MERCREDI

AVRIL
2015
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le Premier avril est dans plusieurs pays la journée où l'on réalise des blagues :
- Allemagne et Autriche : Aprilscherz (de), Blague d'avril.
- Brésil et Portugal : Dia da mentira (pt), Journée du mensonge.
- Canada, États-Unis, Royaume-Uni : April Fools' Day (en), Poisson d'avril ou All Fool's Day.
- Croatie : Prvi april, Premier avril.
- Amérique latine : Día de las bromas de abril (es), Journée des blagues d'avril.
- France, Suisse, Communauté française de Belgique : Poisson d'avril.
- Italie : Pesce d'aprile (it), Poisson d'avril.
- Liban : كذبة أول نيسان, Journée du mensonge.
- Pays-Bas et Communauté flamande : 1 aprilgrap (nl), Blague du 1er avril.
- Pologne : Prima aprilis (pl), Premier avril (en latin).
- Roumanie : Ziua păcălelilor (ro), Journée des blagues.
par MANTEAU  148Source: fr.wikipedia.org

MARDI

MARS
2015
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le Radeau de La Méduse est une peinture à l'huile sur toile, réalisée entre 1818 et 1819 par le peintre et lithographe romantique français Théodore Géricault (1791-1824). Son titre initial, donné par Géricault lors de sa première présentation, est Scène d'un naufrage. Ce tableau, de très grande dimension (491 cm de hauteur et 716 cm de largeur), représente un épisode tragique de l'histoire de la marine française : le naufrage de la frégate Méduse, qui s'échoue sur un banc de sable au large des côtes de l'actuelle Mauritanie, le 2 juillet 1816. Au moins 147 personnes se maintiennent à la surface de l'eau sur un radeau de fortune et seuls quinze embarquent le 17 juillet à bord de L’Argus, un bateau venu les secourir. Cinq personnes meurent peu après leur arrivée à Saint-Louis du Sénégal, après avoir enduré la faim, la déshydratation, la folie et même le cannibalisme. L’événement devient un scandale d'ampleur internationale, en partie car un capitaine français servant la monarchie restaurée depuis peu est jugé responsable du désastre, en raison de son incompétence.
Le Radeau de La Méduse présente une certaine continuité avec les courants picturaux antérieurs au romantisme, notamment dans le choix du sujet et le caractère dramatique de la représentation, mais rompt de manière nette avec l'ordre et la quiétude de la peinture néoclassique. En choisissant de représenter cet épisode tragique pour sa première œuvre d'importance, Géricault a conscience que le caractère récent du naufrage suscitera l'intérêt du public et lui permettra de lancer sa jeune carrière. Cependant, l'artiste s'est également pris de fascination pour cet événement, et réalise ainsi d'abondantes recherches préparatoires et plusieurs esquisses avant d'entamer la création du tableau. Il rencontre en effet deux des survivants de la catastrophe, construit un modèle réduit très détaillé de la structure du radeau, et se rend même dans des morgues et des hôpitaux afin de voir de ses propres yeux la couleur et la texture de la peau des mourants.
Ainsi que Géricault le pressent, le tableau provoque la controverse lors de sa première présentation à Paris, au salon de 1819 : certains s'en font les ardents défenseurs, tandis que d'autres le fustigent immédiatement. Peu après, l’œuvre est exposée à Londres, ce qui achève d'établir la réputation du jeune peintre en Europe. Aujourd'hui, elle compte parmi les œuvres les plus admirées du romantisme français, et son influence est perceptible dans les créations de peintres tels que Joseph William Turner, Eugène Delacroix, Gustave Courbet ou encore Édouard Manet. Le tableau, qui souffre d'un assombrissement irréversible dû à un apprêt au bitume de Judée ou à une huile rendue trop siccative par un ajout abondant d'oxyde de plomb et de cire, est conservé au musée du Louvre, qui l'achète à un ami de l'artiste peu après sa mort en 1824.
par MANTEAU  164Source: fr.wikipedia.org

MARDI

MARS
2015
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Dans la nuit du 21 septembre 1632 dans un couvent d'Ursulines à Loudun, la supérieure mère Jeanne des Anges, la sous-prieure sœur de Colombiers et la sœur Marthe de Sainte Monique reconnaissent la voix et aperçoivent l'ombre du prieur Moussaut, leur confesseur mort quelques mois plus tôt. Les nuits suivantes, les autres religieuses du couvent affirment voir le même fantôme puis le 7 octobre, elles affirment reconnaître dans ce fantôme le curé de la ville Urbain Grandier qu'elles accusent de les avoir ensorcelées.
Ce dernier avait publié un pamphlet violent contre Richelieu. En outre, il s'opposait fermement à la destruction des murailles de la ville. En effet, la ville abritait un grand nombre de protestants. Henri IV leur avait permis d'avoir des places fortifiées, mais les murailles de certaines de ces villes furent détruites. Richelieu à l'époque faisait construire sa ville, toute proche. La tolérance d'Urbain Grandier envers les protestants et ses critiques jouèrent en sa défaveur. Enfin, la ville de Loudun fut frappée par une épidémie de peste début 1632 .
C'est une sœur du couvent se disant possédée par le démon d'Astaroth qui lâcha le nom d'Urbain Grandier . Un procès en sorcellerie fut instruit sur la demande de Richelieu. On procéda à de nombreux exorcismes sur les sœurs. Ils durèrent plusieurs mois et parfois plusieurs années. On chercha également un pacte avec le Diable signé de la main d'Urbain Grandier ; on tenta même de trouver une marque du Diable (en) sur le corps même des sœurs qui furent pour cela mises à nu et rasées. On tenta de trouver une zone insensible sur leurs corps, preuve du contact avec la griffe du démon.
Le 18 août 1634, Urbain Grandier fut condamné à mort, torturé et brûlé. Il jura toujours être innocent3.
Les crises de possession dureront jusqu'en 1637, aussi plusieurs responsabilités sont évoquées : la sœur Jeanne des Anges affligée de difformités physiques la rendant inéligible au mariage, aurait-elle accusé par jalousie Urbain Grandier, prêtre séducteur ? Des thèses de psychologie contemporaine la considèrent comme atteinte d'hystérie ou de schizophrénie. Le couvent des Ursulines avait-il intérêt à cette affaire ? Reconnue comme possédée, toute communauté religieuse reçoit en effet une importante pension du Roi pour la dédommager de la mauvaise réputation. Certaines sœurs accusent le chanoine Mignon de les avoir fortement incitées à accuser le prêtre. Le commissaire royal envoyé par Richelieu, Jean Martin de Laubardemont, réalise à la suite de cette affaire, la conversion de nombreux huguenots. La ville de Loudun voit affluer de nombreux voyageurs aussi bien français qu'étrangers, crédules ou incrédules, faisant tourner le commerce de la cité .
par MANTEAU  274Source: fr.wikipedia.org

LUNDI

MARS
2015
LE SAVIEZ VOUS ?
 
David Kalākaua (né le 16 novembre 1836 à Honolulu – mort le 20 janvier 1891 à San Francisco), de son nom complet"David Laʻamea Kamanakapuʻu Mahinulani Nalaiaehuokalani Lumialani Kalākaua", est le dernier roi ayant régné sur Hawaï, du 12 février 1874 jusqu'à sa mort à San Francisco le 20 janvier 1891.
Sa sœur, la reine Lydia Lili‘uokalani, lui succéda avec infortune.
En 1881, le roi de Hawaï David Kalākaua Ier se rend à Vienne, officiellement pour y acquérir des partitions. Il y assiste à un concert en plein air dirigé par le « sémillant Edi », qui n'est autre que le frère cadet de Johann Strauss fils, Eduard. Conquis par la musique, les beaux atours des Viennois et la joie des couples tourbillonnant sur la piste, le souverain envoie une missive à Hawaï : il autorise désormais ses sujets à danser le hula, danse des mers du Sud jugée trop lascive par des missionnaires chrétiens qui l'avaient fait interdire. Et Hawaï, dorénavant, aura aussi son orchestre de valse.
David Kalākaua étant compositeur de musique, ainsi que joueur de guitare et de ukulélé, il encouragea le développement de la musique de Hawaï, et rétablit la culture hawaïenne du hula sous une forme adaptée à son époque
par MANTEAU  104Source: fr.wikipedia.org

SAMEDI

MARS
2015
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le Crocodile, d'abord intitulé La Baraka, est un projet de comédie française inabouti de Gérard Oury, d'après un scénario du même, de sa fille Danièle Thompson et de Josy Eisenberg. Gérard Oury tente de réaliser son projet de 1974 à 1976 avec, dans le rôle principal, Louis de Funès, puis de 1979 à 1980, avec l'acteur britannique Peter Sellers.
Le film, qui devait être la nouvelle collaboration du réalisateur avec Louis de Funès après Les Aventures de Rabbi Jacob, aurait raconté les aventures et mésaventures de Crochet, dictateur d'un pays imaginaire d'Amérique du Sud. À travers ces différentes péripéties, le film aurait dénoncé et caricaturé les régimes totalitaires de la fin du xxe siècle, comme l'avait fait Charlie Chaplin dans Le Dictateur avec la dictature d'Adolf Hitler, tandis que le nom du despote, « Crochet », devait rappeler le nom du dictateur Augusto Pinochet. L'histoire en elle-même rappelle celle du film de Chaplin.
Le projet a été abandonné à la suite des deux infarctus successifs de Louis de Funès les 21 mars 1975 et 30 mars 1975, alors que le tournage devait commencer le 14 mai 1975, à Athènes, en Grèce. L'abandon du projet a fait couler la société de production Films Pomereu.
Quelques années plus tard, Gérard Oury a tenté de tourner le film avec, dans le rôle principal, l'acteur britannique Peter Sellers, mais celui-ci meurt le 24 juillet 1980, ce qui met définitivement fin au projet.
par MANTEAU  140Source: fr.wikipedia.org

JEUDI

FEVRIER
2015
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Les éclaireurs de la Garde impériale sont des régiments de
cavalerie légère de la Garde impériale sous le Premier Empire, créés par décrets des 4 et 9 décembre 1813.
Dès 1806, Napoléon Ier, qui a vu à l'œuvre les tactiques employées par les cosaques russes, envisage de créer dans son armée un corps capable de s'y opposer. Il projette tout d'abord la formation de quatre régiments d'« éclaireurs à cheval », mais l'idée est abandonnée au profit de la mise sur pied des chevau-légers belges d'Arenberg. Cette unité doit à la base être un contretype des cosaques, mais elle devient finalement le 27e régiment de chasseurs à cheval en 1808. Pendant la campagne de Russie en 1812, la cavalerie française, plus lourde, s'épuise à poursuivre les cosaques, qui se dérobent constamment devant elle. Le concept de cosaques français renaît donc en 1813 avec l'organisation des krakus polonais, armés de lances, montés sur de petits chevaux et vêtus d'un uniforme semblable à celui des cosaques. Ces cavaliers se distinguent pendant la campagne d'Allemagne et combattent également en France, en 1814.
Entre temps, les 4 et 9 décembre 1813, Napoléon Ier décrète la création des éclaireurs de la Garde impériale, trois régiments de cavalerie destinés à s'opposer efficacement aux cosaques. Le recrutement se fait au sein de la cavalerie de la Vieille Garde et des conscrits. Ces nouvelles unités ont le temps de participer à la campagne de France de 1814, où ils se heurtent de nombreuses fois aux cosaques. Ils servent en reconnaissance et aux avants-postes, mais mènent aussi à plusieurs reprises des charges, comme à Brienne, Montmirail et particulièrement à Craonne, lorsque le colonel Testot-Ferry conduit le 1er régiment à l'assaut de l'artillerie russe. Ils participent encore à la défense de Paris, avant d'être dissous à la Première Restauration.
par MANTEAU  186Source: fr.wikipedia.org

LIENS

RANK
  Les posts plus lus dans la rubrique

 8 août 1929, 1er tour du monde pour le Graf Zeppelin 3861 , le 08/08/2010
 Les Très Riches Heures du duc de Berry 3202 , le 31/12/2011
 Censure des images en Union soviétique 2576 , le 17/11/2010
 René Lalique - 2 2355 , le 06/05/2011
 Happy Birthday Amy! 1994 , le 04/08/2014
 Le trésor de Hoxne 1844 , le 25/11/2010
 La Naissance de Vénus, d'Alexandre Cabanel 1693 , le 18/12/2010
 Planisphère de Waldseemüller 1517 , le 23/06/2009
 Candice Swanepoel 1467 , le 20/10/2014
 Céramique attique à figures noires 1360 , le 15/11/2009
 Stubby 1283 , le 05/10/2010
 René Lalique - 3 et fin 1251 , le 13/05/2011
 L'attaque du lapin tueur 1235 , le 09/02/2011
 Le Glaucus atlanticus 1206 , le 02/10/2011
 La corne de licorne 1102 , le 24/03/2011
MARDI

FEVRIER
2015
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Carl Hans Lody (1877-1914) était un officier de réserve de la Marine impériale allemande qui a espionné au Royaume-Uni au début de la Première Guerre mondiale . Tout en travaillant pour une compagnie maritime, il a accepté d'espionner pour le renseignement de la marine allemande, et a été envoyé à Edimbourg à la fin Août. Il parlait couramment l'anglais, et a passé un mois se faisant passer pour un touriste américain alors que des rapports sur les mouvements de la marine britannique et les défenses côtières. Il n'a pas été donné une formation d'espionnage et a été détecté presque immédiatement, comme il a envoyé ses communications en bon français et allemand à une adresse de renseignement allemand connu en Suède. À la fin de Septembre 1914, une panique espion hausse en Grande-Bretagne a conduit à des étrangers relevant de suspicion; il a tenté de se cacher en Irlande, mais a été rapidement capturé. Jugé par un tribunal martial publique à Londres, il n'a pas cherché à nier sa culpabilité, déclarant qu'il avait agi pour des motifs patriotiques. Son courage sur la barre des témoins a attiré l'admiration en Grande-Bretagne et l'Allemagne. Il a été condamné à mort par un peloton d'exécution et le 6 Novembre 1914, il est devenu la première personne dans près de 170 ans pour être exécuté à la Tour de Londres . Sous le régime nazi , il a été acclamé comme un héros national allemand.
par MANTEAU  121Source: fr.wikipedia.org

VENDREDI

JANVIER
2015
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Anno Domini (« en l'Année du Seigneur »), ou plus exactement Anno Domini Nostri Iesu Christi ( « en l'Année de notre Seigneur Jésus-Christ » ), est un terme qui désigne l’année supposée de la naissance de Jésus-Christ telle qu'elle fut évaluée au vie siècle.
Décrétée an 1, cette année inaugure l’ère chrétienne, système de datation compris — sinon approuvé — par toutes les organisations mondiales.
Il n'existait pas d'an 0 dans l'ère chrétienne (Anno Domini). En effet l’usage du nombre 0 en Europe est postérieur à la création de l’Anno Domini. On passe donc directement de l’an 1 av. J.-C. à l’an 1 ap. J.-C.. Ainsi 1er janvier 1 marque le début de la première année, de la première décennie, du premier siècle, du premier millénaire de l'ère chrétienne,
par MANTEAU  241Source: fr.wikipedia.org

MARDI

DECEMBRE
2014
LE SAVIEZ VOUS ?
 
En Équateur et au Pérou, peu avant le Nouvel An, on fabrique des mannequins de chiffons ou de papier mâché qui représentent l'année qui vient de passer. On expose ces mannequins (muñecos) devant chez soi jusqu'au 31 au soir à minuit pour ensuite les brûler dans les rues. On fait aussi exploser toute sorte de chose comme des pétards, feux d'artifice, etc. Il existe aussi une superstition qui dit que si l'on porte une couleur en particulier sur soi lors des 12 coups de minuit, cela pourra amener de la chance dans certains domaines pour la nouvelle année, comme le jaune pour l'argent, le rouge pour l'amour, etc. Dans le même ordre d'idée, celui qui souhaite voyager toute l'année doit courir autour de son pâté de maisons une valise à la main à minuit pile.
La tradition espagnole de manger 12 grains de raisin en faisant un vœu pendant les douze coups de minuit est également observée.
À la maison on décore la table avec des corbeilles de fruits, de maïs, de blé, de riz, de cannelle, de fleurs jaunes.
par MANTEAU  135Source: fr.wikipedia.org

VENDREDI

DECEMBRE
2014
LE SAVIEZ VOUS ?
 
La crêche de Noel'est une mise en scène de la naissance de Jésus telle qu'elle est présentée dans le Nouveau Testament : sur une table, ou à même le sol, une étable miniature est bâtie dans laquelle des personnages (en terre cuite souvent) sont disposés représentant les parents de Jésus et les bergers réunis autour du nouveau-né.
La première crèche aurait été réalisée par Saint François d'Assise en 1223 à Greccio, en Italie ; elle aurait été une crèche vivante, c'est-à-dire incarnés par des individus réels.
Depuis le XVIIIe siècle, la tradition de la crèche s'est perpétuée dans tout le monde catholique et plus largement au reste du monde au cours du XIXe siècle.
En Provence, des personnages nouveaux ont été ajoutés, les santons y figurent souvent des métiers traditionnels du XIXe siècle. Les scènes de la vie quotidienne de la région y sont présentes.
Les rois mages Gaspard, Melchior et Balthazar, trois érudits de l'époque de Jésus, sont représentés en route vers cette même étable, mais leur arrivée n'est célébrée qu'à l'Épiphanie.
Ils symbolisent l'universalité de l'événement qu'est la naissance de Jésus.
par MANTEAU  224Source: fr.wikipedia.org

JEUDI

DECEMBRE
2014
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le mot Noël est attesté de manière écrite dès 1112 sous la forme "Noel"(chez Philippe de Thaon), conjointement, au XIIe siècle, on trouve la variante Nael dans le voyage de saint Brendan en 11203.
Il est issu de l'adjectif latin "natalis" signifiant « de naissance, relatif à la naissance » (de natus « né »), d'abord associé au mot latin dies « jour » dans la locution natalis dies « jour de naissance » .
Cependant nombre d'explications qui ne reposent sur aucun argument solide, se retrouvent dans certaines publications, par exemple : celle qui le voit dériver du latin novella: « nouvelles »
"Noël ! Noël !" était effectivement au Moyen Âge le cri de joie poussé par le peuple à l'arrivée d'un événement heureux quel qu'il soit
En allemand, le mot "Weihnachten" repose sur l'expression "ze wîhen nachten", les nuits sacrées , donc une époque antérieure à l'arrivée du christianisme dans ce pays
En anglais, le mot "Christmas" est directement lié à l'évènement religieux concernant la naissance du Christ
par MANTEAU  224Source: fr.wikipedia.org

DIMANCHE

DECEMBRE
2014
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le trésor des Romanov aurait été amassé sous le règne de Nicolas II de Russie. Selon l'historien russe Valeri Kurnosov, certaines preuves furent archivées par le Service de renseignements de l'Union soviétique dans des fichiers de l'ex-KGB ou pour le Royaume-Uni, par le service de renseignements extérieurs britanniques, le MI6.
En outre, un ensemble de documents anciens démontre que Staline comme le Premier secrétaire du Parti communiste, Nikita Khrouchtchev montrèrent un vif intérêt pour la découverte de ce trésor datant de l'époque tsariste.
Les nombreuses recherches effectuées par les deux leaders soviétiques furent infructueuses.
À la veille de la Révolution russe, les Romanov détenaient 1 600 tonnes d'or, ce poids représente plus de la moitié de la réserve d'or entreposée dans les coffres-forts de la Banque de France. Ce trésor avait une valeur de 50 milliards d'euros.
Selon l'historien Valeri Kurnosov, ce trésor légendaire se composerait de lingots d'or, d'un poids total de 17 tonnes, sa valeur s'élèverait à un million de livres sterlings. Ce trésor recherché depuis 90 ans fut amassé grâce à des placements réalisés par les membres de la famille Romanov et peut-être également des ressortissants britanniques résidant alors en Russie impériale. Après la Révolution russe de 1917, abandonnant leurs biens, les investisseurs russes mais également britanniques émigrèrent.
En septembre 1918, avant la prise de la ville par la légion tchèque, l'Armée blanche remit une partie du trésor au général Alexandre Vassilievitch Koltchak, l'autre partie entreposée à Nijni Novgorod (ville occupée par les Bolcheviks) resta entre les mains des Rouges. Chacune des deux parties est donc en possession du trésor impérial.
Parti de Kazan, le train transportant le trésor impérial s'engagea pour un long voyage dont la destination prévue était Vladivostok. Sur son parcours, le train passa les villes de Samara, Omsk, Irkoutsk, longeant le lac Baïkal, il devait atteindre Zima puis Vladivostok.
L'immense trésor impérial aurait été partagé : d'une part une certaine quantité d'or fut utilisée dans l'acquisition d'armes destinées à l'Empire du Japon,), une autre partie de ces lingots d'or servit à soutenir l'effort de guerre des troupes révolutionnaires russes.
D'autres caisses de lingots d'or seront entreposées dans différentes banques étrangères.
Concernant la disparition de la dernière partie de ce fabuleux trésor, le mystère demeure et de nos jours les légendes concernant ce mystérieux trésor sont encore très vivaces.
Selon certains scientifiques, le train transportant la réserve d'or de l'Empire russe aurait déraillé puis celui-ci aurait coulé au fond du lac Baïkal. Selon d'autres personnes, le trésor aurait été dissimulé dans des monastères de Sibérie
par MANTEAU  190Source: fr.wikipedia.org

              
335     Page précédente
Page Suivante
315