DIMANCHE

AVRIL
2013
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Salvador Felipe Jacinto Dalí i Domènech, premier marquis de Dalí y de Púbol, dit Salvador Dalí, né à Figueras le 11 mai 1904 et mort dans la même ville le 23 janvier 1989, est un peintre, sculpteur, graveur, scénariste et écrivain catalan de nationalité espagnole. Il est considéré comme l'un des principaux représentants du surréalisme et comme l'un des plus célèbres peintres du XXe siècle.
Influencé très jeune par l'impressionnisme, il quitta Figueres pour recevoir une éducation artistique académique à Madrid où il se lia d'amitié avec Federico García Lorca et Luis Buñuel et chercha son style entre différents mouvements artistiques. Sur les conseils de Joan Miró, il rejoignit Paris à l'issue de ses études et intégra le groupe des surréalistes où il rencontra sa femme Gala. Il trouva son propre style à partir de 1929, année où il devint surréaliste à part entière et inventa la méthode paranoïaque-critique. Exclu de ce groupe quelques années après, il vécut la guerre d'Espagne en exil en Europe avant de quitter la France en guerre pour New York où il fit fortune et résida huit ans. À son retour en Catalogne en 1949, il opéra un virage vers le catholicisme, se rapprocha de la peinture de la Renaissance et s’inspira des évolutions scientifiques de son temps pour faire évoluer son style vers ce qu'il nomma « mysticisme corpusculaire »...
par MANTEAU  233Source: fr.wikipedia.org

MARDI

AVRIL
2013
LE SAVIEZ VOUS ?
 
La rue semble devoir son nom à un particulier Adam de Quincampoix qui en avait fait construire la première maison ou encore à un Nicolas de Kiquenpoit. Il ne semble pas qu'elle soit liée à l'étymologie classique du toponyme « Quincampoix ».
La rue porte déjà ce nom sur des actes de 1210. Guillot de Provins l'appelle Quinquenpoit en 1300. Selon l'avocat et historien Henri Sauval (1620-1670) et l'abbé Jean Lebeuf, ce nom lui vient d'un seigneur de Quinquenpoit. L'orthographe est incertaine.
La rue Quincampoix a été désignée populairement comme « rue des Mauvaises-Paroles » et comme « rue des Cocus ». Sa partie sud, entre la rue des Lombards et la rue Aubry-le-Boucher, était autrefois connue sous le nom de rue de la Couréerie, rue de la Courroierie ou de la Vieille-Courroirie, avant de prendre le nom de rue des Cinq-Diamants au 16e siècle, à cause d'une enseigne.
Le 2 mai 1716, John Law crée la Banque générale ; son siège est situé dans la rue Quincampoix. En 1720, le système de Law s'effondre. Il est liquidé l'année suivante.
Le passage Molière est ouvert sur la rue en 1791. La rue Rambuteau y est percée dans les années 1830
Le 18 février 1851, une décision ministérielle réunit la rue Quincampoix à la rue des Cinq-Diamants.
La place Edmond-Michelet est ouverte dans les années 1970
par MANTEAU  261Source: fr.wikipedia.org

SAMEDI

AVRIL
2013
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le réalisme magique est une appellation utilisée par la critique littéraire et la critique d’art depuis 1925 pour rendre compte de productions où des éléments perçus et décrétés comme « magiques », « surnaturels » et « irrationnels » surgissent dans un environnement défini comme « réaliste », à savoir un cadre historique, géographique, culturel et linguistique vraisemblable et ancré dans une réalité reconnaissable.
Cette appellation est surtout associée aujourd’hui à certaines œuvres ou à quelques auteurs de la littérature latino-américaine du xxe siècle comme les Mexicains Carlos Fuentes et Juan Rulfo, les Argentins Adolfo Bioy Casares et Julio Cortázar, le Bolivien Jaime Sáenz, ou encore le Colombien Gabriel García Márquez, prix Nobel de littérature en 1982, dont le roman Cent ans de solitude publié en 1967, est souvent cité comme exemplaire. L’origine de ce terme et sa portée sont pourtant beaucoup plus généraux car il a été utilisé pour qualifier une grande variété de romans, de poèmes, de peintures ou de films ainsi que pour définir différents styles, esthétiques, genres, courants, mouvements et écoles, tant en Europe qu’en Amérique, et étendu, de manière plus récente, à la world literature.
En photo: peinture de Rob Gonsalves
par MANTEAU  668Source: fr.wikipedia.org

MARDI

MARS
2013
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Mickey a été créé en 1928, après que Walt Disney eut dû laisser son premier personnage, Oswald le lapin chanceux, à son producteur.
Mickey Mouse représente une souris anthropomorphique. Il s'est d'abord, avant la première diffusion, nommé Mortimer Mouse ; c'est la femme de Disney qui, trouvant ce nom peu vendeur, a proposé Mickey. Pour la Walt Disney Company, la souris a comme date officielle de naissance le 18 novembre 1928, date de la première « présentation publique » du dessin animé Steamboat Willie.
Le personnage est aussi célèbre pour sa voix de fausset. C'est Walt Disney lui-même qui donna sa voix originale au personnage de Mickey, du premier dessin animé jusqu'en 1946, année au cours de laquelle Disney désigna Jim MacDonald pour le remplacer, en raison d'un problème de toux chronique dû à la cigarette.
par MANTEAU  252Source: fr.wikipedia.org

VENDREDI

MARS
2013
LE SAVIEZ VOUS ?
 
La classification des anges selon St-Thomas d'Aquin (docteur angélique) est reconnue par le Magistère de l'Eglise Catholique Romaine. Elle est enseignée dans les principales universités catholiques pontificales en cours d'angélologie et démonologie pour les futurs prêtres-exorcistes.
  • Premier degré
    Elle représente Dieu dans ses perfections intimes : ardent amour, vive lumière, inaltérable sainteté. Ce sont les êtres les plus puissants.
    Les Séraphins, leur nom signifie chaleur et lumière. Ils sont enflammés de l'amour de Dieu au plus haut degré. Leur but premier est la purification et la dissipation des ténèbres et des doutes. Leur qualité principale est l'amour.
    Les Chérubins, leur nom signifie sagesse et science. Ils sont capables de montrer à Dieu ceux qui doutent. Leur vertu est la science.
    Les Trônes, leur nom signifie qu’ils sont les porteurs de la justice divine et complètement sourds à toute tentation humaine. Ils sont la voix de Dieu auprès des hommes. Leur vertu est l'humilité.
  • Second degré
    Elle représente Dieu dans sa souveraineté sur les créatures : pouvoir sans limites, force irrésistible, justice immuable.
    Les Dominations, transmettent aux entités inférieures les commandements de Dieu. Elles instruisent quand le doute et le découragement s’installent. Elles sont libérées des passions, des dépravations et des tentations.
    Les Vertus, elles symbolisent la force et la vigueur durant un projet entrepris. Elles récompensent le chercheur en phase avec ses objectifs et qui ira au bout de sa démarche. On les invoque pour se redonner force et courage.
    Les Puissances, elles travaillent essentiellement au rapprochement de l’influence divine et du genre humain. Elles montrent aux gens de l'Église le chemin de leur foi et les préservent du doute.
  • Troisième degré
    Elle représente Dieu dans son action au-dehors : sage gouvernement, sublimes révélations, constants témoignages de bonté.
    Les Principautés, dirigent et éclairent les anges et archanges. Leur mission consiste à faire régner un certain ordre sur la Terre par leur intervention céleste. Elles sont gardiennes du secret divin et veillent à son bon emploi.
    Les Archanges sont les messagers extraordinaires de Dieu auprès des hommes. Saint Thomas d'Aquin place trois archanges ici : Saint Michel, Saint Gabriel et Saint Raphaël. Cette tradition est reprise par le Magistère de l'Église Catholique Romaine.
  • par MANTEAU  318Source: fr.wikipedia.org

    JEUDI

    MARS
    2013
    LE SAVIEZ VOUS ?
     
    "Parallel Lines" est un poème de Deborah Harry qu'elle n'a jamais mis en musique.
    Parallel Lines fut l'album le plus populaire et le plus vendu de Blondie (il fut notamment n° 1 au Royaume-Uni) et contient pas moins de six singles sur douze titres dont quelques classiques comme Hanging on the Telephone, Sunday Girl et surtout Heart of Glass (n° 1 aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Australie, etc).
    Premier album avec Nigel Harrison.
    Dix titres sur douze ont été composés par les membres du groupe.
    En 2003, l'album s'est classé en 140ème position de la liste des 500 albums (anglo-saxons) les plus grands de tous les temps établie par le magazine américain spécialisé Rolling Stone tandis qu'en 2005 la chaîne de télévision britannique Channel 4 le classait en 94ème position des 100 albums (anglo-saxons) les plus grands de tous les temps.
    En 2001 Capitol Records a réédité l'album avec quatre titres supplémentaires. Pour les 30 ans de ce classique, EMI-Capitol, édite en juin 2008, un CD/DVD collector.
    par MANTEAU  259Source: fr.wikipedia.org

    LIENS

    RANK
      Les posts plus lus dans la rubrique

     8 août 1929, 1er tour du monde pour le Graf Zeppelin 3858 , le 08/08/2010
     Les Très Riches Heures du duc de Berry 3191 , le 31/12/2011
     Censure des images en Union soviétique 2568 , le 17/11/2010
     René Lalique - 2 2341 , le 06/05/2011
     Happy Birthday Amy! 1978 , le 04/08/2014
     Le trésor de Hoxne 1836 , le 25/11/2010
     La Naissance de Vénus, d'Alexandre Cabanel 1686 , le 18/12/2010
     Planisphère de Waldseemüller 1508 , le 23/06/2009
     Candice Swanepoel 1462 , le 20/10/2014
     Céramique attique à figures noires 1354 , le 15/11/2009
     Stubby 1275 , le 05/10/2010
     René Lalique - 3 et fin 1247 , le 13/05/2011
     L'attaque du lapin tueur 1231 , le 09/02/2011
     Le Glaucus atlanticus 1200 , le 02/10/2011
     La corne de licorne 1099 , le 24/03/2011
    MARDI

    MARS
    2013
    LE SAVIEZ VOUS ?
     
    Le sinogramme pour thé est 茶 qui a de nombreuses prononciations différentes suivant les dialectes. Le mot signifiant thé dans presque toutes les langues du monde dérive de l'une ou l'autre de ces prononciations. Deux exceptions notables (en Europe) sont le polonais, herbata, et le lituanien, arbata.
    La prononciation officielle en mandarin est chá. Plusieurs langues l'ont empruntée dont le persan (tchây), le portugais (chá), le tchèque et le slovaque (tchaï), le russe, le japonais (茶, ちゃ, cha), l'arabe (chaï), le hindi (चाय chaï) . Le vietnamien vient de cette orthographe également, mais le mot a évolué pour devenir trà, cependant, dans certains dialectes, la prononciation chà est restée.
    L'autre prononciation est « te », qui vient du mot désignant cette boisson dans la langue minnan, parlée notamment dans le sud du Fujian où se trouvent les ports de Fuzhou et de Xiamen, ce dernier aussi appelé Amoy par les Malais, et qui servirent de base à l'exportation des premiers thés par mer. C'est ce mot qui est passé dans les langues de l'archipel indonésien, notamment le javanais et le malais.
    Les Hollandais qui introduisirent le thé en Europe en 1606, l'ayant acheté à Java, le nommèrent « thee », d'où le français « thé », l'anglais « tea », l'allemand « Tee », etc.
    Dans les pays où la prononciation commence par « ch » le thé s'est répandu par les terres et surtout au début par la Russie, alors que dans les pays où la prononciation commence par « te » il s'est répandu par la mer.
    En Amérique du Sud le thé est parfois désigné par un terme sans relation aucune avec le chinois. Une autre boisson stimulante, le maté, était consommée bien avant l'introduction du thé, aussi dans différents endroits d'Amérique du Sud, tout particulièrement dans les pays andins, le thé est appelé maté.
    par MANTEAU  293Source: fr.wikipedia.org

    LUNDI

    FEVRIER
    2013
    LE SAVIEZ VOUS ?
     
    Dans les années 1880, un couple originaire du Kansas, Harvey Henderson Wilcox (qui a fait fortune dans l'immobilier) et sa femme Daeida Wilcox Beveridge, décidèrent de déménager depuis Topeka jusqu'à Los Angeles. En 1886, Wilcox acheta 0,6 km2 de terre dans la campagne à l'ouest de la ville, sur les contreforts du col de Cahuenga. C'est Daeida Wilcox qui choisit le nom « Hollywood » pour la propriété, en faisant référence au nom qui lui plaisait d' une colonie d'immigrants allemands située dans l'Ohio (Bois de Houx).
    Harvey Wilcox créa peu de temps après une carte de la ville, avec en février 1887 : c'est la première fois que le nom d'Hollywood apparaîtra officiellement. Avec sa femme comme conseillère, il traça la rue principale, à laquelle il donnera le nom de Prospect Avenue (aujourd'hui Hollywood Boulevard) puis commença à vendre par lots les terrains longeant l'avenue. Ils importèrent quelques houx anglais pour essayer de donner une raison au nom de la ville, mais les buissons ne s'acclimatèrent pas et ce projet fut abandonné.
    "Avalée" par Los Angeles
    C'est en 1902 qu'ouvrit le célèbre Hollywood Hotel, sur le côté ouest de Highland Avenue et en face de Prospect Avenue. Cette route, jusqu'alors sale et non pavée, fut rendue carrossable par la suite. L'année suivante, la ville devenait une municipalité. En 1904 une nouvelle ligne de tramway fut construite, ce qui diminua radicalement le temps de voyage jusqu'à Los Angeles. Son nom, The Hollywood Boulevard, allait être l'une des raisons du renommage de Prospect Avenue. L'autre raison était l'annexion de la ville à Los Angeles. En effet, en 1910, les conseillers votèrent son annexion à Los Angeles, surtout dans le but de profiter du système efficace d'approvisionnement en eau de la ville.
    par MANTEAU  261Source: fr.wikipedia.org

    MERCREDI

    FEVRIER
    2013
    LE SAVIEZ VOUS ?
     
    Lexique du jeu d'échecs
  • ad libitum ou ad lib.
    se dit d'un coup dont la case d'arrivée n'est pas précisée car elle n'a pas d'importance sur le résultat obtenu : Roi ad lib., Dxf7 mat.
  • Cinquante coups
    règle qui stipule que, quand 50 coups (50 coups blancs et 50 coups noirs) se sont déroulés sans prise de pièce ni poussée de pion, un joueur peut réclamer la partie nulle.
  • Coup du berger
    mat en quatre coups entre débutants.
  • 2 K
    expression qui désigne Anatoli Karpov et Garry Kasparov, champions longtemps restés au sommet de la hiérarchie mondiale à partir des années 1980.
  • Syndrome de Kotov
    attitude décrite par Alexandre Kotov qui consiste à ne pas trouver de bon plan dans une position donnée, en dépit d'une longue réflexion, et ensuite, pressé par le temps, de jouer un coup faible qui n'a été analysé que superficiellement.
  • par MANTEAU  246Source: fr.wikipedia.org

    DIMANCHE

    FEVRIER
    2013
    LE SAVIEZ VOUS ?
     
    Le parallèle avec l'URSS
  • Introduction
    L'histoire de la ferme des animaux est clairement similaire à celle de l'URSS. Le point de vue adopté n'est cependant pas objectif, l'auteur fait une synthèse des méthodes appliqués sous le régime Stalinien, il permet au lecteur de mieux saisir l'état d’esprit des dirigeants et le sens des décisions prises. On retrouve certaines pratiques commune à toutes les dictatures: -Le culte de la personnalité -La diabolisation de l'ennemi utilisé comme outils de propagande pour créer la cohésion -les volontés expansionnistes (pigeons) -L'art au service de la propagande (Minimus) -La théorie du révisionnisme largement développée dans son livre 1984
  • Avant 1917
    La Russie donne l’image d’une puissance en retard. Le pays est surtout rural et les riches terriens et le tsar Nicolas II sont presque les seuls qui vivent dans des conditions satisfaisantes. Les autres sont le plus souvent exploités (exploitation des animaux par M. Jones).
    Cependant, un vent révolutionnaire souffle sur la Russie avec notamment les idées communistes de Karl Marx ou Lénine (songe de Sage l’Ancien).
  • 1917-1921
    La révolte peut finalement s’organiser plus vite à cause de la prise de sévères mesures : c’est le soulèvement de 1917 (oubli par M. Jones de nourrir les animaux et soulèvement de ces derniers)
    Un nouveau régime s’installe avec des mesures draconiennes (les sept commandements) parfois mal acceptées, d’où de nombreuses fuites (Lubie qui préfère le luxe, Moïse). Puis, aidés par leurs anciens alliés (la France et l’Angleterre), les tsaristes tentent de récupérer leur pays (bataille de l’étable). C’est une défaite.
    Après cette bataille, Boule de Neige crée le drapeau de la ferme qui comporte un sabot superposé d'une corne, le tout sur un fond vert symbolisant les prairies. Ce drapeau est comparable à celui de l'URSS, composé d'un marteau et d'une faucille.
  • 1921-1927
    Lénine meurt, Staline et Trotski s’opposent pour prendre le commandement du régime (désaccords entre Napoléon et Boule de neige lors des débats). Trotski est pour la révolution permanente (Boule de neige veut exporter la révolution dans les autres fermes) et l'industrie (Boule de neige préconise la construction d'un moulin à vent). Staline persécute alors Trotski jusqu’à son exil (Boule de neige mis en fuite par les chiens de Napoléon).
  • 1927-1939
    Staline prend alors le pouvoir qui tourne vite à la terreur (exécution de présumés traîtres rappelant les procès de Moscou, les rations diminuées, le travail épuisant, la liberté supprimée au fur et à mesure par la modification des commandements). De plus, Staline instaure les plans quinquennaux que l'on peut comparer aux directives pour la semaine prises par Napoléon, chaque dimanche. Ce dernier donne également la priorité à la modernisation (construction du moulin à vent), comme le faisait Staline avec l'industrie lourde.
  • 1939
    À l’arrivée de la guerre, Staline ne s’allie pas avec un camp précis : tantôt l’Allemagne, tantôt l’Angleterre (à qui vendre les planches de bois ? À Frederick ou à Pilkington ?). Il finit par signer le pacte de non-agression avec l'Allemagne (Frédérick a le bois) Puis l’Allemagne envahit la Russie: l'accord germano-soviétique est violé (faux billets, attaque de M. Frederick : bataille du Moulin à vent). Après quelques défaites (plusieurs animaux tués, moulin détruit), les russes finissent par repousser l’envahisseur (victoire des animaux).
  • Après la guerre
    Le totalitarisme de Staline continue (Malabar vendu à un boucher car trop faible, retraites supprimées, rations encore diminuées).
    Finalement, l’URSS se pérennise, Staline s’enrichit (tableau d’une ferme plus riche à la fin malgré des animaux esclaves) et discute d’égal à égal avec les dirigeants des autres pays (les cochons, devenus humains, reçoivent des fermiers pour jouer aux cartes et discuter affaires)

  • par MANTEAU  991Source: fr.wikipedia.org

    JEUDI

    FEVRIER
    2013
    LE SAVIEZ VOUS ?
     

    La Ferme des animaux (Animal Farm) est un apologue de George Orwell publié en 1945 (en 1947 pour la traduction en français), décrivant une ferme dans laquelle les animaux se révoltent puis prennent le pouvoir et chassent les hommes, à la suite de la négligence de ceux-ci à leur encontre. Il s'agit d'une fable animalière par laquelle Orwell propose une satire de la Révolution russe et une critique du stalinisme.
    Personnages
    Les événements et les personnages de La Ferme des animaux sont inspirés de l'histoire de l'Union soviétique. Orwell l'écrit de façon explicite au sujet de Napoléon qu'il associe à Staline dans une de ses lettres. Les autres personnages représentent souvent des concepts génériques et l'association avec un personnage historique n'est donnée qu'à titre indicatif.
  • Sage l'Ancien est un vieux cochon qui, suite à un rêve, est l'initiateur des idées révolutionnaires. Il meurt peu après avoir exposé ses idées, qui seront mises en pratique par d'autres jusqu'à un certain point.
  • Napoléon (César dans les premières traductions françaises)
    Un cochon corrompu qui devient le dirigeant de la ferme et instaure peu à peu un régime totalitaire. Il élève en cachette neuf chiots et, une fois ceux-ci devenus d'impressionnants molosses, en fait sa garde personnelle avec laquelle il expulsera Boule de neige de la ferme. Napoléon est inspiré de Staline.
  • Boule de neige est un cochon à l'esprit inventif qui s'oppose aux idées de Napoléon. Contrairement à ce dernier (donc à Staline) et pareillement à Trotski, il veut exporter la révolution.
    Après avoir été chassé de la ferme par Napoléon, Boule de neige sera considéré comme un traître à la solde des fermiers et deviendra le bouc émissaire de tous les malheurs qui frapperont par après la vie des animaux (destruction du moulin et saccages en tous genres, disparition de clés...)
    Ce cochon est inspiré de Trotski. Son nom en anglais est Snowball.
  • Malabar est un cheval de trait, le plus loyal des travailleurs de la ferme et d'une vénération sans borne pour Napoléon. Ses deux devises sont Je vais travailler plus dur et Napoléon ne se trompe jamais. Malabar est encensé par Napoléon, mais celui-ci le vendra secrètement à un équarrisseur pour toucher une récompense. Malabar incarne le stakhanovisme et toute cette génération de Russes qui ont cru sincèrement et loyalement au régime soviétique. En anglais son nom est Boxer.
  • Les chiens sont neuf molosses constituant la garde personnelle de Napoléon, permettant à ce dernier d'instaurer un régime de terreur. Les chiens symbolisent les services et polices secrètes soviétiques (Tchéka, GPU, OGPU et NKVD).
  • M. Jones est le propriétaire initial de la ferme du Manoir, négligeant avec ses animaux qu'il oublie un jour de nourrir, provoquant ainsi une rébellion. Il est inspiré du Tsar Nicolas II.

  • par MANTEAU  297Source: fr.wikipedia.org

    MERCREDI

    FEVRIER
    2013
    LE SAVIEZ VOUS ?
     
    Le roi n'est jamais capturé. Quand un mouvement mène à une position qui menace le roi adverse de prise au prochain coup, le joueur annonce parfois « échec au roi » ou plus simplement « échec ». Le joueur concerné doit alors impérativement faire disparaître cette menace au coup suivant en utilisant une des trois possibilités :
    déplacer son roi sur une case non menacée,
    capturer la pièce qui fait échec (ce type de parade est impossible si le roi est menacé par deux pièces simultanément),
    interposer une pièce entre le roi et la pièce donnant échec afin de faire obstacle à la menace de prise (ce type de parade est impossible contre un cavalier, un pion, ou un échec double).
    Un joueur n'a pas le droit de laisser ou de mettre son propre roi en échec.
    L'annonce de l'échec au roi n'est pas obligatoire.
    Si le joueur dont le roi mis en échec n'a pas de solution pour parer la menace, le roi est alors échec et mat et la partie se termine sur la victoire de son adversaire. Voir le diagramme ci-contre (le roi blanc est sous la menace de la dame noire, chaque case où le roi pourrait se déplacer est sous la menace de la dame, il ne peut pas capturer la dame car à la fin de son mouvement, il serait sous échec par la tour, enfin il ne peut interposer aucune pièce entre lui et la dame, parce qu'il est dépouillé - il n'y a plus d'autre pièce blanche - et surtout, parce qu'il n'y a pas de place entre lui et la dame).
    En compétition les parties sont rarement jouées jusqu'au mat, lorsqu'un joueur est en infériorité au point que sa défaite est inévitable, il abandonne la partie. Le geste symbolique de l'abandon (relativement rarement pratiqué toutefois) consiste à coucher son roi sur l'échiquier.
    par MANTEAU  267Source: fr.wikipedia.org

                  
    271     Page précédente
    Page Suivante
    251