VENDREDI

JUIN
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
La minijupe (ou mini-jupe ou jupette) est une jupe très courte, droite ou plissée, « dont la longueur ne doit pas excéder 10 cm sous les fesses pour mériter cette appellation » . On distingue également la microjupe, qui est encore plus courte et dont l'ourlet se situe juste en dessous des fesses.
Le port de la minijupe, inspirée par la styliste anglaise Mary Quant en 1965, et associé au port des bottes hautes, en vinyle initialement puis en cuir, a été très vite popularisé dans le monde occidental. Devenue un des symboles de la libération de la femme, la minijupe fut l'une des manifestations de l'évolution des mœurs vestimentaires féminines.
Le succès considérable de la minijupe conduisit au développement des collants, et à la quasi-disparition du port des bas. Au fil du temps, la minijupe s'est modernisée et diversifiée au gré des collections proposées par les créateurs de mode.
Minijupes et humour
* Le mot minijupe est parfois utilisé comme qualificatif d'un discours, d'un exposé ou d'une présentation. On parle ainsi d'un « exposé minijupe ». Ceci en référence à l'analogie formulée par le préfet Jacques Gandouin : « Un discours doit être comme une minijupe, suffisamment long pour couvrir le sujet, mais suffisamment court pour retenir l'attention ». Cette analogie a depuis été reprise par le gouvernement français, qui sur son site officiel énonce le « principe de la minijupe » destiné aux entreprises : « Il faut en montrer assez pour attirer l'attention du chaland mais pas trop pour cacher ce qui doit l'être ».
* Wilfrid Baumgartner, ministre de l'économie et des finances, faisait un parallèle entre les statistiques et la minijupe : « les unes et l'autre cachent l'essentiel mais elles peuvent tout de même donner des idées ! »
* Citation de Coluche : « de nos jours, étant donné que les minijupes se font de plus en plus courtes et les décolletés de plus en plus plongeants, il n'y a plus qu'à attendre que les deux se rejoignent »

par MANTEAU  157Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

VENDREDI

JUIN
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Au cours de la longue histoire du Saint Empire romain germanique, il a utilisé de nombreux formes héraldiques, représentant ses nombreuses divisions internes.
La Quaternion Eagle
Une restitution de l'écusson du pays a été le "Quaternion Eagle" imprimé par David de Negker, Augsburg, 1510, d'après une gravure sur bois par Hans Burgkmair. Elle a montré les boucliers des différentes parties de l'empire en groupes de quatre sur les plumes d'un aigle à deux têtes de soutien, à la place d'un bouclier, le Christ sur la Croix. Au sommet, les grands boucliers, sont ceux des sept Princes électeurs, ainsi que celui portant pour titre "Préfet de Rome".
par MANTEAU  268Source: fr.wikipedia.org

VENDREDI

JUIN
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Bertrand de Got naquit vers 1264 près de Villandraut en Gironde, et décéda le 20 avril 1314, à Roquemaure (Gard). Son tombeau se trouve dans l'église collégiale (qu'il avait fait bâtir) à Uzeste, en Gironde. Il fut évêque de Saint-Bertrand-de-Comminges puis archevêque de Bordeaux, cardinal, avant de devenir pape sous le nom de Clément V. Sous son égide furent aussi construits dans le Sud Gironde les châteaux dits « clémentins » : Villandraut, Roquetaillade, Budos, Fargues, La Trave.
Son élection
Après un court pontificat, la mort de Benoît XI, en juillet 1304, fit ouvrir le conclave de Pérouse et laissa éclater les dissensions du Sacré Collège. Les discussions s’éternisèrent jusqu’au mois de juin 1305. Les cardinaux virent alors arriver Robert d’Anjou à la tête de « trois cent cavaliers aragonais armés et d’une multitude d’almogavares qui ne l’étaient pas moins ». Impressionné par tant de lances, le 5 juin 1305, les cardinaux français et italiens qui étaient représentés à égalité dans le conclave s’empressèrent de se mettre d’accord sur une seule chose : choisir un pontife hors de leur rang. Aussi ils désignèrent Bertrand de Got, l’archevêque de Bordeaux. Le nouveau pape choisit de régner sous le nom de Clément, le cinquième, le 24 juillet 1305.
Son refus de rejoindre Rome
Bertrand de Got aurait voulu se faire sacrer à Vienne comme son lointain prédécesseur Gui de Bourgogne qui en fut l’archevêque de 1083 à 1110 et qui régna, jusqu’en 1124, sous le nom de Calixte II. Mais Philippe le Bel préféra Lyon et le nouveau pape obtempéra. Dans un froid glacial, Clément V se dirigeait vers la vallée du Rhône, puis remonta vers la capitale des Gaules, pour son couronnement. La cérémonie déploya ses fastes devant le roi de France, en la basilique Saint-Just, le 15 novembre 1305.
Peu décidé de se rendre à Rome, où régnait le marasme le plus total, il semblerait que la prime intention de Clément V fut de passer son pontificat à Bordeaux. Entre février et mars, il séjourna à Cluny, Nevers et Bourges avant de rejoindre son ancien archevêché, traînassant d’abbayes en diocèses de France et nommant des cardinaux à sa dévotion.
Quand il s'approcha de Bordeaux, les Aquitains tout au long du chemin le saluait et l'acclamait. Il trouva une ville en liesse lors de son arrivée en juillet 1305. Cela entraîna la prise de mesures de sécurité et de ravitaillement par le sénéchal d'Aquitaine. Le 4 septembre, le pape quitta son ancienne ville épiscopale et, en chemin, passa à Villandraut, où il était né et dont il était le seigneur.
L'affaire des templiers
Clément V fut d'abord le pape du procès de l'Ordre du Temple. Philippe le Bel, le 17 novembre, avait fait parvenir à Clément V les aveux de hauts dignitaires templiers. En Guyenne, le pape, malade, malgré ces premiers aveux et la promesse royale de lui remettre tous les coupables, manquait d’enthousiasme. Cela était insupportable à Guillaume de Nogaret. Le Garde des Sceaux pensa avoir trouvé la parade en faisant prononcer par Pierre Dubois, avocat de Coutances, une violente diatribe en place publique « contre ceux qui refusaient de faire manger le pain du roi » aux chevaliers du Temple.
Troublé par la tournure des évènements et pour tenter d’amadouer le roi de France, Clément V décida de s’installer en pays plus neutre que la Guyenne anglaise. Il choisit le Comtat Venaissin, fief pontifical. Sa Sainteté y arriva avec sa suite le 9 mars 1309 et s’installa d’abord dans le couvent des dominicains. Personne ne se doutait à cet instant que neuf pontifes allaient se succéder dans cette ville pendant plus d’un siècle.
Le concile de Vienne
Clément V, traînait tellement les pieds, qu’en définitive le concile, au cours duquel le premier pape du Comtat devait condamner les templiers, ne fut convoqué qu’en 1311 et encore sur ferme injonction du roi de France. Le Souverain Pontife quitta sa résidence de Notre-Dame du Groseau, près de Malaucène, le 18 septembre pour rejoindre Vienne.
Le verdict si prévisible fut seulement proclamé le 13 avril 1312, en séance plénière du concile de Vienne, et en présence du roi de France Philippe IV le Bel, il promulgua la bulle « Vox in excelso » qui supprimait l'Ordre du Temple. Ce qui n’était pas prévu par le roi de France était que tous les biens des templiers fussent attribués aux chevaliers de Rhodes.
Un mois plus tard, le Pape décréta, par la bulle « Ad providam » la dévolution des biens du Temple à l'ordre de l'Hôpital Saint-Jean de Jérusalem, et régla le sort des Templiers par la bulle « Considerantes dudum » fulminée le 2 mai 1312.
Mais en Provence, qui jouxtait Avignon et le Comtat Venaissin, ni Charles II ni son successeur Robert d’Anjou ne cédèrent de bonne grâce les commanderies templières aux joanites. Certaines d’entre elles étaient encore en possession du comte de Provence en 1319.
La mort de Clément V
Mais pour l’instant, dans le Comtat Venaissin, Clément V était au plus mal. Sans doute atteint d'un cancer des intestins, ses « physiciens » (médecins), pour tenter d’apaiser ses douleurs lui faisaient ingurgiter des émeraudes pillées. Rongé par la maladie, il publia le 24 mars les décrétales du concile et quitta sa retraite de Monteux, avec l’espoir de rejoindre Villandraut, le fief de sa famille près de Langon. Le pape atteignit les rives du Rhône le 5 avril 1314 pour s’éteindre, quinze jours plus tard, le 20 avril 1314, à Roquemaure dans la demeure du chevalier Ricard qui l’avait hébergé.
La dépouille de Clément V fut ramenée à Carpentras pour des hommages solennels. Durant la veillée funèbre, un cierge renversé mit le feu au catafalque et carbonisa le mollet du pontife défunt.
par MANTEAU  669Source: fr.wikipedia.org

JEUDI

JUIN
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le Grand Fenwick est un pays de fiction. Ce petit duché européen a été imaginé par l’écrivain irlandais Leonard Wibberley dans La souris qui rugissait (The Mouse That Roared, 1955) et se retrouve dans une série de romans postérieurs.
Le Grand Fenwick occupe un territoire de 8 km sur 5, et est situé dans une dépression des Alpes du Nord. Il jouxte la France et la Suisse, et est séparé de la première par le col du Pinot. Il comporte trois vallées (à l'instar de la Principauté d'Andorre). Son point culminant (700 m) est le Mont Fenwick.
Présentation du Grand-Fenwick
Voici comment Léonard Wibberley présente le Grand-Fenwick, dans le premier chapitre de "La souris qui rugissait".
* "Le duché du Grand Fenwick se cache dans une dépression des Alpes du nord et réunit, en un paysage accidenté, trois fins de vallées, une rivière, une montagne de 700 mètres - le mont Fenwick - et un château-fort. Dans la région au nord du duché, où les versants des montagnes environnantes jouissent de l’orientation voulue, s’étendent 160 hectares de vignobles. Chaque automne y voit mûrir un petit raisin noir au parfum particulièrement agréable qui donne le pinot Grand Fenwick. La possession de quelques bouteilles de ce cru fameux représente pour les connaisseurs le meilleur brevet de tastevin. En six siècles, la production du pinot Grand Fenwick n’éxeda jamais 2000 bouteilles par an. Dans les mauvaises années, ce chiffre se trouve parfois réduit des 3/4, et l’on se souvient encore avec effroi de la désastreuse récolte de 1913 qui, à la suite de neiges tardives et de pluies estivales, ne donna que 300 bouteilles. Cette année-là est restée plus douloureusement gravée dans la mémoire des amateurs que la suivante, où l'explosion de la guerre mondiale fut, pour eux, amortie par la nouvelle que les vignes du Grand Fenwick avaient produit une récolte miraculeuse de petit raisin noire."
par MANTEAU  189Source: fr.wikipedia.org

JEUDI

MAI
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
La Peau de chagrin est un roman d’Honoré de Balzac publié en 1831 par Gosselin et Canel dans les Romans et contes philosophiques, puis aux éditions Werdet en 1834 dans les Études philosophiques. Une édition illustrée de 1837 chez Delloye et Lecou fait appel, avant Furne, à 124 artistes. L’édition Furne de 1845 place la Peau de chagrin en tête des Études philosophiques.
Le texte a connu diverses pré-publications dans les journaux de l’époque sous forme d’extraits dans la Revue des Deux Mondes en mai 1831, sous le titre Une débauche publié un mois plus tard dans le Cabinet de lecture et le Voleur. La Revue de Paris publie à son tour une version du texte sous le titre le Suicide d’un poète.
Résumé
Le jeune aristocrate Raphaël de Valentin, après avoir perdu toute sa fortune pour payer les dettes de son père, a l'intention de se suicider. Il rentre par hasard chez un antiquaire, où un vieil homme lui montre alors « une peau de chagrin » ayant le pouvoir d’exaucer tous les vœux de son propriétaire : « Si tu me possèdes, tu possèderas tout, mais ta vie m'appartiendra ». Le vieillard met en garde le jeune homme : chaque désir exaucé fera diminuer la taille de cette peau, symbole de sa vie : « Le cercle de vos jours, figuré par cette Peau, se resserrera suivant la force et le nombre de vos souhaits, depuis le plus léger jusqu'au plus exorbitant ». Le jeune homme accepte ce pacte diabolique, sans bien mesurer les mises en garde de l'antiquaire. Dans un premier temps, Raphaël ne se préoccupe pas de cet avertissement et se lance dans des folies. Il devient immensément riche, mène grand train, connaît la gloire et les succès mondains. La Peau lui procure l’énorme héritage d’un oncle et l’amour de Pauline, sa jeune voisine. Mais très vite le jeune homme passionné qui envisageait de produire une grande œuvre (La Théorie de la volonté), devient un être prématurément vieilli, dévoré par une maladie que ni les plus savants médecins, ni les cures dans des villes d’eau ne peuvent sauver. Prenant conscience de l’inexorable rétrécissement de la peau, et du temps qui lui est compté, il en vient à vivre en reclus, espérant éviter toute occasion de formuler quelque vœu que ce soit. Sa survie devenant sa seule préoccupation, il constate, que bien que doté d’un pouvoir extraordinaire, il n’en a rien fait, et il meurt rongé d’amertume, foudroyé par un dernier désir.
Analyse
Derrière le conte fantastique, se retrouve le thème classique du pacte avec le Diable : "je t’offre du bonheur contre ta vie ou ton âme". Il rappelle au lecteur que toute chose a un prix et que le bonheur perpétuel n’existe pas. Un choix est indispensable entre vivre plus intensément moins longtemps et moins intensément plus longtemps. C’est d’ailleurs l’objet de la discussion entre Raphaël de Valentin et l’antiquaire sans âge qui lui offre la peau. De façon plus générale, cette oeuvre constitue une réflexion sur le désir : faut-il chercher à satisfaire tous ses désirs pour être heureux ?
par MANTEAU  405Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

VENDREDI

MAI
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Une projection 3D d'un hypercube quadri-dimensionnel exécutant une double rotation sur deux plans orthogonaux.
par MANTEAU  161Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

VENDREDI

MAI
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Pac-Man est un jeu vidéo créé en 1979 par le concepteur Toru Iwatani pour l'entreprise japonaise Namco. Le but du jeu est de déplacer Pac-Man, un personnage en forme de camembert, à l'intérieur d'un labyrinthe, et de lui faire ramasser toutes les pac-gommes qui s'y trouvent en évitant d'être touché par des fantômes.
Ce jeu est sorti dans les salles d'arcade le 22 mai 1980 au Japon sous le titre Puck Man, dérivé du japonais 'paku paku' qui indique l'action d'ouvrir et refermer la bouche, par extension il s'agit de l'action de manger avec gloutonnerie. Il connaît un succès immédiat et est commercialisé en 1980 aux États-Unis et dans le reste du monde. Son aspect non-violent aurait été à l'origine de son succès auprès des jeunes filles et des jeunes garçons.
Le changement de nom de Puck-man à Pac-Man répond au souci d'éviter que des petits comiques grattent la boucle du P pour en faire un F, ce qui aurait constitué une obscénité relativement mal vue dans les salles d'arcade, majoritairement fréquentées par des jeunes.
par MANTEAU  186Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

VENDREDI

MAI
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le dessin à la silhouette, apparu au XVIIIe siècle est réalisé par un trait tracé autour de l'ombre projetée du visage ou du corps du sujet.
Il tire son nom d’Étienne de Silhouette. Pour certains l’origine s’explique par le fait que ses ennemis donnèrent son nom à des dessins le représentant en quelques traits, pour d’autres parce qu’ Etienne de Silhouette s’amusait à dessiner les portraits de ses invités sur les murs de son château de Bry-sur-Marne.
Le portrait à la silhouette est un portrait de profil, sur fond blanc,réalisé soit par du papier découpé soit à l’encre de Chine. Par la suite le nom sera étendue à toutes formes d’art :
-théâtre d’ombres
-photographie, il s'agit souvent de sujets en ombre, à contre-jour.
par MANTEAU  276Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

LIENS

RANK
  Les posts plus lus dans la rubrique

 8 août 1929, 1er tour du monde pour le Graf Zeppelin 3851 , le 08/08/2010
 Les Très Riches Heures du duc de Berry 3178 , le 31/12/2011
 Censure des images en Union soviétique 2556 , le 17/11/2010
 René Lalique - 2 2314 , le 06/05/2011
 Happy Birthday Amy! 1961 , le 04/08/2014
 Le trésor de Hoxne 1826 , le 25/11/2010
 La Naissance de Vénus, d'Alexandre Cabanel 1683 , le 18/12/2010
 Planisphère de Waldseemüller 1501 , le 23/06/2009
 Candice Swanepoel 1457 , le 20/10/2014
 Céramique attique à figures noires 1352 , le 15/11/2009
 Stubby 1266 , le 05/10/2010
 René Lalique - 3 et fin 1241 , le 13/05/2011
 L'attaque du lapin tueur 1225 , le 09/02/2011
 Le Glaucus atlanticus 1196 , le 02/10/2011
 La corne de licorne 1092 , le 24/03/2011
MARDI

MAI
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
La révolte des Taiping est un soulèvement majeur qui eut lieu dans le sud, puis le centre de la Chine, entre 1851 et 1864 ; cette révolte, dont la dynastie des Qing mit près de quinze ans à venir à bout, tire son nom du royaume que les rebelles avaient fondé en Chine du sud et en Chine centrale, le Taiping Tian Guo, ou « Royaume céleste de la Grande Paix » (chinois simplifié : hanyu pinyin : Tàipíng Ti&257;n Guó), d'où provient le nom de Tàipíng (« Grande Paix ») qui désigne cette révolte.
Cette guerre civile totale est généralement considérée comme l'un des conflits les plus meurtriers de toute l'Histoire.
Le fondateur du mouvement, Hong Xiuquan (1812-1864), qui avait lu des brochures religieuses remises par des missionnaires, se disait frère cadet de Jésus-Christ. Il promulgua une réforme agraire après la prise de Nankin en 1853, dans laquelle il instituait de profondes réformes sociales telles que l'égalité des sexes, accompagnées toutefois d'une stricte séparation entre les hommes et les femmes. Cette réforme s'accompagnait de mesures révolutionnaires : la propriété foncière privée était abolie ; nourriture, vêtements et autres biens de consommation courante étaient mis en commun dans des entrepôts publics, et distribués à la population selon leurs besoins par leurs chefs militaires ; l'opium, le tabac et l'alcool étaient désormais interdits.
L'historiographie communiste chinoise considère que le mouvement Taiping préfigure la révolution communiste par ses aspects sociaux et ses concepts égalitaires.
par MANTEAU  177Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

MARDI

MAI
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Malcolm X (Malcolm Little, né le 19 mai 1925 - assassiné le 21 février 1965, surnommé "Red" à cause de ses cheveux roux lorsqu'il était jeune. Aussi connu sous le nom de El-Hajj Malik El-Shabazz, il fut un prêcheur musulman afro-américain et pendant une période le porte-parole national de Nation of Islam. Il fonda également Muslim Mosque, Inc. et l’Organisation pour l’unité afro-américaine (Organization of Afro-American Unity, OAAU). Pour ses admirateurs, il a été un courageux défenseur des droits afro-américains, un homme ayant durement critiqué les blancs pour leurs crimes envers les afro-américains. Ses détracteurs l'accusent de prêcher le racisme et la violence. Il a été de nombreuses fois décrit comme l'un des plus grands et des plus influents afro-américains de l'Histoire.
Malcom X est né à Omaha (Nebraska). À l'âge de 13 ans, son père meurt et sa mère est transférée en hôpital psychiatrique. Son enfance, comprenant l'éducation de son père basée sur la fierté noire et ses propres expériences sur le sujet, a joué un rôle très important sur le Malcolm X adulte. Après avoir vécu dans de nombreuses familles adoptives, Malcom rentre dans le milieu criminel de Boston et New-York City. En 1945, il est condamné à 10 ans de prison. Pendant son enfermement, il devient membre de Nation of Islam. Après sa Parole, il devient l'un des leaders et porte-parole du groupe. Pendant presque une douzaine d'années, il représente publiquement Nation of Islam. Les tensions en Malcolm X et Elijah Muhammad, chef de Nation of Islam, mènent à son départ de l'organisation en 1964.
Suite à un pèlerinage à La Mecque cette même année, il devint sunnite. Moins d’un an plus tard, le premier jour de la National Brotherhood Week (Semaine nationale de la fraternité), il fut assassiné à New York. Trois membres de Nation of Islam ont été condamnés pour ce crime (l’un d’eux ayant avoué)
par MANTEAU  180Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

MARDI

MAI
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Anne Boleyn, reine consort d'Angleterre, marquise de Pembroke, est née en 1501 ou 1507 et a été exécutée à Londres le 19 mai 1536. Deuxième femme d'Henri VIII, elle est la mère d'Élisabeth Ire et l'une des reines les plus célèbres de l'histoire d'Angleterre. Son mariage avec Henri VIII est à l'origine du changement politique et religieux complexe et souvent tragique qu'a été la réforme anglaise.
Décapitée sur des accusations d'adultère, d'inceste et de haute trahison, Anne Boleyn a été célébrée ultérieurement comme martyre dans la culture protestante, particulièrement au travers de l'œuvre de John Foxe. Il est maintenant généralement admis qu'elle était innocente de ces accusations.
par MANTEAU  479Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

SAMEDI

MAI
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Isabelle Christine Léopoldine Augusta Michelle Gabrielle Raphaëlle Gonzague de Bragance, princesse impériale du Brésil, est née à Rio de Janeiro, au Brésil, le 29 juillet 1846 et est décédée au château d'Eu, en France, le 14 novembre 1921.
Princesse héritière, trois fois régente du Brésil (en 1871-1872, en 1876-1877 puis en 1887-1889), la princesse est également, de jure et pour les monarchistes brésiliens seulement, l’impératrice « Isabelle Ire ». Ajoutons qu'après avoir aboli l’esclavage en 1888, la princesse impériale reçoit le surnom d’« Isabelle la Rédemptrice ».
La princesse est l’aînée des enfants survivants de l’empereur Pierre II du Brésil (1825-1891) et de sa femme la princesse Marie-Thérèse de Bourbon-Siciles (1822-1889), elle-même fille du roi François Ier des Deux-Siciles (1777-1830).
Le 15 octobre 1864, la princesse impériale épouse, à Rio de Janeiro, le prince français Gaston d’Orléans (1842-1922), comte d’Eu. Ce dernier est le fils aîné de Louis d'Orléans (1814-1896), prince français et duc de Nemours, et de son épouse la princesse Victoire de Saxe-Cobourg-Kohary (1822-1857). Il est également le petit-fils du roi des Français Louis-Philippe Ier (1773-1850) et de son épouse Marie-Amélie de Bourbon (1782-1866), princesse des Deux-Siciles.
De cette union naissent quatre enfants :
* Louise d’Orléans-Bragance (1874-1874).
* Pierre d’Alcântara d’Orléans-Bragance (1875-1940), « prince du Grão-Para » (1891-1908) puis « prince d'Orléans-Bragance », qui épouse morganatiquement en 1908 la comtesse tchèque Elisabeth Dobrzensky de Dobrzenicz (1875-1951). Ce sont les grands-parents de l’actuel prétendant orléaniste au trône de France, Henri d’Orléans (1933), « comte de Paris ». Au Brésil, Pierre d’Alcantara est également le fondateur de la branche de Petropolis de la famille impériale.
* Louis d’Orléans-Bragance (1878-1920), prince du Brésil puis prince du Grão-Para, qui s’unit à Maria-Pia de Bourbon-Siciles (1878-1973), princesse des Deux-Siciles. Au Brésil, ce sont les ancêtres de la branche de Vassouras de la famille impériale.
* Antoine d’Orléans-Bragance (1881-1918), prince du Brésil, sans alliance.
par MANTEAU  219Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

MERCREDI

AVRIL
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Salto Angel ou Salto del Ángel — littéralement « saut de l’ange » — est le nom donné aux plus hautes chutes d’eau du monde, qui atteignent 979 m.
Ces chutes d’eau phénoménales ponctuent le cours du rio Carrao, petit sous-affluent de l’Orénoque, dans l’État de Bolívar au Venezuela.
Dans le secteur occidental du parc national Canaima, situé dans la région de Gran Sabana, se trouve l’Auyan Tepuy, un des plus hauts et des plus célèbres tepuys, montagnes au sommet plat bordées par d’immenses falaises.
C’est du haut de ce relief que s’élance le cours d’eau, réalisant un premier saut de 807 m (record mondial de chute d’eau en une seule étape), puis après une descente en cascades un deuxième saut d’une quinzaine de mètres. La hauteur totale de la chute (979 m) fait du Salto Angel la plus longue chute d’eau du monde.
Le Salto Angel doit son nom à Jimmy Angel, l’aviateur américain qui l’aperçut en 1933 alors qu’il était à la recherche de filons d’or. Il revint en 1937 et tenta de poser son avion sur le plateau : l’avion s’enlisa et resta 33 ans au sommet du tepuy. Il a alors été récupéré, restauré et il est désormais visible au musée de l’aviation de Maracay. Jimmy Angel, de son côté, mit 11 jours à pied pour revenir à la civilisation. De nos jours, une réplique de l’avion a été placée au sommet du tepuy.
Cependant, les indiens Pemons (en) connaissaient le site bien avant et l’avaient baptisé Kerepakupai merú. Il est aussi parfois appelé Churun merú, à tort car ce nom désigne une autre chute du parc. Il avait aussi été découvert par un explorateur vénézuélien, Ernesto Sánchez La Cruz, en 1910. Mais Jimmy Angel a été le premier à révéler sa découverte au grand public

par MANTEAU  178Source: fr.wikipedia.org

LUNDI

AVRIL
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
L’or de Moscou (en espagnol : El oro de Moscú – en anglais : Moscow Gold) est l'expression utilisée pendant la guerre civile espagnole et les premières années du franquisme pour se référer au transfert en septembre 1936, en pleine guerre civile, par la deuxième république espagnole, proclamée depuis la victoire de la gauche aux municipales d'avril 1931, de la plus grande partie des réserves en devises de la Banque d'Espagne depuis son siège à Madrid vers l'Union soviétique, puis leur gestion tout au long de la guerre civile espagnole.
Plus largement, l'expression fut utilisée dès les années 1930, puis lors de la guerre froide des années 1950, par la propagande antisoviétique pour dénigrer les partis et syndicats communistes occidentaux, considérant qu'ils étaient principalement financés par l'URSS, d'où l'expression « à la solde de Moscou ».
Raconté dans de nombreux ouvrages tirés de documents officiels, cet épisode historique reste controversé, spécialement en Espagne, quant à l'interprétation politique de ses motivations, de son influence sur la république espagnole en exil ou des conséquences pour le développement du conflit espagnol et les relations diplomatiques entre le gouvernement franquiste et l'Union soviétique.
Contexte: les premiers mois de la guerre civile
À partir du 19 juillet 1936, quelques jours après le coup d'état militaire (17 et 18 juin 1936), conscients de l'insuffisance de leurs moyens respectifs pour soutenir un effort de guerre, le gouvernement de José Giral et le général Franco (alors à la tête de l'armée d'Afrique) sollicitent une assistance matérielle auprès des capitales européennes: Paris pour le gouvernement en place, Rome et Berlin pour le camp nationaliste. Ces initiatives amorcent l'internationalisation progressive du conflit.
Zones de contrôle des républicains et nationalistes vers septembre 1936
Au commencement de la guerre civile, la situation politique en France est confuse, avec un gouvernement de Front populaire soutenu entre autres par le Parti radical. Bien que Léon Blum et le Parti communiste appuient l'idée d'une intervention en faveur de la république espagnole, les radicaux s'y opposent et menacent de quitter la majorité. Cette position est renforcée par les mises en garde britanniques sur le risque de bloquer la politique de pacification entreprise par le conservateur Stanley Baldwin. Dans ces conditions, le conseil des ministres du 25 juillet 1936 approuve l'annulation de toute fourniture aux belligérants depuis la France . Le jour même de la confirmation de la non-intervention des démocraties occidentales, Hitler donne son consentement à l'envoi d'un premier lot d'avions, avec équipages et équipes techniques, au Maroc, alors que le 27 juillet 1936, Mussolini y envoie des avions de transport, utilisés par la suite pour le pont aérien de troupes établi le 29 juillet 1936 entre le Maroc et Séville. Le gouvernement nazi utilise une entreprise fantôme, la Société Hispano-Marocaine de Transports, comme couverture pour centraliser ses envois à Franco.
Le 1er août 1936, le gouvernement français propose à la communauté internationale d'adopter un Accord de non-intervention en Espagne, appuyé le 7 août par le Foreign Office via son ambassade de Paris. L'accord est initialement souscrit par l'Union soviétique, le Portugal, l'Italie et le Troisième Reich, rejoignant le Comité de Supervision de Londres créé le 19 septembre 1936. Ces trois derniers pays maintiennent néanmoins leur appui logistique et matériel, pendant que les acheteurs du gouvernement républicains achètent des fournitures au Mexique et sur le marché noir.
Sur le terrain des hostilités, pendant les mois d'août et de septembre 1936, les insurgés réalisent d'importantes avancées, consolidant la frontière portugaise par la (es)bataille de Badajoz du 14 août 1936 et fermant la frontière entre le Pays basque et la France en prenant Irun le 4 septembre 1936. Cette avancée coïncide avec une évolution progressive de la politique de l'URSS vers une intervention active. L'URSS établit alors des relations diplomatiques avec la république espagnole et nomme le 21 août 1936 son premier ambassadeur soviétique à Madrid : Marcel Rosenberg (précédemment représentant soviétique à la Société des Nations).
À la fin du mois de septembre 1936, les partis communistes de différents pays reçoivent des instructions du Komintern et de Moscou pour le recrutement et l'organisation de Brigades internationales, qui entrent au combat durant le mois de novembre. Pendant ce temps, le 28 septembre 1936, la fin des opérations aux environs de l'Alcázar de Tolède permet aux forces dirigées par le général Varela de concentrer leurs efforts sur la bataille de Madrid.
Largo Caballero

Durant tout le mois d'octobre 1936, l'URSS envoie du matériel et de l'aide au nouveau gouvernement de front populaire présidé par Largo Caballero, qui comprend deux ministres communistes. L'ambassadeur soviétique à Londres, Ivan Maiskiel, justifie ces faits devant le Comité de non-intervention le 23 octobre 1936, dénonçant le précédent sabotage italo-allemand et réclamant en même temps la restitution du droit de la République à s'armer . Cinq jours plus tard, le 28 octobre 1936, quatre cargos soviétiques transportant l'or évacué le 14 septembre 1936 de la Banque centrale espagnole quittent le port de Carthagène.
par MANTEAU  382Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

              
75     Page précédente
Page Suivante
55