MERCREDI

JUIN
2014
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Quand il revient aux Etats-Unis en septembre 1960, après des voyages à Cuba et en Espagne, il ne se porte pas très bien, ni physiquement, ni mentalement. Il est devenu impuissant, il se sent sombrer dans la cécité à cause du diabète, et il est touché par la folie (en fait un trouble bipolaire qu'il subit toute sa vie). En décembre, le médecin George Saviers l'envoie se faire soigner dans la prestigieuse clinique Mayo du Minnesota, où il est traité par sismothérapie et par des sédatifs. Il en ressort en janvier 1961, mais trois mois plus tard, il doit retourner se faire hospitaliser, d'abord au Sun Valley hospital, puis de nouveau à la clinique Mayo, où il reçoit de nouveaux électrochocs. Il revient chez lui le 30 juin, et deux jours après, le 2 juillet 1961, il se suicide d'un coup de fusil. Autrefois, il avait blâmé son père pour son suicide, considérant cela comme un acte de lâcheté.
Le dossier médical d'Hemingway, rendu accessible en 1991, montra qu'il souffrait d'hémochromatose (diagnostiquée en 1961), une maladie génétique qui provoque de sévères dommages physiques et mentaux. Cette maladie pourrait expliquer les nombreux suicides dans la famille Hemingway (son père, son frère, sa sœur et sa petite fille Margaux Hemingway).
par MANTEAU  336Source: fr.wikipedia.org

LUNDI

JUIN
2014
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Cesare Lombroso, né le 6 novembre 1835 à Vérone, au sein d'une famille juive, mort le 19 octobre 1909 à Turin, est un professeur italien de médecine légale et l'un des fondateurs de l'école italienne de criminologie . Il est célèbre pour ses thèses sur le « criminel né » : à partir d'études phrénologiques et physiognomique, il tentait de repérer les criminels en considérant qu'il s'agissait d'une classe héréditaire qu'on pourrait distinguer par l'apparence physique. Ses théories étaient fortement marquées par la théorie de la dégénérescence, le racialisme et le transformisme . Au sein même de l'Italie, il distinguait la « race du sud » inférieure à la « race du nord », tandis qu'il considérait que les femmes étaient moins sujettes à la criminalité en raison de leur moindre intelligence et de la nature plus inactive de leur vie .
« L'homme criminel » (1876)
C'est aussi en 1878 qu'il publie L'Homme criminel (L'Uomo delinquente), dans lequel il défend la thèse selon laquelle la « délinquance » serait nettement plus fréquente chez certaines personnes porteuses de caractéristiques physiques, ce qui démontrerait le caractère inné de certains comportements. Il s'oppose ainsi aux conceptions sociologiques qui avancent que les déviances sont la conséquence du milieu. Lombroso est aussi proche des tendances accréditant l'idée d'une décadence générale de la société, pensant que la criminalité est appelée à augmenter.
Pour cela, il approfondit les recherches en matière d'anthropologie liées aux questions de criminalité. Médecin militaire, il utilise son métier comme lieu d'observation privilégié en étudiant principalement les soldats « délinquants » par la réalisation de l'étude anthropométrique de ceux-ci.
A suivre...
par MANTEAU  225Source: fr.wikipedia.org

LUNDI

MAI
2014
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Depuis la fin du xviie siècle, le ballet est organisé de façon hiérarchique, eu égard à la qualité technique et à l'ancienneté du danseur dans la troupe. Chacun y tient un rang déterminé, une fonction particulière. La hiérarchie qui suit est celle adoptée par le Ballet de l'Opéra de Paris ; elle n'est pas universelle, bien qu'appliquée dans d'autres compagnies de ballet.
  • Maître de ballet : directeur de la troupe des danseurs, chargé de la chorégraphie, des répétitions, de l'organisation de la troupe, parfois même de la musique des ballets. Cette fonction a considérablement changé puisque, de nos jours, le terme ne désigne plus que le répétiteur quotidien, le reste du travail étant souvent confié à un « directeur artistique ».
  • Danseur (danseuse) étoile : titre suprême accordé aux meilleurs premiers danseurs de l'Opéra de Paris depuis 1938 ; dans les grandes compagnies étrangères, on préfère le terme de soliste principal.
  • Premier danseur, première danseuse : rôles de solistes (les premiers danseurs tiennent régulièrement les rôles principaux dans les ballets du répertoire). Au xviiie siècle, on distingue les premiers danseurs « nobles », « demi-caractère » et « comiques » (voir Ballet d'action).
  • Sujet : danseur du corps de ballet, interprétant des rôles de solistes à l'importance grandissante.
  • Coryphée : terme grec désignant le chef des chœurs. Danseur ou danseuse du corps de ballet, auquel on confie momentanément un rôle de soliste, puis qui rentre dans les rangs du chœur.
  • Danseur figurant : membre du corps de ballet, n'ayant aucun rôle de soliste, mais qui met en valeur celui-ci.
    Danseur surnuméraire : danseur en surnombre, c'est-à-dire qui n'est pas encore figurant titularisé.
  • Quadrille : ensemble de huit ou seize danseurs figurants, ainsi que le grade le moins élevé dans la hiérarchie de l'Opéra de Paris.
  • par MANTEAU  156Source: fr.wikipedia.org

    SAMEDI

    MAI
    2014
    LE SAVIEZ VOUS ?
     
    Lindbergh raconte,comment dans ses mémoires, il a du lutter contre le sommeil durant ce grand voyage qui le menait en avion du nouveau au vieux continent. À plusieurs reprises, il se réveilla alors que le train d'atterrissage touchait les vagues. L'avion avait été délibérément conçu sur un profil aérodynamique instable, de façon à ce que ses mouvements réveillent le pilote s'il s'endormait
    Il avait embarqué, en tout et pour tout, 2 000 litres d'essence, quatre sandwichs dont il mangea le premier en arrivant au-dessus de l'Irlande, et deux barres de chocolat.
    Son avion était équipé d'un énorme réservoir de 1 440 litres, situé entre le moteur et le cockpit pour des raisons de sécurité. De ce fait Lindbergh ne disposait pas de pare-brise, mais était équipé d'un périscope pour voir vers l'avant si nécessaire.
    À la foule qui l'accueillit lors de son atterrissage à l'aéroport du Bourget, il se contenta de répondre : « Well, I did it! » (« Eh bien, je l'ai fait ! »). Pendant ce temps, les collectionneurs de souvenirs déchiraient des morceaux de toile de l'avion…
    À l'issue de sa traversée, Lindbergh écrivit une lettre au patron de Longines, lui décrivant en détail un modèle de montre-bracelet pour pilote, qui aiderait à la navigation. La montre fut effectivement réalisée, et des répliques sont encore produites à ce jour.
    Lors de son séjour à Londres, quelques jours après sa traversée de l'Atlantique, Lindbergh rencontre le roi George V qui lui demande comment il a pu satisfaire ses besoins naturels pendant les 33 heures de vol. L'aviateur répond qu'il a utilisé un thermos qu'il a ensuite jeté à la mer. Mais cela ne serait pas conforme à la vérité. Sa combinaison de vol, irrécupérable, a en effet dû être jetée
    par MANTEAU  198Source: fr.wikipedia.org

    MARDI

    MAI
    2014
    LE SAVIEZ VOUS ?
     
    Le drapeau de la Bretagne, plus connu sous le nom de Gwenn ha Du également orthographié Gwenn-ha-Du (littéralement « Blanc et Noir » en breton), est de facto le drapeau et le pavillon de la Bretagne. Son nom en gallo est Blanc e Neirr. Il se compose de neuf bandes horizontales noires et blanches d’égales largeurs, disposées alternativement et d’un canton supérieur (côté mât) de couleur blanche parsemé d'une multitude de mouchetures d'hermine.
    Le Gwenn ha Du est le drapeau moderne de la Bretagne, cependant l'histoire vexillologique de cette région ne se limite pas à ce drapeau ; d'autres drapeaux, bannières et pavillons ont existé pour représenter les ducs, leurs flottes et armées, les ports, les régiments bretons ainsi que les villes et pays historiques bretons. Quelques-uns sont parfois encore utilisés.
    Le premier Gwenn ha Du est créé entre 1923 et 1925 par Morvan Marchal, architecte et militant nationaliste breton. Le nombre de mouchetures d'hermine et leur forme n'est pas fixé, la version la plus répandue comprend onze mouchetures arrangées selon trois rangées horizontales. Utilisé avant et pendant la Seconde Guerre mondiale par les cercles nationalistes bretons dont une grande part collabore avec l'occupant nazi, le Gwenn ha Du est considéré pendant la période d'après-guerre comme un drapeau séditieux par les autorités françaises. L'émergence du troisième Emsav dans les années 1970 entraîne la popularisation du drapeau, d'abord dans les cercles culturels bretons, puis dans l'ensemble de la société bretonne. Largement utilisé depuis, par la population comme par les administrations locales, il est aujourd’hui le principal symbole de la Bretagne.
    par MANTEAU  352Source: fr.wikipedia.org

    LUNDI

    AVRIL
    2014
    LE SAVIEZ VOUS ?
     
    Norilsk (en russe : Норильск) est une ville industrielle du kraï de Krasnoïarsk, en Russie. Sa population s'élevait à 175 365 habitants en 2010. Située au nord du cercle polaire arctique, elle est considérée comme la ville de plus de 100 000 habitants la plus septentrionale du monde.
    Norilsk a été fondée parallèlement au Norillag, une branche du Goulag. C'est aussi l'une des villes les plus polluées au monde.
    La décision de bâtir cette ville-usine fut prise par Staline dans les années 1930 afin d'exploiter les minerais non-ferreux de la région. L'extraction du nickel, du cuivre, du cobalt et du charbon, la métallurgie et les centrales thermiques et hydroélectriques, constituent l'activité de la ville. Elle a été construite par des condamnés aux travaux forcés dans le cadre du Goulag1. Norilsk accéda au statut de commune urbaine en 1939 et à celui de ville en 1953.
    Chaque année, des millions de tonnes de dioxyde de soufre sont rejetées dans l'air par les usines de Norilsk, qui fait partie des dix villes les plus polluées du monde. Norilsk, et la ville voisine de Doudinka, bien que n'ayant pas le statut de ville fermée, sont d'accès réglementé depuis 2001.

    par MANTEAU  428Source: fr.wikipedia.org

    RANK
      Les posts plus lus dans la rubrique

     8 août 1929, 1er tour du monde pour le Graf Zeppelin 3713 , le 08/08/2010
     Les Très Riches Heures du duc de Berry 2707 , le 31/12/2011
     Censure des images en Union soviétique 2401 , le 17/11/2010
     René Lalique - 2 2133 , le 06/05/2011
     Le trésor de Hoxne 1611 , le 25/11/2010
     La Naissance de Vénus, d'Alexandre Cabanel 1568 , le 18/12/2010
     Happy Birthday Amy! 1500 , le 04/08/2014
     Planisphère de Waldseemüller 1379 , le 23/06/2009
     Candice Swanepoel 1308 , le 20/10/2014
     Céramique attique à figures noires 1275 , le 15/11/2009
     Stubby 1125 , le 05/10/2010
     L'attaque du lapin tueur 1118 , le 09/02/2011
     Le Glaucus atlanticus 1105 , le 02/10/2011
     René Lalique - 3 et fin 1097 , le 13/05/2011
     La corne de licorne 1033 , le 24/03/2011
    SAMEDI

    AVRIL
    2014
    LE SAVIEZ VOUS ?
     
    La Wicca est un mouvement religieux basé sur l'« Ancienne Religion » définie par Gerald Gardner et incluant des éléments de croyances telles que le chamanisme, le druidisme, et les mythologies gréco-romaine, slave, celtique et nordique. Ses adeptes, les wiccans, prônent le culte de la nature, et s'adonnent parfois, mais pas nécessairement, à la magie blanche.
    La philosophie
    Elle se résume à ce seul conseil, mention finale du credo wiccan :
    Fais ce qu'il te plaît tant que cela ne nuit à personne. (« An'ye Harm None Do what Ye Wilt » en anglais archaïsant : « Si nul n'est lésé, fais ce que veux »)
    Notons que ce principe se retrouve aussi en Inde dans l’Ahiṃsā.
    Les wiccans s'appuient sur le principe de tolérance, sur le respect de la nature. La Wicca se revendique art de vivre en harmonie avec son environnement, prônant le respect de l'autre ainsi qu'une démarche de partage avec celui-ci. Par ailleurs, les wiccans croient en l'existence de la magie, considérée comme « énergie cosmique » présente en chacun de nous et en chaque objet. Un autre des principes phares de la Wicca est la Loi du Triple Retour : tout ce que l'on fait sera rendu trois fois, peu importe que cela soit positif ou négatif.
    Les wiccans font parfois appel à des disciplines magiques et des techniques naturelles diverses comme :
    -Les rituels magiques.
    -L'invocation de divinités païennes.
    -La voyance.
    -La lithothérapie.
    -La phytothérapie.
    -Le Reiki.
    par MANTEAU  223Source: fr.wikipedia.org

    VENDREDI

    MARS
    2014
    LE SAVIEZ VOUS ?
     
    Le Dust Bowl (« Bassin de poussière ») est le nom donné à une série de tempêtes de poussière, véritable catastrophe écologique qui a touché, pendant près d'une décennie, la région des Grandes Plaines aux États-Unis et au Canada dans les années trente. La conséquence en fut la sécheresse et de terribles tempêtes de poussière, qui pouvaient durer plusieurs jours.
    Elles détruisirent toutes les récoltes, dépouillèrent les champs de leur terre (érosion), la remplaçant par de la poussière, et ensevelirent habitations et matériel agricole. Des milliers de fermiers furent jetés sur les routes, en direction de l'ouest. On pense qu'environ trois millions de personnes ont ainsi migré, notamment vers la Californie, en empruntant la Route 66, à l'époque l'axe principal est-ouest du pays. Les fermiers les plus touchés étaient originaires de l'Oklahoma (environ 15 % de la population de l'État) et de l'Arkansas. On leur donna respectivement les noms de Okies et de Arkies. John Steinbeck, dans son roman Les Raisins de la colère, décrit cette période de l'histoire américaine. La Route 66 y est The Mother Road (la « route-mère »), car toutes les routes secondaires débouchaient sur elle1
    Cette catastrophe serait pour tout ou partie due au surlabourage, c'est-à-dire à un abus dans l'utilisation du labour occasionnant une érosion très importante.
    Lorsque l'érosion était trop grave et qu'elle concernait des sols vulnérables (limons fins), la solution a souvent été, dans un premier temps, de faire une culture en « courbes de niveau » (contour plowing) avec des alternances charrue-instrument à dents, ou la « culture alternée », consistant à distribuer le long des pentes des zones portant des cultures différentes ou intégrant des bandes en jachère (« culture en bandes », strip cropping).
    Dès qu'il a été possible d'assurer un contrôle efficace des mauvaises herbes, la culture sans labour, voire le semis direct, se sont développés.
    Le gouvernement américain a également prôné une réduction draconienne du bétail, afin d'alléger la charge de culture.
    La crise écologique provoquée par le Dust Bowl a conduit le gouvernement américain à créer le « Soil Conservation Service », appelé aujourd'hui « Natural Resources Conservation Service » (en), une agence chargée de la sauvegarde des ressources naturelles et de l'environnement et dépendant du ministère de l'Agriculture.
    Cette période des années 1930 a profondément marqué l'écologie scientifique nord-américaine.
    par MANTEAU  194Source: fr.wikipedia.org

    DIMANCHE

    MARS
    2014
    LE SAVIEZ VOUS ?
     
    Thelma Todd nait le 29 juillet 1906 à Lawrence (Massachusetts) .
    Alors qu'elle participe à des concours de beauté, elle est élue Miss Massachusetts en 1925, puis elle est remarquée par un découvreur de talents d'Hollywood et débute une carrière au cinéma.
    Durant la période du muet, elle apparait dans de nombreux seconds rôles qui mettent plus en valeur sa beauté que son jeu d'actrice.
    Avec les Marx Brothers, elle tourne Monnaie de singe (1931) et Plumes de cheval (1932)
    Avec le parlant, elle a l'occasion de jouer d'autres genres de rôles
    Elle signe un contrat avec le producteur Hal Roach, qui la fait jouer dans des films interprétés par des stars du cinéma comique tels Harry Langdon, Charley Chase et Laurel et Hardy
    En 1935 elle joue justement dans La Bohémienne avec Laurel et Hardy. C'est son dernier film, toutes les scènes où elle doit apparaître ont pu être tournées avant sa mort, mais plusieurs d'entre elles ont été refilmées, le producteur Roach a supprimé ses scènes de dialogue et a limité son apparition à un numéro musical.
    Le lundi 16 décembre 1935 au matin, elle est retrouvée morte dans sa voiture, dans le garage de l'ex-actrice Jewel Carmen, également ex-épouse du compagnon et associé de Thelma, Roland West ; la maison de Jewell Carmen est située non loin du restaurant de Thelma. La cause de la mort est déclarée être due à un empoisonnement au monoxyde de carbone.
    L'enquête de la police révèle qu'elle a passé sa dernière soirée dans un restaurant bien connu d'Hollywood, le Trocadero, où l'artiste Stanley Lupino et sa fille l'actrice Ida Lupino donnaient une fête. Là, elle a eu un bref mais vif échange avec son ex-mari, Pat DiCicco. Ses amis déclarent aux enquêteurs qu'elle était de bonne humeur, et qu'ils ne connaissent aucune raison qui l'aurait poussée à se suicider. Les enquêteurs concluent en premier lieu à une mort accidentelle, elle aurait laissé tourner le moteur de sa voiture et se serait intoxiquée.
    Certains détails (son visage et sa robe tachés de sang) amènent la police à envisager un acte criminel, et son ex-mari, Pat DiCicco, son ami Roland West, et le gangster Lucky Luciano (qui aurait vainement tenté de la racketter) sont un moment suspectés. Finalement, l'enquête conclut à une mort par suicide, et son corps est incinéré sans qu’il y ait eu une seconde autopsie. Les circonstances réelles de son décès restent inexpliquées.
    Une autre source rapporte qu'elle aurait eu une dispute avec Roland West la veille.
    Elle est enterrée dans sa ville natale, au cimetière Bellevue de Lawrence.
    Thelma Todd a son étoile sur le Walk of Fame au 6262 Hollywood Bvd.

    par MANTEAU  387Source: fr.wikipedia.org

    MERCREDI

    MARS
    2014
    LE SAVIEZ VOUS ?
     
    Jean-Bedel Bokassa1 (né le 22 février 1921 à Bobangui, petit village de la préfecture de Lobaye - mort le 3 novembre 1996 à Bangui) fut d'abord président de la République centrafricaine (1966-1976) puis s' autoproclama empereur sous le nom de Bokassa Ier de l'Empire centrafricain (1976-1979).
    L'évènement eu lieu le 4 décembre 1977, soit deux jours après la date anniversaire de celui de Napoléon Bonaparte, 173 ans auparavant (Napoléon Ier a été sacré empereur le 2 décembre 1804). Le sacre se déroula au palais des sports de Bangui, au cours d'une cérémonie à laquelle assistèrent 5 000 invités, dont le ministre français de la Coopération Robert Galley. Aucun chef d'État ne s'y rendit, excepté le Premier ministre de l’Île Maurice13. Pour marquer l’événement, Bokassa revêtit une réplique du costume que portait Napoléon Ier lors de son sacre, une épaisse cape écarlate doublée de fourrure d'hermine blanche et d'une robe incrustée de perles sur laquelle étaient brodés en fils d'or des soleil et des abeilles14. La cérémonie fut très fastueuse: 10 000 pièces d'orfèvrerie, 200 uniformes d'apparat, 600 smokings et pas moins de 60 000 bouteilles de Champagne et de Bourgogne. De nombreux artisans et créateurs français furent mis à contribution par l'intermédiaire de Jean-Pierre Dupont.
    Un trône monumental fut créé par le sculpteur Olivier Brice, empruntant le symbole de l'aigle à Napoléon. La garde-robe impériale fut conçue par Pierre Cardin. La couronne en or pur, confectionnée par le joaillier Claude Arthus-Bertrand, comportait 7 000 carats de diamants, dont l'un de 60 carats et était estimée à près de cinq millions de dollars quand le salaire moyen en Centrafrique était d'environ 100 dollars14 ! À la fin de la cérémonie, le nouvel empereur remonta les rues de Bangui à bord d'un carrosse de bronze et d'or tiré péniblement par huit chevaux importés du Haras national du Pin, situé en Normandie, envoyés par l'Élysée. Deux chevaux moururent lors du trajet ce qui contraignit la famille impériale à parcourir les derniers mètres en limousine.
    On chiffra la cérémonie à quelque 100 millions de francs, financés en partie par le « cher cousin » Mouammar Kadhafi.
    par MANTEAU  150Source: fr.wikipedia.org

    LUNDI

    FEVRIER
    2014
    LE SAVIEZ VOUS ?
     
    Les marbres d'Ascoli Satriano sont un ensemble de pièces en marbre polychrome du ive siècle av. J.-C. provenant d'une tombe princière daunienne située sur le territoire de la commune d'Ascoli Satriano, dans la province de Foggia.
    L'ensemble de pièces de marbre est constitué d'un cratère décoré d'une couronne d'or, d'un bassin rituel peint pour le lavage de pieds, d'un trapézophore (support de table) constitué par une paire de griffons, un couple de tablettes et quelques pièces mineures.
    Provenant du même site, il est aussi inclus dans le groupe, une statue d'Apollon avec un griffon, datant du iie siècle av. J.-C..
    Origine
    Ces vestiges sont probablement découverts entre 1976 et 1977 lors de fouilles clandestines effectuées par des tombaroli locaux qui mettent au jour vingt et un objets de diverses natures. En 1978, après un raid de la Guardia di Finanza chez un tombarolo notoire, quelques pièces de marbre rare polychrome sont récupérées provenant du même contexte1. Le même type de marbre se retrouve aussi dans le support de table avec les griffons et le bassin rituel peint ; ces pièces sortirent clandestinement1 d'Italie par l'intermédiaire de Giacomo Medici (en), un des plus grands marchands d'art spécialisés dans le trafic de vestiges archéologiques. Vendus à Maurice Tempelsman (en), les marbres sont rétrocédés en 1985, (le trapézophore pour 7 millions de dollars) au Paul Getty Museum1. Après des semaines de négociations des autorités, en 2007, ces deux pièces ainsi que la statue d'Apollon avec le griffon sont restituées à l'Italie.
    par MANTEAU  178Source: fr.wikipedia.org

    DIMANCHE

    JANVIER
    2014
    LE SAVIEZ VOUS ?
     
    Ishikawa Goemon(1558-1594) était un bandit japonais semi-légendaire qui volait de l’or et d’autres objets de valeurs afin de les remettre aux pauvres1.
    L’élément probablement le plus remarquable de sa vie, celui avec lequel on l’associe la plupart du temps, est de s’être fait bouillir vivant en public après une tentative d'assassinat raté du seigneur de guerre Toyotomi Hideyoshi. Une grande baignoire en forme de bouilloire de fer est maintenant appelée un Goemon-buro («baignoire Goemon»)2,3
    Il y a peu de faits historiques sur la vie de Goemon et donc il devint un héros populaire dont les antécédents et les origines furent l’objet de nombreuses spéculations. Dans sa première apparition dans les annales historiques, la biographie de Hideyoshi datant de 1642, on réfère à lui comme d’un simple bandit. Alors que sa légende devenait populaire, plusieurs exploits anti-autoritaristes lui furent attribués, incluant une tentative supposée d’assassinat du grand seigneur de guerre Nobunaga Oda.
    Lors de son supplice sur les bords de la Kamogawa, Goemon fut plongé avec son fils Ichiro dans une marmite d'huile bouillante. Il s'efforça tout d'abord de sauver son enfant en le tenant à bout de bras, mais soudainement le plongea profondément dans l’huile bouillonnante afin de le tuer le plus rapidement possible. Puis, il tint le corps bien haut dans les airs en signe de défi face à ses ennemis jusqu’à ce qu’il succombe finalement à la douleur et à ses blessures et s'effondre dans la marmite.
    Avant son trépas, Goemon écrivit un célèbre poème d’adieu dans lequel il affirme que peu importe les circonstances, il y aura toujours des voleurs. Une pierre tombale lui étant consacrée se trouve au temple Daiunin à Kyoto.
    par MANTEAU  209Source: fr.wikipedia.org

                  
    283     Page précédente
    Page Suivante
    263