VENDREDI

JUIN
2015
PAS BêTES!
 
Ca se passe en sibérie...

par MANTEAU  138

MARDI

AVRIL
2015
PAS BêTES!
 

par MANTEAU  340

MERCREDI

AVRIL
2015
PAS BêTES!
 

par MANTEAU  126

LUNDI

AVRIL
2015
PAS BêTES!
 

par MANTEAU  166

SAMEDI

AVRIL
2015
PAS BêTES!
 

par MANTEAU  216

MARDI

MARS
2015
PAS BêTES!
 
Petit hippopotame vient de naitre. Mignon , non ?

par MANTEAU  836

LIENS

RANK
  Les posts plus lus dans la rubrique

 Le mini kangourou turc 3198 , le 07/10/2007
 L'ile aux cochons (Bahamas) 2954 , le 25/09/2011
 Tout plein de Toutous! 2017 , le 14/07/2011
 Vive les mariés! 2007 , le 28/06/2011
 Poses de Lapins ! 1775 , le 29/12/2010
 Re: Souris qui joue 1528 , le 06/11/2008
 Amours impossibles 1507 , le 01/06/2010
 Un coq belliqueux, un chien perplexe, des écureuils ninjas 1484 , le 01/03/2008
 Cou ha! 1413 , le 30/08/2008
 Un bébé perroquet ? 1398 , le 21/11/2007
 Bambi et Panpan.. en vrai ! 1363 , le 10/10/2007
 Les chimpanzés battent les humains en matière de mémoire 1305 , le 03/01/2008
 Un ane qui mord, un serpent qui baille, une autruche qui s étale 1301 , le 05/02/2008
 Le Macropinna microstoma 1247 , le 20/03/2009
 Le chat potté... en vrai! 1223 , le 08/12/2007
LUNDI

MARS
2015
PAS BêTES!
 

par MANTEAU  232

LUNDI

MARS
2015
PAS BêTES!
 
Le Tigre de Java (Panthera tigris sondaica) est une sous-espèce du tigre éteinte qui vivait uniquement sur l'île de Java. De petite taille, il se caractérisait par une robe aux rayures fines et serrées, un museau long et étroit avec des carnassières longues. Très peu de données sont connues sur son comportement.
Chassé par les populations locales, le Tigre de Java a subi la déforestation de son habitat au profit des rizières et de forêts de teck, de café et d'hévéa. La raréfaction de ses deux proies principales, le Cerf rusa (Rusa timorensis) et le sanglier (Sus scrofa), et la modification de son habitat ont entraîné une concurrence avec le Léopard de Java (P. pardus melas), mieux adapté à la chasse des proies de taille petite à moyenne. Cette combinaison de facteurs a conduit à l'extinction de la sous-espèce dans les années 1980.
Au niveau culturel, le Tigre de Java est un animal à la symbolique forte dans la société javanaise. Il est associé à la royauté, aux forces de la nature, au chamanisme et au culte des ancêtres. Dans toute l'Asie du Sud-Est, le tigre est un animal à âme humaine, pouvant être maléfique, notamment avec la figure du tigre-garou. La sous-espèce était associée à une cérémonie sacrificielle, le rampog macan.
par MANTEAU  326

SAMEDI

FEVRIER
2015
PAS BêTES!
 

par MANTEAU  245

MERCREDI

FEVRIER
2015
PAS BêTES!
 
Le tigre a un grand répertoire de vocalisations, différentes selon leur utilisation : indication de présence, appel d'une femelle, cri d'attaque… Les rugissements peuvent s'entendre à trois kilomètres de distance, ils sont généralement utilisés pour signaler leur présence aux femelles et aux tigres de passage, mais peuvent parfois indiquer que la chasse a été couronnée de succès.
Une des vocalisations du tigre reste encore « inexplicable » : il s'agit d'une sorte de « pook », qui ressemble au cri du sambar. Sa fonction est encore inconnue.
Le tigre pousse aussi un « ouff » nasal, une sorte de renâclement : ce cri amical porte le nom allemand de prusten. Dans la nature, il est émis lorsque deux tigres se rencontrent sur un territoire neutre. Ce son n'est émis que par deux autres félins : la panthère des neiges et le jaguar.
Les tigres ne ronronnent que lors de l'expiration, alors que les félinés ronronnent également à l'inspiration.
par MANTEAU  209

SAMEDI

JANVIER
2015
PAS BêTES!
 
Ce n'est pas une insulte !
Le pouple fait également oeuvre d'une étonnante intelligence en matière de locomotion et d'autodéfense
Refoulant l'eau de mer par un siphon, la pieuvre peut se propulser pour échapper à ses poursuivants comme un avion à réaction. Elle prend la fuite en projetant à volonté un ou plusieurs nuages d'encre, laquelle est sécrétée dans sa « poche au noir ».
Le cas échéant, si un de ses bras est sectionné, il peut repousser.
Grâce à l'homochromie, l'animal peut changer la couleur et la structure de sa peau en fonction de son humeur et de son environnement immédiat. Sa peau recèle des millions de cellules colorées contractiles, les chromatophores, et peut aussi se couvrir à volonté de taches, de petites cornes et autres pustules mimétiques. Le changement de couleur peut être un signal, par exemple, pour la très toxique pieuvre aux anneaux bleus. Elle peut prendre l'apparence d'une silhouette comme celle du poisson-lion ou de l'anguille.
par MANTEAU  286

MERCREDI

JANVIER
2015
PAS BêTES!
 
Ce n'est pas une insulte !
La pieuvre fait preuve d'une intelligence étonnante pour un invertébré. Elle serait capable de déduction, de mémorisation et d'apprentissage. Par exemple, des pieuvres ont compris par observations successives comment retirer le couvercle d'un bocal pour accéder à la nourriture contenue dans ce dernier.
Pour des raisons inexpliquées, il arrive également aux pieuvres de disposer des coquillages ou débris autour de leur habitat. Certains comparent ce comportement à une forme de décoration.
Elles possèdent une mémoire, stockée dans leurs nombreux neurones, dont deux-tiers se situent à l’intérieur même de leurs tentacules. Les poulpes de Méditerranée sont sans conteste les plus astucieux car, vivant dans l’environnement relativement hostile de l’Empédocle, volcan sous-marin situé entre la Sicile et la Tunisie, ils ont appris à éviter les éruptions volcaniques et à en tirer un avantage : de nombreux crustacés meurent lors de ces éruptions, et les poulpes, qui ont la faculté de ressentir les vibrations émises par le volcan quelques minutes avant, s'enfuient alors pour revenir par la suite déguster les crustacés, qu'ils apprécient.
Les filets des pêcheurs qui, chez d’autres espèces, causent des ravages, semblent profiter au poulpe de Méditerranée qui s'accroche au filet pour attendre qu’un ou plusieurs poissons viennent s'y prendre pour les dévorer facilement
par MANTEAU  236

              
286     Page précédente
Page Suivante
266