VENDREDI

OCTOBRE
2010
LE SAVIEZ VOUS ?
 
La Bataille d'Hastings (parfois appelée Bataille de Senlac) est une bataille qui eut lieu le 14 octobre 1066 à huit kilomètres au nord d'Hastings, dans la localité de Battle, dans le comté du Sussex de l'Est, dans le sud de l'Angleterre, qui opposa le dernier roi anglo-saxon du pays, Harold Godwinson, au duc de Normandie, Guillaume le Conquérant, et qui consacra le début de la conquête de l'Angleterre par ce dernier.
Le contexte
Prétendant au trône d'Angleterre, Guillaume part de Saint-Valery-sur-Somme, débarque à Pevensey le 28 septembre 1066 et prend ses quartiers dans la ville de Hastings.
Il attend le résultat des affrontements au nord à York entre Harold Godwinson, comte de Wessex proclamé roi, son frère rebelle, Tostig et les Vikings du roi de Norvège Harald Hardraada.
La victoire de Stamford Bridge revient à Harold, qui, après avoir fêté sa victoire, apprend le 2 octobre le débarquement normand. Le 11 octobre, il quitte Londres où il avait rassemblé ses forces et ensemble ils se dirigent vers la côte, 500 kilomètres de marche, épuisant les troupes n'ayant pas récupéré des fatigues des affrontements précédents. Le 13 octobre, Guillaume est averti de la proximité d'Harold et met ses forces en alerte.
Le 14 octobre 1066, les deux armées se mettent en mouvement et les Saxons prennent position sur la colline de Santlache que les Normands rebaptiseront Senlac qui correspond sans doute à la petite ville touristique actuelle de Battle, à huit kilomètres au nord de Hastings située sur la côte.
Le déroulement
À la fin du premier assaut, les pertes sont grandes de part et d'autre ; Harold a perdu ses deux frères Gyrth et Leofwine. Pendant une courte pause les armées se remettent en place.
Guillaume fait à nouveau jouer ses archers qu'il organise en deux corps. L'un reste au bas de la pente alors que le second s'approche au plus près des Saxons. Les premiers tirent d'abord, obligeant les Saxons à lever leurs boucliers pour se protéger, permettant au second corps d'archers d'effectuer un tir tendu. La manœuvre est répétée sur plusieurs « rafales ». Harold est alors touché à l'œil.
Guillaume envoie la cavalerie dont quatre hommesforcent le passage jusqu'à Harold qui tombe sous leurs coups
Alors que des renforts de paysans saxons arrivent toujours sur le champ de bataille, la victoire est aux Normands.
par MANTEAU  366Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

JEUDI

OCTOBRE
2010
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le Bourgeois gentilhomme est une comédie-ballet de Molière, en cinq actes (comportant respectivement 2, 5, 16, 5 et 6 scènes) en prose (sauf les entrées de ballet qui sont en vers), représentée pour la première fois le 14 octobre 1670, devant la cour de Louis XIV, au château de Chambord par la troupe de Molière. La musique est de Jean-Baptiste Lully, les ballets de Pierre Beauchamp, les décors de Carlo Vigarani et les costumes turcs du chevalier d'Arvieux.
Dans cette pièce, Molière se moque d'un riche bourgeois qui veut imiter le comportement et le genre de vie des nobles. Ce spectacle fut beaucoup apprécié par la Cour et Louis XIV qui le redemandèrent plusieurs fois.
Un chef-d'œuvre du genre
Cette pièce incarne le genre de la comédie-ballet à la perfection et reste l'un des seuls chefs-d'œuvres de ce genre noble qui ait mobilisé les meilleurs comédiens et musiciens du temps. L'une des raisons du succès qu'elle remporta immédiatement est le goût de l'époque pour ce qu'on appelait les turqueries. L'Empire ottoman était alors un sujet de préoccupation universel dans les esprits et on cherchait à l'apprivoiser. L'origine de l'œuvre est liée au scandale provoqué par l'ambassadeur turc Soliman Aga qui, lors de sa visite à la cour de Louis XIV en 1669, avait affirmé la supériorité de la cour ottomane sur celle du Roi-soleil.
À la création, Molière jouait le rôle de Monsieur Jourdain, habillé de couleurs vives, paré de dentelles d'argent et de plumes multicolores ; André Hubert travesti jouait celui de Madame Jourdain ; Mademoiselle de Brie était Dorimène ; Armande Béjart jouait Lucile ; le musicien Lully était le mufti au cours de la cérémonie turque du 3e acte.
par MANTEAU  354Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

MARDI

OCTOBRE
2010
LE SAVIEZ VOUS ?
 
La Découverte de l'Amérique est l'expression couramment employée pour désigner l'invasion européenne sur l'actuel continent Américain (appelé le "Nouveau Monde") par un groupe d'une centaine de personnes commandées par l'amiral Christophe Colomb durant la nuit du 11 au 12 octobre 1492. Ils abordent alors l'île de Guanahani (actuel San Salvador, Caraïbes) avec deux caravelles (La Pinta et La Niña) et une caraque, La Santa María. Ce moment marque la rencontre de deux sociétés qui avaient quasiment1 évolué indépendamment l’une de l’autre pendant environ 12 000 ans, après la disparition du pont terrestre de la Béringie.
Rapidement, les européens ont commencé à explorer le continent au détriment de ses habitants autochtones : à la fin du XIXè siècle, on ne compte plus que 250 000 Amérindiens sur les 2 à 20 millions estimés au XVè siècle sur le territoire des États-Unis actuels2. Certains estiment le nombre d'Amérindiens vivants sur l'ensemble du continent lors de l'invasion européenne (ou "Découverte de l'Amérique") à 100 millions
par MANTEAU  230Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

MARDI

OCTOBRE
2010
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Édith Piaf née Édith Giovanna Gassion le 19 décembre 1915 à Paris - morte le 10 octobre 1963 à Grasse est une chanteuse française de music-hall et de variétés, considérée comme l'archétype de la chanteuse française, et sans doute la plus connue dans l'histoire en France comme à l'étranger.


Surnommée à ses débuts « la Môme Piaf », on lui doit de très nombreux succès du répertoire francophone comme La Vie en rose, Non, je ne regrette rien, Hymne à l'amour, Mon légionnaire, La Foule ou Milord. Personnalité hors norme, elle a inspiré de nombreux compositeurs, fut le mentor de nombreux jeunes artistes et a connu une renommée internationale, malgré une fin de carrière rendue difficile par de graves problèmes de santé. Édith Piaf fut aussi comédienne au théâtre et au cinéma.
Citations
« C’était une grande, une valeur véritable dans le domaine de la chanson. Cette voix grave dans un si petit corps… » — Arletty14
« Madame Édith Piaf a du génie. Elle est inimitable. Il n'y a jamais eu d'Édith Piaf, il n'y en aura plus jamais. » — Jean Cocteau
« Le seul mot qui puisse remplacer le mot Paris c'est le mot Piaf. » — Marlène Dietrich
« Votre voix est comme l'âme de Paris... » — Marlène Dietrich
« Je me souviens que c'est grâce à Édith Piaf que Les Compagnons de la chanson, Eddie Constantine et Yves Montand débutèrent. » — Georges Perec, Je me souviens, p. 49
par MANTEAU  319Source: fr.wikipedia.org

MARDI

OCTOBRE
2010
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Jean Cocteau, né le 5 juillet 1889 à Maisons-Laffitte, mort le 11 octobre 1963 à Milly-la-Forêt, est un poète français, artiste aux multiples talents, graphiste, dessinateur, auteur de théâtre, mais aussi cinéaste.
Il fut élu à l'Académie française en 1955.
Comptant parmi les artistes qui ont marqué leur époque, il côtoya la plupart de ceux qui animèrent la vie artistique de son époque.


En octobre 1963, apprenant le décès de son amie Édith Piaf, Cocteau est pris d'une crise d'étouffement et succombe quelques heures plus tard d’une crise cardiaque dans sa demeure de Milly-la-Forêt le 11 octobre 1963 à 74 ans.
par MANTEAU  593Source: fr.wikipedia.org

MARDI

OCTOBRE
2010
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Stubby (1916 ou 1917 - 16 mars 1926) est le chien de guerre le plus décoré de la Première Guerre mondiale, et le seul à être promu au grade de sergent par le combat.
Biographie
Stubby a été trouvé sur le campus de l'université Yale en 1917 par John Robert Conroy. Son nom en anglais signifie « trapu » ou « courtaud ». Son pedigree est inconnu ; quelques sources disent qu'il était peut-être en partie terrier de Boston , tandis que sa nécrologie le décrit comme un Bull Terrier (à l'époque synonyme de American Pit Bull Terrier et Pit Bull) . Stubby défila avec Conroy et apprit même un petit salut approximatif. Quand l'unité de Conroy fut envoyée en France à la suite de l'entrée des États-Unis dans la Première Guerre mondiale, Stubby monta clandestinement à bord du USS Minnesota.
Service militaire
Stubby servit dix-huit mois dans le 102e régiment d’infanterie de la 26e division d'infanterie (Yankee), dans les tranchées du nord de la France, participant à quatre offensives et à dix-sept batailles. Il entra en combat le 5 février 1918 au chemin des Dames au nord de Soissons (dans le secteur de Pargny-Filain et Chavignon) et fut constamment sous les bombardements, jour et nuit, pendant plus d'un mois.
Au mois de mars suivant, la 26e division est envoyée dans le secteur de Saint-Mihiel. C’est là que le 20 avril 1918, pendant un raid pour reprendre Seicheprey (Meurthe-et-Moselle), il fut blessé à la patte avant par les grenades des Allemands en retraite. Il fut envoyé à l'arrière des tranchées, où il put guérir tout en améliorant le moral de ceux autour de lui. Une fois guéri, il retourna dans les tranchées. Après avoir survécu à une attaque au gaz, Stubby apprit à prévenir son unité d'attaques imminentes au gaz. Il trouva des soldats blessés dans le no man's land, et prévenait les soldats de l'arrivée des obus car il pouvait les entendre arriver. Il est le seul responsable de la capture d'un espion allemand dans l'Argonne, ce qui lui valut la promotion au grade de sergent par le commandant de la 102e division d'infanterie, devenant le premier chien gradé de l'armée des États-Unis. Après la prise de Château-Thierry par les Américains, les femmes de la ville lui confectionnèrent un petit manteau en chamois sur lequel étaient attachées ses nombreuses médailles. Une légende dit qu'il sauva la vie d'une jeune fille à Paris qui allait être écrasée par une voiture. À la fin de la guerre, Conroy refit entrer clandestinement Stubby dans le navire qui les emmènerait chez eux.
Après la guerre
Une fois de retour aux États-Unis, Stubby devint une célébrité et participa (le plus souvent en première file) à de nombreux défilés à travers tout le pays. Il rencontra Woodrow Wilson, Calvin Coolidge et Warren G. Harding. Il alla à l'université de Georgetown avec Conroy et devint la mascotte d'une équipe de football américain, les Hoyas de Georgetown. On lui donna le ballon pendant la mi-temps, et il s'amusa à jouer avec, au grand plaisir des spectateurs.
Il meurt dans les bras de Conroy en 1926. Sa dépouille naturalisée est au Smithsonian Institution, dans l'exposition The Price of Freedom: Americans at War.
par MANTEAU  1226Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

LIENS

RANK
  Les posts plus lus dans la rubrique

 8 août 1929, 1er tour du monde pour le Graf Zeppelin 3816 , le 08/08/2010
 Les Très Riches Heures du duc de Berry 3097 , le 31/12/2011
 Censure des images en Union soviétique 2518 , le 17/11/2010
 René Lalique - 2 2254 , le 06/05/2011
 Happy Birthday Amy! 1803 , le 04/08/2014
 Le trésor de Hoxne 1770 , le 25/11/2010
 La Naissance de Vénus, d'Alexandre Cabanel 1645 , le 18/12/2010
 Planisphère de Waldseemüller 1455 , le 23/06/2009
 Candice Swanepoel 1426 , le 20/10/2014
 Céramique attique à figures noires 1333 , le 15/11/2009
 Stubby 1226 , le 05/10/2010
 René Lalique - 3 et fin 1212 , le 13/05/2011
 L'attaque du lapin tueur 1196 , le 09/02/2011
 Le Glaucus atlanticus 1176 , le 02/10/2011
 La corne de licorne 1076 , le 24/03/2011
JEUDI

SEPTEMBRE
2010
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Beat It est une chanson rock de l'artiste américain Michael Jackson, tirée de l'album Thriller sorti en 1982. Écrite par Jackson, co-produite par Quincy Jones et composée par les membres du groupe Toto, elle est le 3e single extrait de cet album. À l'origine, Jones rêve d'une chanson de rock 'n' roll aux accents de musique noire alors que Jackson n'est pas attiré par le rock. Eddie Van Halen, du groupe de hard rock Van Halen marque la chanson par son célèbre solo de guitare, pour lequel il ne fut d'ailleurs pas payé, « Je l'ai fait comme un service, ça me semblait normal ». Les paroles de Beat It (« Dégagez » en argot mais aussi « Battez le rythme ») évoquent la défaite et le courage, le fait de ne jamais se laisser battre et qu'il y a d'autres moyens que la violence.
À la suite des ventes excellentes des deux premiers singles de l'album Thriller, The Girl Is Mine et Billie Jean, Beat It sort le 14 février 1983 et obtient un énorme succès mondial autant commercial que critique en devenant l'un des singles les plus vendus de tous les temps. À la même période, Billie Jean et Beat It figurent toutes deux au top 5 des ventes de disques, un exploit rarement égalé par d'autres artistes. Beat It est certifié disque de platine en 1989. Le clip qui l'accompagne montre Jackson arrivant à séparer deux gangs et à les empêcher de se battre grâce au pouvoir de la danse.
Beat It est récompensée à de nombreuses reprises, notamment par deux Grammy Awards, deux American Music Awards et une entrée au Music Video Producers Hall of Fame. Reprise et samplée par plusieurs artistes, elle est également utilisée pour une campagne anti-drogue. Michael Jackson reçoit pour cela une récompense du Président Ronald Reagan à la Maison Blanche. Beat It est l'une des chansons phares de Jackson et figure dans toutes ses tournées.

par MANTEAU  336Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

JEUDI

SEPTEMBRE
2010
LE SAVIEZ VOUS ?
 
James Byron Dean (né le 8 février 1931 à Marion - mort le 30 septembre 1955 à Cholame en Californie) était un acteur américain. Comme Bruce Lee ou Marilyn Monroe, son décès tragique et prématuré, au faîte de sa gloire, a participé au mythe et à son inscription au panthéon du cinéma américain. Il est le symbole de la jeunesse en désarroi des années 1950 et a reçu deux nominations à l'Oscar du meilleur acteur à titre posthume.
Filmographie
* 1951 : Baïonette au canon (Fixed Bayonets!) de Samuel Fuller
* 1952 : La Polka des marins (Sailor Beware) de Hal Walker
* 1952 : Qui donc a vu ma belle ? (Has Anybody Seen My Gal?) de Douglas Sirk
* 1953 : L’Homme de bonne volonté (Trouble Along the Way) de Michael Curtiz
* 1955 : À l'est d’Éden (East of Eden) d’Elia Kazan
* 1955 : La Fureur de vivre (Rebel Without a Cause) de Nicholas Ray
* 1956 : Géant (Giant) de George Stevens

par MANTEAU  718Source: fr.wikipedia.org

MERCREDI

SEPTEMBRE
2010
LE SAVIEZ VOUS ?
 
La garde suisse pontificale est une force militaire chargée de veiller à la sécurité du pape. Elle est la dernière Garde suisse encore existante (des détachements de mercenaires suisses servaient de garde rapprochée et protocolaire dans différentes cours européennes à partir du XVe siècle). Créée le 22 janvier 1506 sur l'ordre du pape Jules II, elle est la plus petite armée du monde avec 110 militaires contre 113 à la Compagnie des Carabiniers du Prince de Monaco, ainsi que la plus vieille existant aujourd'hui après la Garde royale marocaine qui fut créée en 1088 par le sultan almoravide Youssef Ibn Tachfin.
Mission
La Garde suisse est notamment responsable des entrées des palais apostoliques, des bureaux de la Secrétairie d'État et des appartements privés du pape. Elle partage avec la gendarmerie pontificale la sécurité du pontife romain.
Cette force est formée de cent dix soldats.
Recrutement
Fondé sur l'enrôlement volontaire, le recrutement de la Garde suisse s'effectuait historiquement parmi les hommes de nationalité helvétique et célibataires, originaires des cantons de Zurich et de Lucerne, auxquels se sont ajoutés par la suite les cantons d'Uri et d'Unterwald.

par MANTEAU  332Source: fr.wikipedia.org

VENDREDI

SEPTEMBRE
2010
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Neptune est la seule planète dans le système solaire dont l'existence ai été prédite mathématiquement avant qu'il ne soit observé directement. En 1846, la planète Uranus avait terminé presque une orbite complète depuis sa découverte par William Herschel en 1781, les astronomes ont détecté une série d'irrégularités dans sa trajectoire, qui ne pouvait être entièrement expliquée par la loi de Newton sur la gravitation. Ces irrégularités pouvaient toutefois être résolues que si la gravité d'un plus loin, planète inconnue troublaient sa trajectoire autour du Soleil. En 1845, les astronomes Urbain Le Verrier à Paris et John Couch Adams à Cambridge ont commencé séparément des calculs pour déterminer la nature et la position d'une telle planète. La première observation télescopique de Neptune a été faite le 23 Septembre, 1846 à l' observatoire de Berlin, par l'astronome Johann Gottfried Galle (assistée par Heinrich d'Arrest), travaillant à partir des calculs Le Verrier.
Ce fut un moment sensationnel de la science du 19ème siècle et la confirmation spectaculaire de la théorie de la gravitation newtonienne. François Arago eu cette phrase "Le Verrier avait découvert une planète avec la pointe de sa plume." Malheureusement, le triomple échappa à Le Verrier triomphe ce qui conduisit à un litige international tendu sur la propriété de la découverte, l' astronome royal George Airy ayant annoncé que Adams avait aussi prédit la découverte de la planète
par MANTEAU  199Source: fr.wikipedia.org

VENDREDI

SEPTEMBRE
2010
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Prosper Mérimée, né le 28 septembre 1803 à Paris est mort le 23 septembre 1870 à Cannes
Fils du peintre et écrivain Léonor Mérimée et de la peintre et portraitiste Anne Moreau, Prosper fit son droit et étudia aussi de nombreuses langues : l'arabe, le russe, le grec et l'anglais. Il est l’un des premiers traducteurs de la langue russe en français.
Mérimée aimait le mysticisme, l’histoire et l’inhabituel. Il a été influencé par la fiction historique popularisée par Walter Scott et par la cruauté et les drames psychologiques d’Alexandre Pouchkine.
Les histoires qu’il raconte sont souvent pleines de mystères et ont lieu à l’étranger, l’Espagne et la Russie étant des sources d’inspiration fréquentes. Une de ses nouvelles a inspiré l’opéra Carmen.
Après avoir fait ses études de droit, il se livra bientôt tout entier à la littérature. Il entra pourtant dans l’administration et fut, après 1830, secrétaire du cabinet du comte d’Argout, passa rapidement par les bureaux des ministères du Commerce et de la Marine et succéda enfin à Ludovic Vitet en 1834 aux fonctions d’inspecteur général des Monuments historiques, où son père occupait la fonction de secrétaire, et qui lui permettait de poursuivre en toute liberté les travaux littéraires auxquels il devait sa précoce réputation.
En 1844, il est élu membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres et, en 1844, à l’Académie française en remplacement de Charles Nodier.
Tous ces récits, pleins de mouvement, d’intérêt et d’originale invention, plaisaient surtout aux lecteurs délicats par la forme sobre et élégante dont l’auteur s’était fait une manière définitive.
Lors de la Commune, ses livres et papiers furent détruits par l'incendie de sa maison du 52, rue de Lille.
Soufrant d'asthme depuis longtemps; il mourut le 23 septembre 1870 lors d'une de ses nombreuses cures à Cannes[
Quelques unes de ses nouvelles les plus connues:
# Chronique du règne de Charles IX (1829)
# Mateo Falcone (1829)
# Vision de Charles XI (1829)
# Tamango (1829)
# La Vénus d'Ille (1837)
# Colomba (1840)
# Carmen (1845)
# Lokis (1869)
par MANTEAU  450Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

DIMANCHE

SEPTEMBRE
2010
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Patricia Hearst, née Patricia Campbell Hearst le 20 février 1954 à San Francisco, petite-fille du magnat de la presse William Randolph Hearst (1863-1951), est une héritière et une actrice occasionnelle. Elle est connue pour avoir été enlevée au milieu des années 1970 par un groupe terroriste d'extrême gauche américain, l'Armée de libération symbionaise, puis avoir participé à des actions de ce groupe.
Hearst est née à San Francisco en Californie, troisième des cinq filles de Randolph Apperson Hearst et Catherine Wood Campbell. Son père est un riche homme d'affaires, propriétaire du groupe de médias Hearst Corporation. Elle grandit à Hillsborough, banlieue aisée de San Francisco.
Son enlèvement
Le 4 février 1974, alors qu'elle était dans son appartement avec Steven Weed, son compagnon de l'époque, sur le campus de l'université de Berkeley où elle poursuivait ses études, l’Armée de libération symbionaise (ALS), l'enleva par une opération parfaitement organisée. Après l'échec d'un échange avec des membres du groupe emprisonnés, l'ALS, au lieu d'une rançon, réclamera que le père de Patricia Hearst offre aux quartiers pauvres de Los Angeles de la nourriture. Après plusieurs jours d'hésitation, la famille décide enfin de verser la somme nécessaire à l'opération. Mais l'organisation est catastrophique, et la nourriture est mal partagée, les camions censés distribuer repartent souvent avec le gros de la marchandise. L’Armée de libération symbionaise réclame alors que le double soit en conséquent donné aux plus démunis. Mais la famille de Patricia Hearst dit ne pas avoir suffisamment d'argent.
L'inefficacité du FBI profite au groupe terroriste qui quitte Los Angeles. Alors que Patricia Hearst est maltraitée par ses ravisseurs, elle est gagnée par le syndrome de Stockholm. Sous le pseudonyme "Tania", elle va dans plusieurs messages audio, critiquer le caractère « bourgeois » de ses parents, ainsi que le « sexisme» de son compagnon au moment de l'enlèvement. On lui attribue une relation avec un des membres du groupe, Willie Wolfe.
À la suite d'un épisode, où le groupe terroriste sera coincé par les services secrets, elle reste seule avec Bill et Emily Harris, uniques survivants. Malgré le recrutement de trois autres membres, le groupe en est à sa fin. Il participe cependant à plusieurs braquages à main armée. Une femme succombe à l'une de leurs attaques.
Patricia Hearst sera condamnée pour ces faits à sept années de prison, peine réduite à deux ans par le président américain Jimmy Carter, car elle aurait agi sur ordre de ses ravisseurs, et n'aurait à aucun moment pu échapper à leur attention. Cependant, des doutes persistent sur ce sujet. En effet, les membres survivants affirment que le choix lui a été donné de partir. De plus, les caméras de surveillance des banques braquées montrent qu'elle a eu plusieurs occasions de s'échapper, et n'a jamais tenté de le faire. Elle a par ailleurs participé à plusieurs actions humiliantes sur des otages.
Après sa peine de prison, Patricia Hearst se marie avec son garde du corps, Bernard Shaw. Elle vit actuellement avec son mari et ses deux enfants, Gillian et Lydia dans le Connecticut.
par MANTEAU  287Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

DIMANCHE

SEPTEMBRE
2010
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Ötzi est le nom donné à un être humain congelé et déshydraté découvert fortuitement le 19 septembre 1991 à 3 200 mètres d'altitude, à la frontière entre l'Italie et l'Autriche dans les Alpes de l'Ötztal (d'où son nom), non loin des Dolomites italiennes, par des randonneurs venus de Nuremberg, Helmut et Erika Simon1. Enseveli pendant des millénaires sous une couche de glace, la fonte importante du glacier, cet été-là, a révélé son existence.
La momie congelée est celle d'un homme d'environ 45 ans, de 1,59 mètre et de 40 kilogrammes. La datation par le carbone 14 indique que le chasseur a vécu durant une période comprise entre 3 350 et 3 100 av. J.-C.
La « malédiction » d'Ötzi
Les médias ont colporté la légende d'une prétendue malédiction d'Ötzi, faisant écho à la malédiction de Toutânkhamon. Six personnes liées de près ou de très loin à la découverte d'Ötzi sont mortes depuis :
-Le touriste allemand, Helmut Simon qui a découvert la momie, mort à 67 ans en 2004 lors d'une randonnée.
-L'archéologue Konrad Spindler qui a été le premier à examiner la momie, mort à 55 ans d'une sclérose en plaques. Selon le quotidien britannique Guardian, Konrad Spindler avait déclaré en plaisantant : « La prochaine victime pourrait être moi. »
-Le chef de la mission scientifique consacrée à Ötzi, Rainer Henn, mort à 64 ans dans un accident de voiture, alors qu'il allait donner une conférence sur le sujet.
Le guide de montagne Kurt Fritz, qui a emmené le journaliste Rainer Hoezl auprès de la momie, mort à 52 ans dans une avalanche.
Le journaliste Rainer Hözl, mort à 47 ans d'une tumeur au cerveau.
-Le spécialiste en chimie moléculaire, Tom Loy, 63 ans, découvert le 21 octobre 2005 à son domicile de Brisbane, en Australie. L'archéologue souffrait d'une infection du sang depuis une douzaine d'années. Sa maladie avait été diagnostiquée peu après que son chemin eut croisé celui de la momie congelée. Il terminait un livre consacré justement à Ötzi.
La malédiction est considérée par de nombreux observateurs et paléoanthropologues comme une pure construction médiatique basée sur une série de coïncidences ne devant rien aux phénomènes paranormaux.
par MANTEAU  322Source: fr.wikipedia.org

              
168     Page précédente
Page Suivante
148