "Floride" de Philippe Le Guay, avec Sandrine Kiberlain, un ancien industriel en proie à la confusion mentale. Son chant du cygne puisqu'il annonçait, dans la foulée, qu'il mettait un terme à sa carrière. "Je ne veux pas faire de film d'épouvante, donc il vaut mieux s'arrêter", avait-il plaisanté sur Europe 1. Ce qui ne l'empêchait nullement d'enregistrer régulièrement, pour France 5, l'émission des "Boloss des belles lettres" où il interprétait une oeuvre du patrimoine littéraire en langage de la rue.
    En privé, Jean Rochefort, réfractaire à la "starisation", était un passionné de cheval : il avait atteint un niveau de compétition et possédait un haras dans les Yvelines, où il a vécu jusqu'à ses 80 ans. Atteint de dépression, son psychiatre lui avait recommandé de fuir la campagne.
    Père de cinq enfants de trois femmes différentes (Alexandra Moscwa, Nicole Garcia et Françoise Vidal), Jean Rochefort regrettait d'avoir été un "mauvais père" accaparé par sa carrière.
    Source: 7sur7.be

    par 5AVRIL

     
        

    La Citation du Jour

      L'indulgence, mon ami, est une vertu de riche.
    Jean Giono
    336

    Citation du jour, Jean Giono
     
    Le du jour

    HagarDunor
      ARS LONGA, VITA BREVI
    LUNDI

    OCTOBRE
    2017
    En couverture: Vanity Fair

    Images: cliquer sur les miniatures pour zoomer

    par MANTEAU

     
    LIEN    

      POLYVORE
    LUNDI

    OCTOBRE
    2017
    3.1 Phillip Lim Judo cutout crepe mini dress
    €310 NET-A-PORTER.COM
    CUTOUT DRESSES»
    3.1 Phillip Lim Flared Judo Dress
    €270 STYLEBOP.COM
    FLARED SKIRTS»
    3.1 Phillip Lim Flared Judo Dress
    €270 STYLEBOP.COM
    FLARED SKIRTS»
    3.1 Phillip Lim Marquise nubuck sandals
    €310 NET-A-PORTER.COM
    CHAUSSURES À TALON HAUT»
    3.1 Phillip Lim Pashli Medium Leather Tote
    €625 MYTHERESA.COM
    SACS FOURRE-TOUT EN CUIR»
    By Malene Birger Karlotte Bracelet
    €92 MYTHERESA.COM
    GOLD BANGLES»
    Pinterest
    PINTEREST.COM
    KD_BN_fern.png
    FOTKI.YANDEX.RU
    callmeexquisite
    THESTORYCANRESUME.TUMBLR.COM
    imgbox - fast, simple image host
    IMGBOX.COM

    par ABRICOT

     
    LIEN    

      ARCHITECTURE&DESIGN
    LUNDI

    OCTOBRE
    2017
    Architecture
    Le château de Neuschwanstein est construit en grande partie dans le style roman tardif du début du xiiie siècle. On le remarque dans la construction du bâtiment dans son ensemble aussi bien que dans son ornementation : portails en plein cintre, les arcades des fenêtres et des tours, la position des colonnes et des baies vitrées et des pinacles. Les salles d'habitation du roi et les salles d'apparat des troisième et quatrième étages étaient plus ou moins achevées en 1886. Les chambres du deuxième étage sont toujours en briques nues et ne sont pas visitées. Des éléments néo-gothiques et néo-byzantins (la salle du trône) sont également présents. À ce titre, le château est un exemple d'architecture éclectique de l'époque romantique. C'est aussi l'exemple typique d'historicisme en architecture.
    Il comporte environ 200 pièces d'une superficie totale de 6 000 m2. Quinze sont aménagées
  • Le hall d'entrée est divisé en deux nefs. Les voûtes d'arêtes sont ornées de peintures décoratives évoquant le Siegfried de Richard Wagner. Le plancher est recouvert de tuiles de Mettlach. À gauche du couloir, derrière les fenêtres doubles en plein cintre, se trouve le quartier des domestiques.
  • La salle du trône représente la salle du Graal de Parsifal. Le décorateur Eduard Ille et l'architecte Julius Hofmann l'ont conçue dans le style byzantin, inspiré par l'église Sainte Sophie, à Constantinople (aujourd'hui Istanbul). La salle du trône, sur deux étages, avec sa série de piliers en imitation de porphyre et de lapis-lazuli, a été achevée l'année de la mort du roi (1886). Sous la demi-coupole, dans une alcôve dorée, on atteint la plate-forme du trône par une volée de marches de marbre blanc. Le trône lui-même, conçu en or et en ivoire, n'a jamais été réalisé, car le roi est mort avant. La plate-forme est encadrée par des peintures représentant les douze apôtres, et derrière la plate-forme, on peut voir un motif de lions d'or, symbole de la Bavière. Sur fond doré sont représentés six rois européens canonisés (de gauche à droite : Casimir de Pologne, Étienne de Hongrie, Henri du Saint-Empire, Louis IX de France, Ferdinand d'Aragon, et Édouard d'Angleterre. À noter que Louis II était né le jour de la fête de son saint patron.
  • La salle à manger en chêne sculpté est décorée avec des peintures de Ferdinand von Piloty et Josef Aigner. On y voit des figures de «Minnesinger » et des scènes de la Wartburg, au moment du mythique concours de chant 1207. Sur la porte à droite on voit Wolfram von Eschenbach, l'auteur de Parsifal et Lohengrin. La décoration intérieure de la salle est due à Julius Hofmann. La sculpture de la table montre Siegfried combattant le dragon — un cadeau d'artistes de Munich à Louis II.
  • À la différence des autres chambres, la chambre à coucher du roi est magnifiquement sculptée dans le style néogothique. Quatorze sculpteurs sur bois ont travaillé pendant 4 ans et demi, dit-on, pour réaliser ce décor. Le lit du monarque est couvert de draperies richement brodées. Les peintures murales illustrent l'histoire de Tristan et Isolde, qui avait impressionné le jeune roi de 20 ans dans la version opéra de Wagner. Un ruisseau situé au-dessus du château apporte l'eau qui coule directement à la table de toilette.
    A suivre...
  • par MANTEAU

     
        

    A lire également:
    08/10/2017    Le neuschwanstein #1
    La Citation du Jour

      Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt.
    proverbe chinois
    347

    Citation du jour, proverbe chinois
     
    Le du jour

    HagarDunor
      TOP MODèLES
    DIMANCHE

    OCTOBRE
    2017

    Images: cliquer sur les miniatures pour zoomer

    par SUZY

     
        

    A lire également:
    06/05/2017    Hannah Ferguson à la une de Maxim Novembre, US
    12/05/2017    Nina Agdal à la une de Maxim USA Mars
    12/01/2017    Victoria Beckham à la une de Edit, Octobre
    05/04/2017    Zendaya à la une de The Hollywood Reporter
    08/01/2017    Lais Ribeiro pour Victoria's Secrets
      VROUM!
    DIMANCHE

    OCTOBRE
    2017

    Images: cliquer sur les miniatures pour zoomer

    par ENZO

     
        

    A lire également:
    30/08/2018    Aston Martin Vantage Tungsten Silver
      ARCHITECTURE&DESIGN
    DIMANCHE

    OCTOBRE
    2017
    Le château de Neuschwanstein (/nɔʏˈʃvaːnʃtaɪn/ Prononciation du titre dans sa version originale Écouter) se dresse sur un éperon rocheux haut de 200 mètres près de Füssen dans l'Allgäu. Le roi Louis II de Bavière l'a fait construire au xixe siècle. C'est aujourd'hui le château le plus célèbre d'Allemagne, visité chaque année par plus d'un million de touristes.
    Genèse et construction
    Lettre de Louis II à Richard Wagner de Guiguère, 13 mai 1868 :
    « Il est dans mon intention de reconstruire la vieille ruine du château de Hohenschwangau près de la gorge de Pöllat dans le style authentique des vieux châteaux des chevaliers allemands, et je vous confesse que je me languis de vivre ce jour (dans 3 ans) ; il y aura plusieurs salles confortables et chambres d'hôtes avec une vue splendide du noble Säuling, les montagnes du Tyrol et loin à travers la plaine ; vous connaissez l'hôte vénéré que je voudrais voir là ; l'endroit est un des plus beaux qu'on puisse trouver, sacré et inaccessible, un digne temple pour l'ami divin qui a apporté le salut et la bénédiction au monde. Il vous rappellera également Tannhäuser (Salle des chanteurs avec une vue du château dans le fond), Lohengrin (cour de château, couloir ouvert, chemin vers la chapelle) ; ce château sera de toute manière plus beau et habitable que Hohenschwangau qui est plus loin vers le bas et qui est profané chaque année par la prose de ma mère ; ils auront leur vengeance, les dieux profanés, et viendront vivre avec nous sur les hauteurs élevées, respirant l'air du ciel. »
    En 1867, lors d’un voyage en France, Louis II visita le château de Pierrefonds. L’idée de mélanger ce style architectural néo-gothique à celui, médiéval, de la Wartburg en Thuringe donna un résultat flamboyant.
    Neuschwanstein fut construit sur l'emplacement de deux anciens châteaux-forts, Vorderhohenschwangau et Hinterhohenschwangau. Pour pouvoir élever le château de ses rêves, Louis II fit dynamiter la montagne afin d'abaisser de 8 mètres le socle des anciens châteaux. Ce n'est qu'après la construction de la route et de l'installation de l'eau courante que la première pierre fut posée, le 5 septembre 1869. Les travaux furent dirigés par l'architecte Eduard Riedel et décorés par Christian Jank, un décorateur de théâtre. La construction du « nouveau rocher du cygne » (traduction de Neuschwanstein) a nécessité des quantités énormes de matériaux, par exemple sur les deux seules années 1879 et 1880 : 465 tonnes de marbre de Salzbourg, 400 000 briques, 3 600 m3 de sable et 600 tonnes de ciment. En 1884, Louis II s'établit dans le palais. Deux années plus tard, après sa mort mystérieuse, le château fut ouvert au public, bien qu'il ne fût pas encore terminé.
    Le projet initial de Louis II et Riedel était plus ambitieux, mais l'État bavarois décida de ne pas poursuivre les travaux à la mort du roi.
    A suivre...

    par MANTEAU

     
        

    La Citation du Jour

      Ce sont là jeux de prince: On respecte un moulin: on vole une province.(Le Meunier de Sans-Souci)
    François Andrieu
    6

    Citation du jour, François Andrieu
     
    Le du jour

    HagarDunor
    L'horoscope

    Ce que prévoit Madame irma pour vous cette semaine....















                  
    Page précédente
    Page suivante

    This website uses cookies to ensure you get the best experience.


    Recherche:
    Do not try stupid things here please, cmd, ping, path: this will never work. it is my own search program
    maxwell itano apink Kaylee Carver y?jpg Hemingway afterschool Monica Leigh'A=0'A Teasdale pï¿à noel bons alien Margaux Motin ../etc/passwd ninja Lachaise
    Recherche par Google:

    Météo

    Météo Paris © meteocity.com

    Nous écrire



    La liberté d'expression a-t-elle des limites ?
    Certain n'acceptent pas la caricature, il existe des pays dans le monde où il est interdit de caricaturer. Lors de mon illustration du prophète Mahomet, j'ai reçu des menaces de mort. La caricature se pratique seulement dans les pays de liberté, démocrates - Cabu

    Nos Rubriques

    L'agenda
    Ars longa, vita brevi
    Vintage glamour
    Sexy and zen
    Jpop & Kpop
    The girl from Pomona
    Top Modèles
    Miam ! Recettes de cuisine
    Couleur People
    Vroum!
    Blogs
    Le saviez vous ?
    Insolite!
    Zooms
    Demain c'est Aujourd'hui
    Nous
    *Uniquement accessible aux membres:
    Street Fashion
    Polyvore
    Humour
    Sorties BD
    Portraits de Femmes
    Pas bêtes!
    Architecture&Design
    Tout sur les prénoms
    Jeux en ligne
    Pinterest
    Records...en tout genre!
    Scary!
    Pensées
    Bref
    Le jeu des 7 erreurs
    La page cinéma

    Santé !

    Archives

  • 18/04/2019
  • 17/04/2019
  • 16/04/2019
  • 15/04/2019
  • 14/04/2019
  • 13/04/2019
  • 12/04/2019

  • 19/04/2018 > menu
  • 19/04/2017 > menu
  • 19/04/2016 > menu
  • 19/04/2015 > menu
  • 19/04/2014 > menu
  • 19/04/2013 > menu
  • 19/04/2012 > menu
  • 19/04/2011 > menu
  • 19/04/2010 > menu
  • 19/04/2009 > menu
  • 19/04/2008 > menu
  • 19/04/2007 > menu

  • Début Janvier 2018
  • Début Janvier 2017
  • Début Janvier 2016
  • Début Janvier 2015
  • Début Janvier 2014
  • Début Janvier 2013
  • Début Janvier 2012
  • Début Janvier 2011
  • Début Janvier 2010
  • Début Janvier 2009
  • Début Janvier 2008
  • Début Janvier 2007

    Entrer une date:

  • Zooms

    Couleur People
    Noémie Lenoir : Sexy au Crazy

    04/06/2013




    Blogs
    Avallon Dolls, par Aude

    08/03/2013




    Top Modèles
    Rosie Tupper pour Vogue Australie

    24/01/2012




    Top Modèles
    Isla pour Dress to Kill

    01/09/2012




    La page cinéma
    Cannes 2018: le palmarès

    20/05/2018




    Ars longa, vita brevi
    Michael Sowa

    23/03/2015




    Sorties BD
    Sorties BD du 06/09/2018

    06/09/2018




    Sexy and zen
    Shu Qi à la une de Marie Claire China Mars

    12/07/2018




    Miam ! Recettes de cuisine
    Rubik’s cube de melon et de feta

    11/08/2018




    Sorties BD
    Tintin chez les .... #6

    21/01/2017




    Vintage glamour
    Marlene Dietrich

    27/12/2013




    Pinterest
    Deeply Turquoise by Elvan Karaçay

    16/05/2016




    Sorties BD
    Sorties BD du 08/10/2015

    08/10/2015




    Sexy and zen
    Shu Qi à la une de Grazia Août #1

    05/11/2017




    Jpop & Kpop
    2012 - G-Dragon, Crayon

    06/11/2012




    Sexy and zen
    Shu Qi, Album Facebook Mai

    27/06/2018