JEUDI

NOVEMBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Justitia, déesse romaine de la justice. Cette sculpture allégorique orne le vieux pont de la ville d'Heidelberg, cinquième ville du Bade-Wurtemberg par la population.
Justice ou Justitia (écrit en latin Iustitia), est dans la mythologie romaine la déesse de la Justice. C'est une personnification allégorique de la force morale qui sous tend le système légal. La symbolique judiciaire utilise également depuis le xiiie siècle une figure de la mythologie grecque, Thémis, sous les traits d'une femme aux yeux bandés, symbolisant l'impartialité.
Depuis la Renaissance, Justice a souvent été dépeinte comme une matrone portant un glaive et une balance, ayant parfois un bandeau sur les yeux. D'autres interprétations plus modernes ont fait de Justice une femme enceinte dans son deuxième trimestre de grossesse, car elle n'est pas une jeune fille sans expérience.
par MANTEAU  276Source: fr.wikipedia.org

JEUDI

NOVEMBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 

La Naissance de Vénus -Allégorie de Botticelli

Une allégorie en représentation picturale (peinture et sculpture pour l'essentiel) emploie une figure mythologique sous forme d'icône, dont la seule présence évoque le passé mythographique, supposé culturellement connu de tous les esthètes de l'art.
Le jeu de l'allégorie est donc de figurer, sans autre forme que l'image fixe, une histoire légendaire ou mythique.
Les peintres de la Renaissance usaient d'allégories comme autant de symboles dans leurs œuvres. Sandro Botticelli est connu pour ses allégories, qui parfois s'adressent à un public hautement cultivé de son époque, les aristocrates florentins de la cour des Médicis.
Le contenu allusif n'est donc pas accessible au premier regard aujourd'hui. C'est donc une façon d'en coder le contenu explicite aux seuls initiés.
Au xixe siècle, les allégories furent reprises pour l'exaltation des nationalismes patriotiques. Le renouveau de ce thème artistique s'inscrivit dans le cadre de l'esthétisme, et de l'académisme en peinture.
par MANTEAU  912Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

VENDREDI

OCTOBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le phénakistiscope (mot formé du grec phenax -akos, « trompeur », et skopein, « examiner ») est un jouet optique donnant l'illusion du mouvement fondé sur la persistance rétinienne. Il a été inventé par le Belge Joseph Plateau en 1831.
Il comporte un disque rond en carton, percé de fentes, sur lequel un mouvement est décomposé en une suite d'images fixes, et un manche permettant son maintien pendant sa rotation. Pour reconstituer le mouvement, le spectateur se place en face d'un miroir et positionne ses yeux au niveau des fentes du disque, du coté sans dessin ; il fait ensuite tourner le carton ; les fentes en mouvement ne laissant apparaître l'image reflétée dans le miroir, qu'un très court instant. Le carton entre celles-ci cache l'image quand cette dernière s'échange pour la suivante, servant ainsi d'obturateur. L'œil ne voit donc que des images fixées par la persistance rétinienne, les unes après les autres, ce qui donne une sensation d'animation quand le carton tourne à la bonne vitesse.

par MANTEAU  497Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

VENDREDI

OCTOBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le durian (prononcer dourian) ou durion (Durio zibethinus) est un arbre tropical de la famille des Bombacaceae (classification classique) ou des Malvaceae (classification phylogénétique) qui produit des fruits comestibles. Ce fruit, lui aussi appelé durian, n'est récolté que dans le sud-est de l'Asie. Il se présente comme un gros ovoïde (parfois plus de 40 cm de circonférence), pesant jusqu'à 5 kg, avec une carapace de grosses épines, et poussant en haut de grands arbres. Il est connu pour son goût et son odeur très particuliers.
À cause de son odeur, le durian est un fruit interdit dans certains lieux publics du Sud-Est asiatique, comme les hôtels, les métros, les aéroports ainsi que les transports en commun

par MANTEAU  216Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

VENDREDI

OCTOBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Hergé, de son vrai nom Georges Prosper Remi (né le 22 mai 1907 à Etterbeek et mort le 3 mars 1983 à Woluwe-Saint-Lambert, Belgique), est un auteur belge de bande dessinée francophone, principalement connu pour Les Aventures de Tintin et Milou.
D'abord dessinateur amateur d'une revue scoute, il signe ses planches du pseudonyme « Hergé » à partir de 1924. Quelques mois plus tard, il entre au quotidien de droite Le Vingtième Siècle, dont il devient rapidement l'homme providentiel grâce aux Aventures de Tintin et Milou qu'il lance à partir du 10 janvier 1929 dans le supplément Le Petit Vingtième. Importateur de la bande dessinée américaine à bulles, il est souvent considéré comme « le père de la bande dessinée européenne ».
Durant les années 1930, Hergé diversifie son activité artistique (illustrations de journaux, de romans, de cartes et de publicités), tout en poursuivant la bande dessinée. Il crée tour à tour Les Exploits de Quick et Flupke (1930), Popol et Virginie au pays des Lapinos (1934) et enfin Jo, Zette et Jocko (1935). En 1934, il fait la rencontre de Tchang Tchong-Jen, jeune étudiant chinois qui bouleverse sa pensée et son dessin. Après la Seconde Guerre mondiale, le personnage de Tintin lui confère une renommée européenne, puis internationale. En parallèle, il doit rendre compte de son activité de collaboration avec l'ennemi et de dessins jugés parfois racistes, ce qui entache sérieusement sa réputation..
par MANTEAU  247Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

VENDREDI

OCTOBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le Coca-Cola (Coke en Amérique du Nord et dans certains pays européens) est la marque commerciale d'un soda américain, déposée en 1887. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, cette boisson originale est, dans l'imaginaire collectif, un symbole de l'américanisme. Il tire son nom de sa première composition : la feuille de coca et l'utilisation de noix de kola, la boisson était alors préconisée par son inventeur, le pharmacien John Pemberton, comme remède contre les problèmes gastriques (notamment les maux d'estomac et la diarrhée). Elle n'était pas encore commercialisée dans la célèbre bouteille dont l'esthétique sera déposée en 1960.
Chaque jour, 1,5 milliard de bouteilles sont vendues dans le monde, pour un chiffre d'affaires de 29 milliards de dollars en 2007.
Ses principaux concurrents sur le marché mondial sont les sodas au cola des multi-nationales Pepsi-Cola et dans une moindre mesure Dr Pepper et Virgin Cola. Il existe de nombreux autres concurrents locaux selon les pays ou en produits libres dans les chaines de supermarchés, hypermarchés et superettes. D'autres colas sont fabriqués sur la base de la recette OpenCola, sous licence GPL. On trouve aussi des altercolas.
par MANTEAU  429Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

LIENS

RANK
  Les posts plus lus dans la rubrique

 8 août 1929, 1er tour du monde pour le Graf Zeppelin 3904 , le 08/08/2010
 Les Très Riches Heures du duc de Berry 3266 , le 31/12/2011
 Censure des images en Union soviétique 2608 , le 17/11/2010
 René Lalique - 2 2413 , le 06/05/2011
 Happy Birthday Amy! 2059 , le 04/08/2014
 Le trésor de Hoxne 1875 , le 25/11/2010
 La Naissance de Vénus, d'Alexandre Cabanel 1718 , le 18/12/2010
 Planisphère de Waldseemüller 1550 , le 23/06/2009
 Candice Swanepoel 1519 , le 20/10/2014
 Céramique attique à figures noires 1386 , le 15/11/2009
 Stubby 1313 , le 05/10/2010
 René Lalique - 3 et fin 1283 , le 13/05/2011
 L'attaque du lapin tueur 1278 , le 09/02/2011
 Le Glaucus atlanticus 1240 , le 02/10/2011
 La corne de licorne 1126 , le 24/03/2011
MERCREDI

OCTOBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
L'hypotypose (du grec ébauche, modèle), est une figure de style consistant en une description réaliste, animée et frappante de la scène dont on veut donner une représentation imagée, et comme vécue à l'instant de son expression. Le « songe d'Athalie », de Racine, dans la pièce du même nom ; le portrait de Clodius fait par Cicéron dans son Pro Milone ; ou la description de l'alambic faite par Émile Zola dans son roman L'Assommoir sont des exemples d'hypotyposes.
Alexandre Cabanel, Phèdre-Hypotypose du chagrin

Elle peut prendre la forme d'une énumération de détails concrets à tel point qu'on peut dire qu'elle franchit les conditions de forme propres à une figure de style. En effet, la figure peut aisément dépasser le cadre de la phrase pour se développer sur plusieurs phrases, voire plusieurs pages.
Pour l'orateur latin Quintilien, le premier a en proposer une définition, l'hypotypose est « l'image des choses, si bien représentée par la parole que l'auditeur croit plutôt la voir que l'entendre ». Elle permet la composition de vastes tableaux poétiques « donnant à voir » une scène, comme si les limites de la phrase n'existaient plus. Figure fondée sur l'image, elle est depuis les débuts de l'art rhétorique le procédé privilégié pour animer les descriptions et pour frapper l'imagination de l'interlocuteur. Elle possède plusieurs variantes, selon l'objet décrit. Elle est souvent confondue avec l'ekphrasis, qui est une description réaliste d'un ouvrage d'art.
par MANTEAU  271Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

MERCREDI

OCTOBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Dans la mythologie grecque, les champs Élysées ou simplement l’Élysée (en grec ancien Êlýsion pédion, de enêlýsion, « lieu frappé par la foudre ») sont le lieu des Enfers où les héros et les gens vertueux goûtent le repos après leur mort.
Chez Homère, les champs Élysées se situent à l'extrémité occidentale de la Terre, près d'Océan. Dans l'Odyssée, Protée les décrit ainsi à Ménélas (IV, 563-568) :
« Les Immortels t'emmèneront chez le blond Rhadamanthe,
Aux champs Élyséens, qui sont tout au bout de la terre.
C'est là que la plus douce vie est offerte aux humains ;
Jamais neige ni grands froids ni averses non plus ;
On ne sent partout que zéphyrs dont les brises sifflantes
Montent de l'Océan pour donner la fraîcheur aux hommes. »
(Trad. Frédéric Mugler, 1995)
À l'époque d'Hésiode, les champs Élysées deviennent les Îles des Bienheureux, décrites par Pindare.
Dans la mythologie chrétienne, les champs Élysées se situent en enfer et accueillent les héros et poètes qui ont vécu avant la venue du Christ. C'est ainsi que dans le poème de Dante, la Divine Comédie, les champs Élysées constituent le premier cercle de l'enfer et rassemblent les Anciens, que le sage Aristote préside.
par MANTEAU  622Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

DIMANCHE

OCTOBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch (Prononciation du titre dans sa version originale) est un village de l'île d'Anglesey au Pays de Galles. Avec ses 58 caractères, reste le plus long nom de ville connu en Europe.
En gallois, Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch signifie « l'église de sainte Marie dans le creux du noisetier blanc près d'un tourbillon rapide et l'église de saint Tysilio près de la grotte rouge ». Le nom est également transcrit comme : Llan-vire-pooll-guin-gill-go-ger-u-queern-drob-ooll-landus-ilio-gogo-goch, qui indique sa prononciation correcte en anglais.
Cependant, le nom du village est souvent abrégé en Llanfair PG (ou Llanfairpwll par les Gallois). Cela suffit à faire la distinction avec les autres lieux du Pays de Galles nommés Llanfair. C'est une destination touristique fort visitée. On trouve, entre autres buts à ces séjours, celui de se faire prendre en photo à côté du panneau indiquant le nom de la ville ou de faire tamponner son passeport au bureau local. Une autre attraction touristique est la toute proche colonne du Marquis d'Anglesey, d'où l'on a une excellente vue d'Anglesey et des détroits de Menai.
Le nom a été décidé dans les années 1860 par le conseil du village, principalement pour avoir le privilège d'avoir le nom le plus long d'une gare ferroviaire en Grande-Bretagne. Ce nom ne peut être considéré à proprement parler comme un nom gallois, le nom original de l'endroit étant Llanfair Pwllgwyngyll, ce qui représente tout de même seize lettres dans l'alphabet gallois, et dix-neuf en anglais.
par MANTEAU  298Source: fr.wikipedia.org

MARDI

OCTOBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le chocolat est un aliment sucré produit à partir de la fève de cacao. Celle-ci est fermentée, torréfiée, broyée jusqu’à former une pâte de cacao liquide dont on extrait la matière grasse appelée beurre de cacao. Le chocolat est constitué du mélange, dans des proportions variables, de pâte de cacao, de beurre de cacao et de sucre ; on y ajoute éventuellement des épices, comme la vanille.
Consommé initialement sous forme de boisson épicée en Amérique centrale, il se démocratise avec la révolution industrielle. Au XXIe siècle, on le consomme sous forme solide (chocolat noir ou au lait) ou liquide (chocolat chaud). Le chocolat se retrouve dans de nombreux desserts tels que les confiseries, biscuits, gâteaux, glaces, tartes. Offrir du chocolat, moulé de différentes manières, est devenu traditionnel lors de certaines festivités : œufs, lapins et cloches à Pâques, pièces de monnaie pour Hanoucca et Noël et cœurs pour la Saint-Valentin.
Apprécié des gourmets, le chocolat fait l’objet de nombreuses études quant à ses effets sur la santé. Certaines personnes assimilent le chocolat à une drogue ; on appelle cette addiction (non prouvée) le chocoholisme.
par MANTEAU  235Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

MARDI

OCTOBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le cranchiidé de l’Antarctique également nommé calmar colossal (Mesonychoteuthis hamiltoni) est la plus grande espèce de calmars, c’est le seul représentant du genre Mesonychoteuthis du grec mesos « milieu », nychus « griffe » et teuthis « calmar ».
Les estimations actuelles pour sa taille maximale sont de 14 mètres, basées sur l’analyse d’individus plus petits et plus jeunes, ce qui en fait un des plus grands invertébrés connus (plus grand que les calmars géants du genre Architeuthis).
Répartition géographique
Le calmar colossal vit au nord de l’Antarctique, au sud de Amérique du Sud, au sud de l’Afrique du Sud, et de l’extrémité sud de la Nouvelle-Zélande, ce qui en fait principalement un habitant de l’ensemble de l’océan Austral.
Découverte
Le 22 février 2007, les autorités de Nouvelle-Zélande ont annoncé que le plus grand calmar colossal connu avait été capturé. Le spécimen pesait 495 kg et a été initialement estimé à 10 m de longueur totale. Les pêcheurs à bord du navire San Aspiring, détenu par la société de fruits de mer Sanford, ont capturé l’animal dans les eaux glacées de l’Antarctique de la mer de Ross. Il fut remonté à la surface en attrapant une légine australe qui avait été prise par une longue ligne. Il ne lâchait pas sa proie et ne pouvait être enlevé de la ligne par les pêcheurs, ils décidèrent donc de le tuer. Ils ont réussi à l’envelopper dans un filet, puis il fut transporté à bord et congelé. Le spécimen a éclipsé le précédent record d’un spécimen pêché en 2003 pesant environ 195 kg. L’échantillon a été congelé dans un mètre cube d’eau et transporté au Musée Te Papa Tongarewa, musée national de Nouvelle-Zélande. Les journalistes ont suggéré que les chercheurs du Muséum envisagent d’utiliser un micro-ondes géant pour décongeler le calmar, car la décongélation du calmar à température ambiante prendrait des jours et il serait probablement victime de pourrissement, tandis que le noyau resterait gelé. Ils ont finalement opté pour l’approche la plus classique de décongélation ; plonger l’échantillon dans un bain d’eau salée. Après le dégel, le calmar fut mesuré à seulement 4,2 m de longueur totale, ses tentacules ayant diminué de façon significative. On l’identifia d’abord comme un mâle, mais un examen plus approfondi de l’échantillon a montré qu’il s’agissait d’une femelle.
par MANTEAU  437Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

MARDI

OCTOBRE
2009
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Les Bouddhas de Bâmiyân sont deux statues monumentales de bouddhas debout, excavées dans la paroi d'une falaise située dans la vallée de Bâmiyân du centre de l'Afghanistan, à 230 kilomètres au nord-ouest de Kaboul et à une altitude de 2 500 mètres. Le site tout entier est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Construction
Datant très probablement des Ve et VIe siècles, les statues représentaient un mélange classique d'art grec et bouddhiste.
Elles étaient taillées directement dans les falaises de grès, mais les détails avaient été modelés dans un mélange de boue et de paille, puis enduits de stuc. Cet enduit, qui avait pratiquement disparu depuis bien longtemps, était peint pour améliorer le rendu des expressions des visages, des mains et du drapé des robes. Les parties inférieures des bras des statues étaient faites du même mélange d'argile et de paille et soutenues par des armatures en bois. On pense généralement que les parties supérieures des visages étaient constituées de grands masques en bois ou en métal. Les alignements de trous que l'on peut remarquer sur les photographies accueillaient des chevilles en bois servant à stabiliser la couverture de stuc.
Histoire
Situé sur la route de la soie reliant la Chine et l'Inde au monde occidental, Bâmiyân se développa comme un centre religieux et philosophique comportant plusieurs monastères bouddhistes et un lieu de rencontre entre l'orient et l'occident où s'élaborèrent de nouvelles formes d'art gréco-bouddhique. Ce centre bouddhiste majeur, l'un des plus importants du IIe siècle jusqu'à l'apparition de l'islam dans la vallée, au IXe siècle, accueillait moines et ermites qui résidaient dans de petites cavernes creusées dans la paroi des falaises tout au long de la vallée de Bâmiyân. On y trouvait ainsi de nombreuses statues de bouddhas debout ou assis creusés dans des niches de la falaise et les cavernes comportaient souvent des peintures à fresque raffinées et très colorées produites par les moines. Les deux principales statues étaient évidemment les Bouddhas debout géants, mesurant respectivement 53 et 35 mètres de haut, les plus grands exemplaires de Bouddha excavés au monde.
Le pèlerin bouddhiste chinois Xuanzang qui traverse la vallée en 632, l'année même de la mort de Mahomet, décrit Bâmiyân comme un centre bouddhiste en plein épanouissement « comptant plus de dix monastères et plus de mille moines » et indique que les deux Bouddhas géants « sont décorés d'or et de bijoux fins ». Lorsque Mahmûd de Ghaznî fait la conquête de l'Afghanistan au XIe siècle, les bouddhas et les fresques des niches et des cavernes échappent miraculeusement à la destruction. Cependant, au cours des années, les statues sont les victimes de musulmans iconoclastes et les visages finissent par disparaître, peut-être à la suite de tirs de canons de l'armée d'Aurangzeb durant sa campagne afghane.
Finalement, en 2001, après avoir survécu relativement épargnées durant plus de quinze siècles, avoir assisté à la destruction de la ville de Bâmiyân par les Mongols de Genghis Khan en 1222, avoir vu l'occupation russe, les statues sont décrétées idolâtres par le mollah Mohammed Omar et les Talibans les détruisent au moyen d'explosifs et de tirs d'artillerie. En mars 2001, les deux statues avaient disparu après presque un mois de bombardement intensif, causant une vive émotion de par le monde.
Pendant l'opération de destruction, Qudratullah Jamal, le ministre de l'Information taliban, déplora que « ce travail de destruction n'est pas aussi facile que les gens pourraient le penser. Vous ne pouvez pas abattre les statues par quelques coups de canons car toutes deux sont découpées dans une falaise et sont fermement attachées à la montagne. »
Bien que les statues soient presque totalement détruites, leurs contours et quelques parties sont encore reconnaissables dans les cavités. Il est aussi toujours possible d'explorer les cavernes des moines et les passages qui les relient. Cependant, la restauration du site n'a pas été jugée prioritaire par l'UNESCO et les Bouddhas géants ne seront probablement jamais reconstruits. Les efforts se portent aujourd'hui dans deux directions, la consolidation de la falaise et plus particulièrement des niches qui ont beaucoup souffert des bombardements des Talibans, et la recherche du troisième bouddha, un bouddha couché en parinirv&257;na, dont Xuanzang fait la description et qui se trouverait dans la vallée, peut-être enseveli.
Avec les bénéfices récoltées par le concours des Sept nouvelles merveilles du monde, le "New Open World Foundation" compte verser la moitié pour le financement de chantiers de restauration comme par exemple les Bouddhas de Bâmiyân.
par MANTEAU  788Source: fr.wikipedia.org

WIKIPEDIA

              
121     Page précédente
Page Suivante
101