MERCREDI

FEVRIER
2015
LA PAGE CINéMA
 
Comme sortie de la semaine on déplore coté cinéma celle de Rogéééé...., notre Roger Hanin, le tigre du cinéma français, notre Marlon Brando au gout d'anis, dont on regrettera autant les coups de gueule que les coups de poing , la fièreté d'Homme (avec un H comme Hanin) , l'enfant de Bab El Oued , la largeur de la cage thoracique dimensionnée pour accueillir un maximum de tendresse et des yeux clairs couleur mer méditérrannée à faire palir de jalousie plus d'un nazi ancien ou moderne.
Il ne reviendra pas Roger, même si on le rappelle. Il est comme ça.
Au revoir Monsieur.
par 5AVRIL  98

MARDI

OCTOBRE
2014
LA PAGE CINéMA
 
La Fiancée de Frankenstein (Bride of Frankenstein) est un film américain de James Whale, réalisé en 1935.
Synopsis
Lord Byron, un soir d'orage, s'entretient avec les Shelley. Mary va leur raconter la suite de l'histoire de la créature de Frankenstein.
Réfugiée dans les souterrains d'un moulin, la créature n'a pas succombé lors de l'incendie du laboratoire par les villageois révoltés. Capturé par des paysans, le Monstre parvient à s'enfuir, en semant la terreur autour de lui et trouve refuge dans la demeure d'un vieil ermite aveugle, qui lui apprend à parler.
Pendant ce temps, Frankenstein reçoit la visite de l'étrange docteur Pretorius qui lui propose de créer une femme, et donner une compagne au Monstre. Il refuse, mais Pretorius, qui a trouvé et recueilli le Monstre, parvient à faire changer d'avis son collègue en faisant enlever sa femme, Elizabeth. Soumis, Frankenstein accepte.
Dans leur laboratoire, les deux savants unissent leurs efforts et exposent le corps de leur création au Feu du Ciel. La « fiancée » ouvre enfin les yeux, mais rugit de terreur face au Monstre. Désespéré et fou de rage, ce dernier laisse s'enfuir le couple Frankenstein, puis fait sauter le laboratoire, s'ensevelissant avec la compagne qu'on lui destinait, et le docteur Pretorius.
Générique
Date de sortie : 22 avril 1935
Réalisation : James Whale
Boris Karloff : Le Monstre
Colin Clive : Dr Henry Frankenstein
Valerie Hobson : Elizabeth Frankenstein
Ernest Thesiger : Dr Pretorius
Elsa Lanchester : Mary Wollstonecraft Shelley et la « Fiancée » du Monstre
Autour du film
  • Écrit et conçu comme une suite directe de Frankenstein, le film devait initialement s'appeler Le Retour de Frankenstein. Mais son nouveau titre accentuait la confusion commune, qui constituait à attribuer au Monstre le nom de son créateur.
  • De l'avis général des amateurs, ce film est un chef-d'œuvre surpassant tous les autres de la série, transcendant le genre « film d'horreur » par le côté pathétique et profondément humain de la créature incarnée admirablement par Boris Karloff.
    Photo: Bride of Frankenstein par Lee Howard d'après le personnage du film
  • par 5AVRIL  219

    MERCREDI

    AOUT
    2014
    LA PAGE CINéMA
     
    Avec les 216 millions de dollars de recettes autour du globe de son nouveau thriller, le réalisateur du Grand Bleu se venge d'une critique généralement assassine, grâce à des chiffres explosifs.
    Le budget de 40 millions de dollars de Lucy est largement rentabilisé avec plus de 216 millions en recette mondiale. L'honneur et la renommée de Luc Besson sont saufs. Son succès est international, mais avec plus de 113 millions de dollars de recette aux États-Unis et 23 millions en France: le réalisateur a eu raison de s'exporter.
    En France, Lucy se place en tête du box-office avec plus de 3 millions d'entrées depuis sa sortie le 6 août. Avant la sortie du film, L'Express titrait «Lucy, le dernier film de Besson, cartonne mais sans convaincre». Maintenant il semble que les chiffres aient fermé le clapet de la critique française, Luc Besson prouve une fois de plus son incroyable talent comme réalisateur.
    Par ailleurs, le nouveau film des frères Farrelly surfe sur la vague de succès du film, et parodie les affiches de Lucy. Le deuxième volet du film de 1995: Dumb and Dumber, se prépare pour le 17 décembre 2014 en France. Le nouveau slogan affiche Dumb and Dumber De, «La plupart des gens utilisent 10% de la capacité de leur cerveau. Imaginez ce qu'il pourrait faire avec 1%». Les acteurs du film originel Jim Carrey (Lloyd) et Jeff Daniels (Harry) complètent le gag et annoncent un film aussi bête que drôle.
    Source: Figaro.fr relayé par Yahoo.fr

    par 5AVRIL  249

    VENDREDI

    AOUT
    2014
    LA PAGE CINéMA
     
    Semaine noire pour Hollywood. 24 heures après le très populaire Robin Williams, c'est une autre grande figure du cinéma américain qui s'est éteinte ce mardi 12 Aout. Lauren Bacall est morte à New York, probablement d'un accident vasculaire cérébral. Elle avait 89 ans.
    C'est comme mannequin que Betty Joan Perske (son vrai nom) débute sa carrière dans les années 40. Son look séduit le magazine "Harper's Bazaar" dont elle deviendra l'un des modèles. Une de ses photos, publiée à la Une du magazine féminin, attire le réalisateur Howard Hawks qui lui propose de jouer dans "Le Port de l'angoisse". Un immense film, adaptation du roman "En avoir ou pas" d'Ernest Hemingway, dans lequel elle donnera la réplique à une énorme star de Hollywood : Humphrey Bogart.
    Un couple mythique avec Humphrey Bogart
    La belle comédienne, qui sera rapidement surnommée "The Look", tape dans l'oeil de la star. Malgré leur différence d'âge, les deux acteurs se marient en 1945. Jusqu'à la mort de l'acteur en 1957, ils forment l'un des couples les plus légendaires de Hollywood. Un couple qui fit polémique puisque l'acteur dut divorcer de sa troisième femme pour épouser Lauren Bacall.
    L'année suivante, Howard Hawks décide de mettre à nouveau le couple en scène dans "Le Grand Sommeil", autre chef d'oeuvre de l'âge d'or d'Hollywood. Ils sont de nouveau associés à l'écran, l'année d'après, dans "Les Passagers de la nuit" de Delmer Daves. Dès lors, Lauren Bacall n'arrêtera jamais de tourner. Parmi ses plus grand films, "Comment épouser un millionnaire" de Jean Negulesco où elle partage l'affiche avec Marilyn Monroe, "La Femme modèle" de Vincente Minnelli avec Gregory Peck ou "Le Crime de l'Orient-Express" de Sidney Lumet. Dès la mort de Bogart, Lauren Bacall tourne moins mais n'arrête jamais le cinéma. Elle joue dans "Prêt-à-porter" de Robert Altman ou dans "Dogville" et "Manderlay" de Lars von Trier.
    Etonnamment, Lauren Bacall n'a jamais emporté d'Oscar. Elle n'a d'ailleurs été nommée qu'une fois en 1996 pour son second rôle dans "Leçons de séduction" de Barbra Streisand. Elle a tout de même reçu un Oscar d'honneur en 2009 pour couronner l'ensemble de sa singulière carrière.
    Source: Ozap.com

    par 5AVRIL  322

    MERCREDI

    AOUT
    2014
    LA PAGE CINéMA
     
    Le monde du cinéma est en deuil. On a appris ce matin(le lundi 11 Juillet) la disparition hier de Robin Williams, acteur connu et reconnu pour ses talents aussi bien dans la comédie que dans le drame. Alors qu'il avait soufflé ses 63 bougies le mois dernier, l'acteur américain se serait donné la mort, d'après les premiers éléments communiqués aux médias par les autorités américaines.
    C'est à la télé que Robin Williams a fait ses premiers pas, après avoir été découvert sur scène, où il faisait du stand-up. Mais c'est le cinéma qui l'a consacré. Avec une quarantaine de films à son actif, l'acteur américain a principalement fait rire, mais il aussi ému. C'est d'ailleurs dans un drame qu'il a le plus séduit le public français.
    Les 10 plus gros succès de Robin Williams en France
    1. "Le Cercle des poètes disparus" (1990) - 6,6 millions d'entrées
    2. "Madame Doubtfire" (1994) - 5,0 millions
    3. "Hook" (1992) - 3,4 millions
    4. "Jumanji" (1996) - 2,0 millions
    5. "Flubber" (1998) - 1,2 million
    6. "Will Hunting" (1998) - 1,1 million
    7. "Insomnia" (2002) - 951.000
    8. "Good Morning, Vietnam" (1988) - 881.000
    9. "Popeye" (1981) - 851.000
    10. "L'éveil" (1991) - 707.000
    Les 10 plus gros succès de Robin Williams aux Etats-Unis
    1. "Madame Doubtfire" (1994) - 219,2 millions de dollars
    2. "Aladdin" (1992) - 217,4 millions
    3. "Happy Feet" (2006) - 198,0 millions
    4. "Will Hunting" (1997) - 138,4 millions
    5. "Docteur Patch" (1998) - 135,0 millions
    6. "Robots" (2005) - 128,2 millions
    7. "The Birdcage" (1996) - 124,1 millions
    8. "Good Morning, Vietnam" (1987) - 123,9 millions
    9. "Hook" (1991) - 119,7 millions
    10. "Jumanji" (1995) - 100,5 millions
    Source ozap.com

    par 5AVRIL  224

    LUNDI

    DECEMBRE
    2013
    LA PAGE CINéMA
     
    Columbia et la femme à la torche, Warner Bros et son sigle en forme de bouclier, DreamWorks et son petit garçon qui pêche sur la Lune...Vous avez bien entendu déjà vu les logos de ces studios. Mais connaissez-vous la petite histoire derrière ces créations ? Cette semaine, pleins feux sur la Paramount et sa légendaire montagne !
    Vous les avez forcément vu, et pour cause : ils sont toujours placés avant les films, que vous les découvriez en salle, ou au fond de votre canapé, devant une bonne séance DVD / Blu-ray de votre petit Home Cinema. Qui ça, "ils" ? Ils, ce sont les logos des studios de cinéma, authentiques icônes de leurs vénérables propriétaires. Cette semaine, pleins feux sur la Paramount et sa célébrissime montagne, une des plus anciennes Majors Hollywoodiennes. Sur le coin d'une nappe... Paramount Pictures Corporation, l'une des plus anciennes Majors du paysage Hollywoodien fut créée en 1912 par Adolph Zukor, et deux moguls issus du monde du théâtre : les frères Frohman, Daniel et Charles.
    W.W. Hodkinson, le créateur du logo de la Paramount En 1914, un certain William Wadsworth Hodkinson, surnommé quelques années plus tard "L'homme qui inventa Hollywood", déjeunait avec Adolph Zukor. Hodkinson connaissait bien le cinéma : il fut l'un des premiers à ouvrir une salle en 1907 à Ogden, dans l'Utah. Il dessina sur le coin d'une nappe ce qui deviendra le logo de la Paramount. Il alla chercher son inspiration dans les souvenirs de son enfance, non loin du mont Ben Lomond, situé dans l'Utah. Ci-dessous, la première esquisse du logo de la Paramount...
    A l'origine, le nombre d'étoiles était de 24, correspondant en fait au nombre de vedettes alors sous contrat avec la Paramount. Plus tard, ce nombre fut ramené à 22, sans jamais que l'on sache exactement pourquoi cette réduction. Quoi qu'il en soit, il y a eu sept variations du logo, en mettant de côté les éditions spéciales pour les 75e et 100e anniversaires de la Major. Les versions du début, réalisées en Matte Painting, furent peu à peu remplacées par des versions animées, puis par des images intégralements générées par ordinateur. Voici quelques exemples ci-dessous de variations du logo. Celle juste en-dessous fut le premier logo utilisé dans les films. Une version d'ailleurs réutilisée en 1981 par Steven Spielberg dans Les Aventuriers de l'Arche perdue, mais en version colorisée.
    Lorsque la version animée du logo de la Paramount arriva, certains se demandèrent si la montagne n'était finalement pas le mont Artesonraju, qui culmine à 6025m dans la Cordillère des Andes au Pérou. Il faut dire que, lorsque l'on regarde une photo du mont en question, c'est quand même troublant. Evidemment, il n'était / est pas dans l'intérêt de Paramount de claironner un peu partout que cette version du logo fut inspirée par cette montagne au Pérou. Ca casserait le mythe...
    Source: yahoo.fr/allocine.fr


    par 5AVRIL  316

    LIENS

    RANK
      Les posts plus lus dans la rubrique

     Al Pacino Story - 2 897 , le 07/04/2013
     Behind the scenes - 1 766 , le 10/05/2013
     Les films de l'année 2012 631 , le 30/12/2012
     Behind the scenes - 2 602 , le 12/05/2013
     La réplique qui tue #10 554 , le 18/10/2013
     Jean Paul Belmondo Story - 1 476 , le 01/06/2013
     Liz Taylor, dernière légende 441 , le 25/03/2011
     La réplique qui tue #9 433 , le 13/10/2013
     La réplique qui tue #1 433 , le 03/09/2013
     Sorties Ciné du 27/03/2013 432 , le 27/03/2013
     Sorties ciné du 08/06/2011 428 , le 08/06/2011
     Détour Mortel 6 définitivement retiré de la vente 404 , le 27/11/2015
     Sorties Ciné du 31/08/2011 392 , le 31/08/2011
     Sorties ciné du 15/06/2011 376 , le 15/06/2011
     Sorties ciné du 01/06/2011 366 , le 01/06/2011
    MERCREDI

    DECEMBRE
    2013
    LA PAGE CINéMA
     
    L'interprète inoubliable de Lawrence d'Arabie est décédé. Peter O'Toole avait 81 ans.
    Peter O'Toole, né en 1932 dans le Connemara, s'est essayé pour la première fois au théâtre à l'âge de 17 ans grâce à un ami. Comédien shakespearien à Bristol, il connaît la consécration de sa vie en 1962 lorsqu'il est choisi pour interpréter le rôle de Lawrence d'Arabie au cinéma après le refus de Marlon Brando.
    Géant du théâtre et du cinéma
    Nommé huit fois aux Oscars sans jamais recevoir de statuette au long de sa carrière exemplaire, l'acteur irlandais a enfin été récompensé à l'âge de 71 ans en 2003 pour l'ensemble de son travail. En juillet 2012, il annonce qu'il se retire du cinéma et du théâtre.
    Peter O'Toole est mort ce 14 décembre dans un hôpital londonien des suites d'une longue maladie. Il avait 81 ans. "Il fut unique dans le meilleur sens du terme et un géant dans son domaine", a déclaré l'agent de l'acteur.
    Le président irlandais Michael D. Higgins a fait part de sa "grande tristesse" à l'annonce de sa mort. "L'Irlande et le monde ont perdu l'un des géants du cinéma et du théâtre", a-t-il écrit dans un communiqué.
    Source: 7sur7.be


    par 5AVRIL  218

    VENDREDI

    OCTOBRE
    2013
    LA PAGE CINéMA
     
    Sélection de répliques préférées des internautes trouvées sur le site linternaute.com

    par 5AVRIL  554

    DIMANCHE

    OCTOBRE
    2013
    LA PAGE CINéMA
     
    Sélection de répliques préférées des internautes trouvées sur le site linternaute.com

    par 5AVRIL  433

    MARDI

    OCTOBRE
    2013
    LA PAGE CINéMA
     
    Sélection de répliques préférées des internautes trouvées sur le site linternaute.com

    par 5AVRIL  280

    VENDREDI

    OCTOBRE
    2013
    LA PAGE CINéMA
     
    Sélection de répliques préférées des internautes trouvées sur le site linternaute.com

    par 5AVRIL  315

    SAMEDI

    SEPTEMBRE
    2013
    LA PAGE CINéMA
     
    Sélection de répliques préférées des internautes trouvées sur le site linternaute.com

    par 5AVRIL  252

                  
    252     Page précédente
    Page Suivante
    232