SAMEDI

AVRIL
2011
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
Source: Retro_futurism


par MANTEAU  624

LIEN

SAMEDI

AVRIL
2011
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
Source: retro_futurism(LJ)


par MANTEAU  477

LIEN

VENDREDI

AVRIL
2011
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 

par MANTEAU  638

SAMEDI

MARS
2011
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
La visite virtuelle des grands musées du monde: c'est désormais possible, et ce grace à Google.
Google ouvre les portes de dix-sept musées avec googleartproject.com, lancé la semaine passée.
Sur le meme principe que StreetView, on déambule au sein de grandes galeries : le MoMa de New York, la National Gallery de Londres... « Avec un accès facile à des œuvres d'art importantes , vues d'une manière nouvelle», explique Carlo d'Asaro Bion­do, président Europe du Sud et de l'Est, Moyen-Orient et Afrique de Google.
Le château de Versailles, qui, dès 2009, employait Street View pour offrir des visites virtuelles de ses jardins, s'est prêté au jeu. Pour Jean-Jacques Aillagon, président de l'insti­tution, «visiter les appartements du roi, la galerie des Glaces et les grands appartements de la reine sur Google Art Project offre une intimité incomparable avec un grand nombre d'œuvres». Du château, une trentaine sont accessibles, dont une numérisée en gigapixels (7 milliards de pixels !) et dont on peut explorer jusqu'à la plus infime craquelure. Royal !
« Les musées décident de ce qu'ils veulent montrer. Nous sommes prêts à numériser gratuitement autant d'œuvres qu'ils le désireront», assure Carlo d'Asaro Biondo. Pour Versailles, l'objectif est de numériser «la totalité des ­collections» (soit 60 000 pièces), assure Aillagon. De son côté, Google entend développer l'usage de Street View pour des événements ponctuels, comme de prestigieuses expos temporaires.
Source: Christophe séfrin, 20minutes.fr

En photo: le lit de Marie Antoinette
par MANTEAU  842

LIEN

MERCREDI

MARS
2011
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
Un astrobiologiste de la NASA affirme qu'il a trouvé des preuves de vie extraterrestre: des fossiles de bactéries trouvées dans des météorites très rares (il n'en existe que 9 sur la Terre).
Ses conclusions, publiées dans le Journal of Cosmology vendredi 4 mars au soir et disponibles sur le site de la revue scientifique, expliquent comment il a découvert les fossiles, en cassant la météorite puis en analysant la roche exposée avec deux microscopes permettant de détecter tout reste de fossile. Et il a ainsi trouvé des fossiles de micro-organismes, dont la plupart ressemblent beaucoup à ceux qu'on peut trouver sur Terre.
Comme il l'a dit dans une interview à Fox News:
«Ce qui est excitant c'est que dans beaucoup de cas ils sont reconnaissables et on peut les associer de très près à des espèces génériques ici sur terre. Il y en a qui sont juste très étranges et ne ressemblent à rien que j'aie pu identifier, et je les ai montré à beaucoup d'autres experts qui sont restés perplexes eux aussi.»
Et d'ajouter:
«J'interprète ça comme une indication que la vie est distribuée de façon plus large que restrictée strictement à la planète terre. Ce domaine d'études a à peine été effleuré -parce que, pour être franc, beaucoup de scientifiques diraient que c'est impossible.»
D'ailleurs, en prévision de ces critiques de ses pairs «vue la nature controversée de sa découverte», le rédacteur en chef du Journal of Cosmology a pris des mesures bien particulières. D'abord avec une note précisant que «Docteur Richard Hoover est un scientifique et un astrobiologist hautement respecté, avec une liste prestigieuse de réussites à la NASA». Ensuite en invitant 100 experts à analyser les résultats du Dr. Hoover, analyses qui seront publiées du lundi 7 mars au jeudi 10 sur le site.
Source: Yahoo.fr


par MANTEAU  573

MERCREDI

FEVRIER
2011
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
La Chine prévoit de créer le monde plus grand ville en effectuant la fusion de neuf villes pour créer une métropole de deux fois la taille du Pays de Galles avec une population de 42 millions.
Le "Turn Into Pearl River Delta One" couvrira une grande partie du centre manufacturier de la Chine, qui s'étend de Guangzhou et Shenzhen , Foshan, Dongguan, Zhongshan, Zhuhai, Jiangmen, Huizhou et Zhaoqing.
Au cours des six prochaines années, seront entrepris environ 150 grands projets d'infrastructures de maillage, de transport, d'énergie, d'eau et de réseaux de télécommunications des neuf villes conduisant à un coût de quelque 2 milliards de yuans (£ 190 000 000 000).
par MANTEAU  651

LIEN

LIENS

RANK
  Les posts plus lus dans la rubrique

 Projet Orion 2495 , le 21/10/2011
 L'ile d'AZ 2399 , le 23/09/2010
 Hot Cyborgs 1836 , le 24/03/2012
 Projet d'un dirigeable atomique britannique en 1966 1698 , le 04/07/2011
 Le Steampunk 1629 , le 05/01/2014
 Poséidon : premier hôtel sous marin 1509 , le 14/05/2011
 Tropical Island Yacht : la plage de rêve mobile 1365 , le 25/09/2011
 Espace Hôtel 1318 , le 23/09/2011
 DONA, un robot mendiant 1232 , le 04/05/2011
 Véhicules de demain 1036 , le 01/04/2012
 Des images de galaxies jamais vues prises par Hubble 1011 , le 09/12/2009
 Guyrobot.com 998 , le 18/04/2009
 Concept: train à grande vitesse voyager sans escale 980 , le 10/08/2011
 Le tourisme du futur - 1 928 , le 22/10/2010
 Le futur des Robots - 5 et fin 925 , le 22/01/2013
JEUDI

FEVRIER
2011
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
Un groupe d’étudiants de l’Université chinoise de Hong Kong cherche à stocker d’énormes quantités de données dans un contenant inattendu : la bactérie Escherichia Coli ou "colibacille", nocive pour l’homme.
En France, les archives nationales s’étendent sur plus de 160 kilomètres d’étagères ! Et aux Etats-Unis, ce chiffre est cinq fois plus important. Et si le stockage d’informations dans le futur ne nécessitait plus autant de place ? Voire plus du tout d'étagères ? Un groupe d’étudiants de Hong Kong a essayé de mettre au point une technique pour résoudre ce problème. Tout stocker dans une bactérie, E Coli.
Concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? "Nous serons capables de conserver toutes nos données dans une boîte contenant des bactéries, au réfrigérateur", a expliqué à l’AFP Aldrin Yim, un étudiant-chercheur qui participe au projet de stockage bio.
Le biostockage - stockage et cryptage de données dans des organismes vivants - est une science récente. Elle existe depuis un peu moins de 10 ans.
Une expérience précédente, menée en 2007, était parvenue à des résultats étonnants. Une équipe de l’université japonaise Keio a réussi à encoder l’équation d’Einstein sur la théorie de la relativité (E=MC2) dans l’ADN d’une bactérie commune du sol. Comme les bactéries ne cessent de se reproduire, les informations stockées peuvent alors être conservées durant des milliers d’années.
L’équipe de Hong Kong a voulu aller plus loin. Elle souhaite stocker encore plus de données (texte, mais aussi images, vidéo et musique), et pour ce faire, elle a développé une méthode pour les compresser, puis les distribuer dans des cellules bactériologiques. Pour les localiser par la suite, rien de plus facile pour les chercheurs : ils ont cartographié l’ADN de la bactérie. Un seul gramme de bactérie pourrait ainsi stocker l’équivalent d’informations contenues dans 450 disques durs de 2.000 gigabytes !
source: maxisciences.com

par MANTEAU  531

MERCREDI

JANVIER
2011
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
Il ressemble à un croisement entre l'arche de Noé et certains navires présents dans les films de science fiction des années 1970. Le futuristique Hôtel "Arche" a été conçu pour résister aux inondations causées par la montée des eaux. Le Flottant géant est conçu comme un coffre-fort,prévu dans le cas d'une catastrophe. L'hôtel est aménagé avec toutes les facilités pour les clients. Avec sa forme en coque , il résiste aux tsunamis et autres catastrophes naturelles.
Les architectes disent que, du fait de la construction de la coque de l'arche, des arcs, des câbles répartie uniformément au niveau du poids, il est également insensible aux tremblements de terre. Les concepteurs ont utilisé des panneaux solaires et un système de collecte des eaux pluviales afin d'assurer que les résidents auront de l'électricité et un approvisionnement en eau. L'environnement interne prévoit également une végétation luxuriante, qui fournissent de l'air de haute qualité et des sources de nourriture.

par MANTEAU  789

VENDREDI

DECEMBRE
2010
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 

par MANTEAU  727

LUNDI

DECEMBRE
2010
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
AB Elise, la société russe d'architecture, a élaboré le projet intitulé 2020 Eco-City, visant à la réhabilitation de la zone industrielle dans la ville de Mirny, en Iakoutie. Eco-ville sera construite dans un cratère fait par l'homme d' un diamètre d'environ un kilomètre et une profondeur de 550 mètres.

par MANTEAU  827

JEUDI

DECEMBRE
2010
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 

par PASCAL  721

LIEN

DIMANCHE

DECEMBRE
2010
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
  • EADS Astrium a pris l'approche, lui , de l "avion-fusée" . Le quadriréacteur ressemble à un avion normal, mais il est en fait un jet spatial aménagé avec des moteurs de fusée. L' Astrium Space Jet prendra son envol à partir d'un classique aéroport à l'aide de ses moteurs à réaction, mais quand il atteindra une altitude d'environ 12 km, les moteurs de fusée entreront en action pour donner la force d'accélération suffisante pour atteindre les 100 km en un rien de temps. Astrium espère que le premier vol décollera en 2012, les billets coûteront un peu moins de 300.000 $, mais en 2009,, du fait de la crise mondiale. la société a mis son projet de jet en attente
  • Excalibur Almaz Limited (EA) a annoncé ses plans l'année dernière d'ouvrir une nouvelle ère de vols privés orbitaux dans l'espace pour les clients commerciaux d'ici 2013 : ceci se fera par l'utilisation de vaisseaux construits pour les missions spatiales russes militaires. Jusqu'a présent, Excalibur Almaz n'a pas révélé tous les détails sur le prix par voyage.
  • Baptisé le Spaceship Fishbowl, ce vaisseau de John Carmack Aerospace permet d'offrir aux passagers une vue à 360 degrés de l'espace. Le vaisseau spatial à l'allure bizarre aura deux personnes dans l'espace à la fois et le billet coûte environ $ 100 000 par passager. Le vol est prévu pour décoller de Spaceport America. Les vols habités seront proposés a la fin de 2010.
  • Boeing a également rejoint la course et travaille sur une nouvelle capsule spatiale , qui permettra le transport de personnes vers et à partir de la Station spatiale internationale. Le projet a pris de l'ampleur après le versement de 18 millions de dollars au titre de la NASA Commercial Crew Développement . L engin peut emporter jusqu'à sept personnes. Quand a sa taille, il sera plus grand que le vaisseau spatial Apollo et plus petit que la capsule Orion.
    Source: http://www.bornrich.org


  • par MANTEAU  589

                  
    187     Page précédente
    Page Suivante
    167