MERCREDI

MAI
2015
HUMOUR
 

par MANTEAU  251

DIMANCHE

MAI
2015
HUMOUR
 

par MANTEAU  445

VENDREDI

MAI
2015
HUMOUR
 

par MANTEAU  280

JEUDI

AVRIL
2015
HUMOUR
 
Un samedi soir d'hiver, un Ecossais s'apprête à aller au pub comme à son habitude. Il dit à sa femme :
- Chérie, mets ton manteau.
- Pas possible ! s'écrie-t-elle. Tu m'emmènes ?
- Non, je coupe le chauffage
Source: blogdeblagues.hautetfort.com

par MANTEAU  240

MERCREDI

AVRIL
2015
HUMOUR
 

par MANTEAU  482

DIMANCHE

AVRIL
2015
HUMOUR
 

par MANTEAU  316

LIENS







RANK
  Les posts plus lus dans la rubrique

 Humour humide 6988 , le 07/03/2014
 Vie de couple 5952 , le 10/03/2014
 Humour d'antan 5804 , le 16/03/2014
 Sexe fort, sexe faible 5708 , le 11/12/2014
 Humour (lunettes) noir 5462 , le 18/02/2014
 Sexe faible 5066 , le 22/02/2014
 Humour d'antan 4500 , le 23/03/2014
 Dieu que c'est drole! 4246 , le 13/03/2014
 Love 3942 , le 25/02/2014
 Randstad intérim, bonjour ! 3602 , le 13/02/2015
 It's behind me, isn't it ? 3543 , le 21/03/2014
 Miss Pochtron 2012 3502 , le 01/04/2012
 Hou les cornes 3401 , le 14/06/2014
 Noel ... version Playboy 3315 , le 22/12/2014
 Pause café 3286 , le 02/07/2014
JEUDI

AVRIL
2015
HUMOUR
 

par MANTEAU  600

MERCREDI

AVRIL
2015
HUMOUR
 

par MANTEAU  333

DIMANCHE

AVRIL
2015
HUMOUR
 

par MANTEAU  547

JEUDI

AVRIL
2015
HUMOUR
 
Vous ètes déçus ?

par MANTEAU  732

MERCREDI

AVRIL
2015
HUMOUR
 
Deux petits vieux sont assis sur un banc :
-Hé pépé ! ...
-Tu veux aller m'acheter un cône de glace ?
-D'accord mémé... J'y vais tout de suite !
-Ecris-le sur un bout de papier, tu vas oublier !
-Mais non, c'est bon!
Dix minutes plus tard, le pépé revient avec un sandwich :
-Tiens mémé... Voilà !
-Aaaaaaaaarrrrhhh... Je savais bien que tu allais oublier...
C'est au jambon que je le voulais!
par MANTEAU  237

LUNDI

AVRIL
2015
HUMOUR
 
Un type se confie à un collègue :
- Je commence à douter de la fidélité de ma femme.
- Ah bon ? Pourquoi ?
- J'ai commencé ma carrière à Paris. L'année suivante, j'ai été muté à Strasbourg. Deux ans plus tard ici, à Bordeaux...
- Et alors ?
- Et alors on a toujours le même facteur.
par MANTEAU  475

              
1128     Page précédente
Page Suivante
1108