DIMANCHE

NOVEMBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le phare de Rubjerg Knude sur la côte nord du Jutland (Danemark), désaffecté depuis 1968, est progressivement enseveli par le sable.
par MANTEAU  378Source: fr.wikipedia.org

DIMANCHE

NOVEMBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Zelda Sayre Fitzgerald (24 juillet 1900 - 10 mars 1948) née Zelda Sayre à Montgomery en Alabama était une romancière et l'épouse de l’écrivain F. Scott Fitzgerald.
Elle fut une icône des années 1920 — surnommée la « première garçonne américaine » par son mari. Après le succès du premier roman de celui-ci, L'Envers du Paradis, le couple devint célèbre. La presse américaine vit en eux l'incarnation des années folles et de l'âge du Jazz : jeunes, riches, beaux et pleins de vie.
Zelda Sayre a grandi dans une famille aisée du Sud. Déjà dans l'enfance, son comportement audacieux la plaçait au centre des potins de Montgomery. Peu après la fin du lycée, elle rencontra F. Scott Fitzgerald à une soirée. Une cour endiablée s'ensuivit mais, malgré la confession des sentiments de l'écrivain, elle continua de fréquenter d'autres hommes. Après des conflits et une longue séparation, ils se marient en 1920 et passèrent les premières années de la décennie en gloires littéraires de New York.
Ils partirent ensuite pour l'Europe, en expatriés de la Génération perdue. Scott reçut des louanges pour ses nouvelles et pour son grand roman Gatsby le Magnifique. Tout en fréquentant les grands noms littéraires de l'époque, dont le jeune Ernest Hemingway, le couple était tiraillé par la jalousie, le ressentiment et l'acrimonie. Scott se servait de leur relation pour nourrir son travail et emprunta même des bribes du journal intime de Zelda pour nourrir ses héroïnes de fiction. À la recherche de sa propre identité artistique, Zelda écrivit des nouvelles et des articles de magazine avant de devenir obsédée par une carrière de ballerine, pour laquelle elle s'entraîna en vain jusqu'à épuisement.
La tension de son mariage tumultueux, l'alcoolisme de Scott et son instabilité croissante augurent de son admission en sanatorium en 1930. On lui diagnostiqua une schizophrénie. Alors en traitement dans une clinique du Maryland, elle écrit un roman semi-autobiographique Accordez-moi cette valse, publié en 1932. Scott fut furieux de voir ainsi des éléments de sa propre existence repris dans le livre de son épouse, alors qu'il fit de même, spécialement dans Tendre est la nuit, publié en 1934, où le personnage de Nicole Diver est la transposition exacte de Zelda. Ces deux romans fournissent les descriptions contrastées de l'échec de leur mariage.
De retour en Amérique, Scott s'installa à Hollywood où il tenta une carrière de scénariste et commença une liaison avec l'éditorialiste Sheilah Graham. En 1936, Zelda fut internée dans l'hôpital psychiatrique Highland d'Asheville (Caroline du Nord). Scott meurt à Hollywood en 1940, un an et demi après sa dernière rencontre avec Zelda. Elle passera les années suivantes à l'écriture d'un second roman, qu'elle ne finira jamais, et à peindre frénétiquement. Elle meurt à l’âge de 47 ans dans l’incendie de l’hôpital psychiatrique de Ashville en Caroline du Nord. Huit autres patients sont tués dans le même incendie. L'intérêt pour les Fitzgerald resurgit peu après sa mort : le couple devient le sujet privilégié d'essais, de livres populaires et de films. Après avoir été un emblème de l'âge d'or du jazz, des années folles et de la génération perdue, Zelda Fitzgerald trouva un nouveau rôle à titre posthume : suite à une célèbre biographie parue en 1970 qui la dépeint en victime d'un mari autoritaire, elle devint une icône féministe.
par MANTEAU  223Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

DIMANCHE

NOVEMBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le vase athénien à figures noires est un style de céramique grecque antique qui a connu son plein développement à Athènes.
C'est dans les années -630 que l'on voit apparaître les premiers peintres athéniens utilisant la figure noir pour l'ensemble d'un vase. Athènes importe de Corinthe la technique de la figure noire et avec elle les frises animales, dominant à Corinthe. C'est aussi l'influence de Corinthe qui a introduit à Athènes de nouvelles formes de vases (coupe, cratère) mais aussi des frises narratives. À la fin de cette période (635-570), la représentation de frise animale touche a sa fin.
Le peintre de Nessos
Le peintre de Nessos tire son nom d'une de ses œuvres qui représente des Gorgones et sur le col un combat entre Héraclès et Nessos. Ce peintre illustre assez bien le passage à la figure noire (tout comme son ainé le peintre de Berlin). Le peintre de Nessos utilise encore un dessin pour le contour (visage de femmes, dents de lion,...) mais développe aussi des lignes incisées (double ou triple). Il utilise peu le blanc, parfois pour la peau des personnages féminins, en revanche il fait un grand usage du rouge pour de larges surfaces. Il sut marier les meilleurs traits de la tradition athénienne avec les nouveaux sujets et techniques de Corinthe. L'amphore à col, Peintre de Nessos (vase éponyme) est le meilleur exemple de sa production
Dinos du Peintre de la Gorgone.
Les premières années du vie siècle av. J.-C. sont une révolution pour le quartier des potiers à Athènes, de plus ces vases commence a jouir d'une certaine diffusion.
Le peintre de la Gorgone (-600, env-580) est le successeur le plus productif du peintre de Nessos. Le peintre de la Gorgone peint peut de figures mythologiques et humaines, il préfère les animaux (en frise ou non). Celle-là sont exécutées dans un style minutieux (par exemple les lions sont caractéristiques : museau carré, mèches hachurés..). Les figures humaines qu'il peint sont assez raides ; c'est pourtant sur un de ses vases (vase éponyme) que l'on peut voir la première scène entièrement figurée : il s'agit d'un combat de Gorgones poursuivant Persée. Le peintre de la Gorgone reste encore soumis au trait picturaux de Corinthe.

par MANTEAU  1333Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

DIMANCHE

NOVEMBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Shichi-go-san ( littéralement « sept-cinq-trois ») est l'une des trois fêtes qui célèbrent les enfants. C’est un rite de passage traditionnel au Japon célébrant les enfants de trois ans, les garçons de cinq ans et les filles de sept ans, tenu annuellement le 15 novembre. Le Shichi-go-san n’est pas un jour chômé et se déroule traditionnellement le week-end le plus proche du 15 novembre.
Histoire
On dit que Shichi-go-san trouve son origine à la période Heian parmi les nobles de la cour qui célébraient le passage de leurs enfants dans l'enfance moyenne. Les âges de trois, cinq et sept ont un lien avec la numérologie japonaise. En effet, selon la numérologie japonaise, les chiffres impairs portent bonheur. La coutume de célébrer cette fête au quinzième du mois date de la période Kamakura1.
Avec le temps, cette tradition a été adopté par la classe des samouraïs qui y ont ajouté quelques rites. A l'âge de trois ans la coutume exigeait de raser la tête en ne laissant que le haut du crane. Les garçons de cinq ans pouvaient porter le hakama pour la première fois, alors que les filles de sept ans remplaçaient les cordes simples qu'elles avaient l'habitude d'utiliser pour attacher leur kimono avec la ceinture traditionnelle. A la période Meiji, la pratique a été adoptée par le peuple, depuis un nouveau rite a été ajouté : celui de se rendre avec ses enfants dans un sanctuaire shinto.
Pratiques
La tradition a changé un peu depuis la période Meiji. Le rituel concernant les cheveux a été abandonné, les garçons qui sont âgés de trois ou cinq ans et les filles âgées de trois ou sept ans sont toujours habillés de kimono — beaucoup plus répandus qu'aux premiers temps — pour les visites aux sanctuaires. Il est d'usage que les filles âgées de trois ans porte le hifu ( veste rembourrée) avec leur kimono, elles sont coiffées les cheveux relevés en chignon et décorés de peignes ou de fleurs. Les garçons portent le hakama et le haori ( veste tombant sur le hakama). Rarement, certains enfants portent des vêtements occidentaux. La photographie bien que n'existant pas au début de cette fête, sacralise aujourd'hui ce moment unique qui fait la fierté de la famille qui l'exposera princièrement dans la maison.
Chitose Ame
Les chitose ame ( littéralement « sucrerie de mille ans ») sont données aux enfants. Chitose ame est un bonbon long, mince et de couleurs rouge et blanche, qui symbolise une croissance et une longévité saines. Il est donné dans un sac sur lequel sont dessinés une grue et une tortue, animaux symbolisant pour les japonais la longévité. Chitose ame est enveloppé dans un film clair et mince de papier de riz qui ressemble au plastique. Le papier est comestible et source d’une grande joie pour des enfants.
par MANTEAU  504Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

MARDI

NOVEMBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Utamaro Kitagawa ( v. 1753 - 1806) est un peintre japonais, spécialiste de l'Ukiyo-e. Il est particulièrement connu pour ses représentations de jolies femmes (bijin-ga), mais son œuvre comprend également de nombreuses scènes de nature et d'animaux.
Son travail parvint en Occident au XIXe siècle où il rencontra un grand succès. Il a particulièrement influencé les impressionnistes par ses cadrages audacieux et le graphisme de ses estampes. Il était alors connu sous le nom d'« Outamaro », transposition selon l'orthographe française de la prononciation de son nom (orthographe reprise à l'époque dans certains autres pays occidentaux).
Il fut surnommé en 1891 par Edmond de Goncourt « le peintre des maisons vertes » (les maisons closes), même si un tiers seulement des très nombreuses estampes que l'on connait de lui furent en réalité consacrées au Yoshiwara

par MANTEAU  297Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

JEUDI

NOVEMBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Justitia, déesse romaine de la justice. Cette sculpture allégorique orne le vieux pont de la ville d'Heidelberg, cinquième ville du Bade-Wurtemberg par la population.
Justice ou Justitia (écrit en latin Iustitia), est dans la mythologie romaine la déesse de la Justice. C'est une personnification allégorique de la force morale qui sous tend le système légal. La symbolique judiciaire utilise également depuis le xiiie siècle une figure de la mythologie grecque, Thémis, sous les traits d'une femme aux yeux bandés, symbolisant l'impartialité.
Depuis la Renaissance, Justice a souvent été dépeinte comme une matrone portant un glaive et une balance, ayant parfois un bandeau sur les yeux. D'autres interprétations plus modernes ont fait de Justice une femme enceinte dans son deuxième trimestre de grossesse, car elle n'est pas une jeune fille sans expérience.
par MANTEAU  258Source: fr.wikipedia.org

JEUDI

NOVEMBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 

La Naissance de Vénus -Allégorie de Botticelli

Une allégorie en représentation picturale (peinture et sculpture pour l'essentiel) emploie une figure mythologique sous forme d'icône, dont la seule présence évoque le passé mythographique, supposé culturellement connu de tous les esthètes de l'art.
Le jeu de l'allégorie est donc de figurer, sans autre forme que l'image fixe, une histoire légendaire ou mythique.
Les peintres de la Renaissance usaient d'allégories comme autant de symboles dans leurs œuvres. Sandro Botticelli est connu pour ses allégories, qui parfois s'adressent à un public hautement cultivé de son époque, les aristocrates florentins de la cour des Médicis.
Le contenu allusif n'est donc pas accessible au premier regard aujourd'hui. C'est donc une façon d'en coder le contenu explicite aux seuls initiés.
Au xixe siècle, les allégories furent reprises pour l'exaltation des nationalismes patriotiques. Le renouveau de ce thème artistique s'inscrivit dans le cadre de l'esthétisme, et de l'académisme en peinture.
par MANTEAU  750Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

LIENS

RANK
  Les posts plus lus dans la rubrique

 8 août 1929, 1er tour du monde pour le Graf Zeppelin 3816 , le 08/08/2010
 Les Très Riches Heures du duc de Berry 3098 , le 31/12/2011
 Censure des images en Union soviétique 2518 , le 17/11/2010
 René Lalique - 2 2254 , le 06/05/2011
 Happy Birthday Amy! 1806 , le 04/08/2014
 Le trésor de Hoxne 1770 , le 25/11/2010
 La Naissance de Vénus, d'Alexandre Cabanel 1645 , le 18/12/2010
 Planisphère de Waldseemüller 1455 , le 23/06/2009
 Candice Swanepoel 1426 , le 20/10/2014
 Céramique attique à figures noires 1333 , le 15/11/2009
 Stubby 1226 , le 05/10/2010
 René Lalique - 3 et fin 1212 , le 13/05/2011
 L'attaque du lapin tueur 1196 , le 09/02/2011
 Le Glaucus atlanticus 1176 , le 02/10/2011
 La corne de licorne 1076 , le 24/03/2011
VENDREDI

OCTOBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le phénakistiscope (mot formé du grec phenax -akos, « trompeur », et skopein, « examiner ») est un jouet optique donnant l'illusion du mouvement fondé sur la persistance rétinienne. Il a été inventé par le Belge Joseph Plateau en 1831.
Il comporte un disque rond en carton, percé de fentes, sur lequel un mouvement est décomposé en une suite d'images fixes, et un manche permettant son maintien pendant sa rotation. Pour reconstituer le mouvement, le spectateur se place en face d'un miroir et positionne ses yeux au niveau des fentes du disque, du coté sans dessin ; il fait ensuite tourner le carton ; les fentes en mouvement ne laissant apparaître l'image reflétée dans le miroir, qu'un très court instant. Le carton entre celles-ci cache l'image quand cette dernière s'échange pour la suivante, servant ainsi d'obturateur. L'œil ne voit donc que des images fixées par la persistance rétinienne, les unes après les autres, ce qui donne une sensation d'animation quand le carton tourne à la bonne vitesse.

par MANTEAU  476Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

VENDREDI

OCTOBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le durian (prononcer dourian) ou durion (Durio zibethinus) est un arbre tropical de la famille des Bombacaceae (classification classique) ou des Malvaceae (classification phylogénétique) qui produit des fruits comestibles. Ce fruit, lui aussi appelé durian, n'est récolté que dans le sud-est de l'Asie. Il se présente comme un gros ovoïde (parfois plus de 40 cm de circonférence), pesant jusqu'à 5 kg, avec une carapace de grosses épines, et poussant en haut de grands arbres. Il est connu pour son goût et son odeur très particuliers.
À cause de son odeur, le durian est un fruit interdit dans certains lieux publics du Sud-Est asiatique, comme les hôtels, les métros, les aéroports ainsi que les transports en commun

par MANTEAU  195Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

VENDREDI

OCTOBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Hergé, de son vrai nom Georges Prosper Remi (né le 22 mai 1907 à Etterbeek et mort le 3 mars 1983 à Woluwe-Saint-Lambert, Belgique), est un auteur belge de bande dessinée francophone, principalement connu pour Les Aventures de Tintin et Milou.
D'abord dessinateur amateur d'une revue scoute, il signe ses planches du pseudonyme « Hergé » à partir de 1924. Quelques mois plus tard, il entre au quotidien de droite Le Vingtième Siècle, dont il devient rapidement l'homme providentiel grâce aux Aventures de Tintin et Milou qu'il lance à partir du 10 janvier 1929 dans le supplément Le Petit Vingtième. Importateur de la bande dessinée américaine à bulles, il est souvent considéré comme « le père de la bande dessinée européenne ».
Durant les années 1930, Hergé diversifie son activité artistique (illustrations de journaux, de romans, de cartes et de publicités), tout en poursuivant la bande dessinée. Il crée tour à tour Les Exploits de Quick et Flupke (1930), Popol et Virginie au pays des Lapinos (1934) et enfin Jo, Zette et Jocko (1935). En 1934, il fait la rencontre de Tchang Tchong-Jen, jeune étudiant chinois qui bouleverse sa pensée et son dessin. Après la Seconde Guerre mondiale, le personnage de Tintin lui confère une renommée européenne, puis internationale. En parallèle, il doit rendre compte de son activité de collaboration avec l'ennemi et de dessins jugés parfois racistes, ce qui entache sérieusement sa réputation..
par MANTEAU  229Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

VENDREDI

OCTOBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le Coca-Cola (Coke en Amérique du Nord et dans certains pays européens) est la marque commerciale d'un soda américain, déposée en 1887. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, cette boisson originale est, dans l'imaginaire collectif, un symbole de l'américanisme. Il tire son nom de sa première composition : la feuille de coca et l'utilisation de noix de kola, la boisson était alors préconisée par son inventeur, le pharmacien John Pemberton, comme remède contre les problèmes gastriques (notamment les maux d'estomac et la diarrhée). Elle n'était pas encore commercialisée dans la célèbre bouteille dont l'esthétique sera déposée en 1960.
Chaque jour, 1,5 milliard de bouteilles sont vendues dans le monde, pour un chiffre d'affaires de 29 milliards de dollars en 2007.
Ses principaux concurrents sur le marché mondial sont les sodas au cola des multi-nationales Pepsi-Cola et dans une moindre mesure Dr Pepper et Virgin Cola. Il existe de nombreux autres concurrents locaux selon les pays ou en produits libres dans les chaines de supermarchés, hypermarchés et superettes. D'autres colas sont fabriqués sur la base de la recette OpenCola, sous licence GPL. On trouve aussi des altercolas.
par MANTEAU  398Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

MERCREDI

OCTOBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
L'hypotypose (du grec ébauche, modèle), est une figure de style consistant en une description réaliste, animée et frappante de la scène dont on veut donner une représentation imagée, et comme vécue à l'instant de son expression. Le « songe d'Athalie », de Racine, dans la pièce du même nom ; le portrait de Clodius fait par Cicéron dans son Pro Milone ; ou la description de l'alambic faite par Émile Zola dans son roman L'Assommoir sont des exemples d'hypotyposes.
Alexandre Cabanel, Phèdre-Hypotypose du chagrin

Elle peut prendre la forme d'une énumération de détails concrets à tel point qu'on peut dire qu'elle franchit les conditions de forme propres à une figure de style. En effet, la figure peut aisément dépasser le cadre de la phrase pour se développer sur plusieurs phrases, voire plusieurs pages.
Pour l'orateur latin Quintilien, le premier a en proposer une définition, l'hypotypose est « l'image des choses, si bien représentée par la parole que l'auditeur croit plutôt la voir que l'entendre ». Elle permet la composition de vastes tableaux poétiques « donnant à voir » une scène, comme si les limites de la phrase n'existaient plus. Figure fondée sur l'image, elle est depuis les débuts de l'art rhétorique le procédé privilégié pour animer les descriptions et pour frapper l'imagination de l'interlocuteur. Elle possède plusieurs variantes, selon l'objet décrit. Elle est souvent confondue avec l'ekphrasis, qui est une description réaliste d'un ouvrage d'art.
par MANTEAU  253Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

MERCREDI

OCTOBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Dans la mythologie grecque, les champs Élysées ou simplement l’Élysée (en grec ancien Êlýsion pédion, de enêlýsion, « lieu frappé par la foudre ») sont le lieu des Enfers où les héros et les gens vertueux goûtent le repos après leur mort.
Chez Homère, les champs Élysées se situent à l'extrémité occidentale de la Terre, près d'Océan. Dans l'Odyssée, Protée les décrit ainsi à Ménélas (IV, 563-568) :
« Les Immortels t'emmèneront chez le blond Rhadamanthe,
Aux champs Élyséens, qui sont tout au bout de la terre.
C'est là que la plus douce vie est offerte aux humains ;
Jamais neige ni grands froids ni averses non plus ;
On ne sent partout que zéphyrs dont les brises sifflantes
Montent de l'Océan pour donner la fraîcheur aux hommes. »
(Trad. Frédéric Mugler, 1995)
À l'époque d'Hésiode, les champs Élysées deviennent les Îles des Bienheureux, décrites par Pindare.
Dans la mythologie chrétienne, les champs Élysées se situent en enfer et accueillent les héros et poètes qui ont vécu avant la venue du Christ. C'est ainsi que dans le poème de Dante, la Divine Comédie, les champs Élysées constituent le premier cercle de l'enfer et rassemblent les Anciens, que le sage Aristote préside.
par MANTEAU  528Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

              
125     Page précédente
Page Suivante
105