LUNDI

NOVEMBRE
2019
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Soliman Ier (turc ottoman : سلطان سليمان اول (Sultān Suleimān-i evvel) ; turc : I. Süleyman) est probablement né le 6 novembre 1494 à Trébizonde (Trabzon) dans l'actuelle Turquie et mort le 6 septembre 1566 à Szigetvár dans l'actuelle Hongrie. Fils unique de Sélim Ier Yavuz, il fut le dixième sultan de la dynastie ottomane de 1520 à sa mort en 1566. On le nomme Soliman le Magnifique en Occident et le Législateur en Orient (turc : Kanuni ; arabe : القانوني, al‐Qānūnī) en raison de sa reconstruction complète du système juridique ottoman.
Soliman devint l'un des monarques les plus éminents du xvie siècle et présida à l'apogée de la puissance économique, militaire, politique et culturelle de l'Empire ottoman. Il mena ses armées à la conquête des bastions chrétiens de Belgrade, de Rhodes et de la Hongrie avant de devoir s'arrêter devant Vienne en 1529. Il annexa la plus grande partie du Moyen-Orient lors de ses guerres contre les Séfévides d'Iran ainsi que de larges portions de l'Afrique du Nord jusqu'en Algérie. Sous son règne, la marine ottomane, menée notamment par le grand amiral Barberousse, domina la mer Méditerranée, la mer Rouge et le golfe Persique.
À la tête de son empire en pleine expansion, Soliman instaura des changements législatifs concernant la société, l'éducation, l'économie et le système judiciaire. Son code civil (appelé Kanun) fixa la forme de l'empire pour plusieurs siècles. Soliman était non seulement un poète et un orfèvre, mais également un mécène qui supervisa l'âge d'or de l'art, de la littérature et de l'architecture ottomanes. Il parlait quatre langues : le turc ottoman, l'arabe, le tchaghataï (un dialecte turc apparenté à l'ouïghour) et le persan.
En rupture avec les traditions ottomanes, Soliman épousa l'une des filles de son harem, Roxelane, qui devint Hürrem Sultan ; ses intrigues en tant que reine à la cour et son influence sur le sultan assurèrent sa renommée. Leur fils, Sélim II, succéda à Soliman à sa mort en 1566. Le règne de près de 46 ans de Soliman demeure le plus long de l'histoire de l'Empire ottoman.
par MANTEAU  9Source: fr.wikipedia.org

MERCREDI

NOVEMBRE
2019
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le réfrigérateur Einstein – Szilard ou Einstein est un réfrigérateur à absorption qui ne nécessite qu'une source de chaleur pour fonctionner. Il a été inventé conjointement en 1926 par Albert Einstein et son ancien élève, Leó Szilárd , qui l'a breveté aux États-Unis le 11 novembre 1930 ( brevet américain 1 781 541 ).
Les trois fluides de travail dans cette conception sont l' eau , l' ammoniac et le butane .
De 1926 à 1934, Einstein et Szilárd ont collaboré pour améliorer la technologie de réfrigération domestique . Les deux hommes étaient motivés par les reportages de journaux contemporains selon lesquels une famille berlinoise avait été tuée après une défaillance dans leur réfrigérateur et la fuite de vapeurs toxiques dans leur maison.
Einstein et Szilárd ont proposé qu'un dispositif sans pièces mobiles éliminerait le risque de défaillance des joints et ont exploré des applications pratiques pour différents cycles de réfrigération .
Einstein a utilisé l'expérience qu'il avait acquise au cours de ses années à l'Office suisse des brevets pour demander des brevets valables pour leurs inventions dans plusieurs pays. Ils ont finalement obtenu 45 brevets à leur nom pour trois modèles différents.
Il a été suggéré que la majeure partie de l’invention a été réalisée par Szilárd, Einstein n’ayant qu’une fonction de consultant et aidant à la rédaction de documents relatifs aux brevets mais d’autres affirment qu’Einstein a travaillé sur le projet.
Le réfrigérateur n'a pas été immédiatement mis en production commerciale; le plus prometteur de leurs brevets étant rapidement racheté par la société suédoise Electrolux . Einstein et Szilard ont gagné 750 dollars (l'équivalent de 10 000 dollars aujourd'hui).
Vers 2008, une équipe de scientifiques de l'Université d'Oxford a réactivé le réfrigérateur Einstein en tant que refroidisseur de vaccins .
par MANTEAU  13Source: fr.wikipedia.org

SAMEDI

NOVEMBRE
2019
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le HMS Neptune (au centre) combattant la Santísima Trinidad durant la bataille de Trafalgar. À droite, le Bucentaure. Tableau de John Francis Sartorius.
Le HMS Neptune est un vaisseau de ligne de deuxième rang de 98 canons en service dans la Royal Navy entre 1797 et 1813. Il s'agit du troisième navire à porter ce nom.
Le HMS Neptune est construit durant les premières années des guerres de la Révolution française et lancé en 1797. Parmi les rares navires restés loyaux lors des mutineries de Spithead et de Nore, il est envisagé de l'employer pour attaquer les mutins au cas où ceux-ci ne rejoindraient pas le rang. La mutinerie cesse avant que cela ne devienne nécessaire et le HMS Neptune rejoint la flotte de la Manche. Il est transféré en mer Méditerranée en 1799 et sert jusqu'à la paix d'Amiens sous les ordres du vice-amiral Keith. Après refonte, il participe à plusieurs blocus puis rejoint la flotte de l'amiral Horatio Nelson avec laquelle il participe à la bataille de Trafalgar en 1805, où il est sévèrement endommagé. Partiellement réparé, il reprend du service à partir de 1807 dans les Caraïbes. En 1809, il participe à la prise de la Martinique et aux combats contre l'escadre de Troude. De retour en Grande-Bretagne, il est affecté à la flotte de réserve et devient un bateau-prison en 1813. Il est finalement détruit en 1818.
par MANTEAU  18Source: fr.wikipedia.org

VENDREDI

OCTOBRE
2019
LE SAVIEZ VOUS ?
 
28 ans avant le roman de Mary Shelley où apparaissent Victor Frankenstein et son monstre , François-Félix Nogaret publie en 1790 une nouvelle "Le Miroir des événemens actuels ou la Belle au plus offrant" qui met en scène un inventeur nommé Frankésteïn ayant construit un homme artificiel.
par MANTEAU  30Source: fr.wikipedia.org

DIMANCHE

SEPTEMBRE
2019
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Persée tenant la tête de Méduse est une sculpture en bronze de Benvenuto Cellini, inaugurée en 1554 sous la Loggia des Lanzi1, sur la Piazza della Signoria à Florence. Elle est considérée comme l'un des chefs-d’œuvre de la Renaissance artistique.
En 1545, Cellini quitte la cour de François Ier pour retourner à Florence. Le duc Cosme Ier de Toscane le prend à son service et lui commande une statue à ajouter aux chefs-d’œuvre, dont le David de Michel-Ange, qui ornent déjà la Piazza della Signoria.
En 1545, Cellini quitte la cour de François Ier pour retourner à Florence. Le duc Cosme Ier de Toscane le prend à son service et lui commande une statue à ajouter aux chefs-d’œuvre, dont le David de Michel-Ange, qui ornent déjà la Piazza della Signoria. Le sujet choisi est le mythe de Persée. Ce mythe est riche en thèmes (les exploits d’un héros, le destin inévitable, la malédiction, le triomphe sur la monstruosité, etc.) que Cosme Ier, désireux de laisser une forte empreinte à Florence, désire exploiter. Le héros Persée, en effet, ne craint aucun adversaire et triomphe de toutes les épreuves. Cosme Ier demande que la tête de Méduse soit brandie dans les airs par Persée, illustration du triomphe du bien sur le mal et symbole de la victoire des Médicis sur les républicains de Florence qui les avaient expulsés de la ville en 1494.
En raison des éléments trop fragiles (ailes des sandales et du casque, sabre à la lame recourbée, bras tendu tenant la tête de Méduse, etc.) pour les sculpter dans le marbre, Cellini décide de recourir au bronze d'art, en dépit de la hauteur projetée de six mètres. Pour faciliter la réalisation, ainsi que pour des raisons esthétiques (les proportions d’une statue de six mètres auraient semblé trop démesurées), il coupe en deux la hauteur totale de la statue. Du pied droit de Persée à la tête de Méduse, la hauteur retenue est de 3,20 mètres, le reste étant dédié à un socle de 3 mètres pour la sculpture.
Cellini va d’abord s’attaquer à Méduse, puis à Persée lui-même, enfin au socle de marbre et aux ajouts en bronze qui vont l’orner.
Avant d’attaquer la fonte de Méduse, Cellini procède à des expériences, notamment avec l’argile qui va servir aux moules. Il produit ainsi un buste de Jules César qui le conforte dans ses choix. Puis, afin d’assurer davantage sa technique et de demeurer dans les bonnes grâces du duc, il réalise un buste de Cosme Ier.
Malgré la tension et la crainte de l’échec, Cellini démarre la réalisation du Persée. En raison de sa taille, la statue doit être vide, sinon le poids du bronze la rendrait impossible à déplacer.
Cellini avait prévu de compléter son œuvre avec un socle majestueux en marbre de trois mètres de haut. Il aménage quatre niches d’environ un mètre sur chaque face du bloc rectangulaire. Dans les niches, il installe des statues de Mercure, Minerve, Jupiter et Danaé avec son fils Persée. Le bloc lui-même est sculpté de motifs en forme de guirlandes, de têtes de bélier, de coquilles et de bustes de déesses. Enfin, un bas-relief en bronze illustrant la libération d’Andromède par Persée est installé sur la base du socle.
par MANTEAU  15Source: fr.wikipedia.org

SAMEDI

SEPTEMBRE
2019
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le mont Fuji (mɔ̃ fyʒi]3 (富士山, Fujisan?, (ɸɯꜜdʑisaɴ, Écouter) est une montagne du centre du Japon qui se trouve sur la côte sud de l'île de Honshū, au sud-ouest de l'agglomération de Tokyo.
Avec 3 776 mètres d'altitude, il est le point culminant du Japon.
Situé dans une région où se rejoignent les plaques tectoniques pacifique, eurasienne et philippine, la montagne est un stratovolcan toujours considéré comme actif, sa dernière éruption certaine s'étant produite fin 1707, bien que le risque éruptif soit actuellement considéré comme faible.
À son sommet a été construit un observatoire météorologique et malgré les conditions climatiques rigoureuses, la montagne est une destination extrêmement populaire en particulier pour les Japonais, qu'ils soient shintoïstes ou bouddhistes, en raison de sa forme caractéristique et du symbolisme religieux traditionnel qu'il représente.
Il a ainsi été le sujet principal ou le cadre de nombreuses œuvres artistiques, notamment picturales au cours des siècles.
Pourtant, cette fréquentation fragilise l'environnement.
Aussi, le 22 juin 2013, il est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO sous le titre « Fujisan, lieu sacré et source d'inspiration artistique ».
par MANTEAU  18Source: fr.wikipedia.org

LIENS

RANK
  Les posts plus lus dans la rubrique

 8 août 1929, 1er tour du monde pour le Graf Zeppelin 3904 , le 08/08/2010
 Les Très Riches Heures du duc de Berry 3266 , le 31/12/2011
 Censure des images en Union soviétique 2608 , le 17/11/2010
 René Lalique - 2 2413 , le 06/05/2011
 Happy Birthday Amy! 2059 , le 04/08/2014
 Le trésor de Hoxne 1875 , le 25/11/2010
 La Naissance de Vénus, d'Alexandre Cabanel 1718 , le 18/12/2010
 Planisphère de Waldseemüller 1550 , le 23/06/2009
 Candice Swanepoel 1519 , le 20/10/2014
 Céramique attique à figures noires 1386 , le 15/11/2009
 Stubby 1313 , le 05/10/2010
 René Lalique - 3 et fin 1283 , le 13/05/2011
 L'attaque du lapin tueur 1278 , le 09/02/2011
 Le Glaucus atlanticus 1240 , le 02/10/2011
 La corne de licorne 1126 , le 24/03/2011
LUNDI

SEPTEMBRE
2019
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Les deux missions du 26 septembre 1942 dans l'une desquelles Marseille abat sept avions alliés s'effectuent sur Bf 109G-2/trop, une variante du Bf109 plus moderne et tropicalisée. Les six premières de ces machines doivent remplacer les Bf 109F de l'unité et toutes sont attribuées au groupe 3 de Marseille. Ce dernier avait précédemment ignoré les ordres d'utiliser ces nouveaux avions en raison d'un taux élevé de pannes moteur, mais sur les ordres du Generalfeldmarschall Albert Kesselring, le pilote obéit à contrecœur. Une de ces machines, la WK-Nr. 14256 dotée d'un moteur Daimler-Benz DB 605 A-1, est le dernier avion de Marseille
Au cours des trois jours suivants, le groupe de Marseille est mis au repos. Le 28 septembre, il reçoit un appel téléphonique du Generalfeldmarschall Erwin Rommel lui demandant de l'accompagner en Allemagne. Hitler devant faire un discours au Sportpalast de Berlin le 30 septembre, Rommel et Marseille doivent y assister. Le pilote décline néanmoins cette offre, expliquant qu'il est nécessaire sur le front avec son unité et, comme il a pris des congés importants auparavant, il a l'espoir de se rendre auprès de sa fiancée Hanne-Lies Küpper à Noël, pour l'épouser.
Le 30 septembre 1942, le Hauptmann Marseille dirige son groupe dans une mission d'escorte de Stuka protégeant le retrait d'un des groupes de la Jagdgeschwader 53 (JG 53) déployé pour soutenir la Jagdgeschwader 27 (JG 27) en Afrique. Marseille tente d'engager le combat avec un avion allié dans les environs mais l'adversaire se retire sans combattre. Marseille indique cependant la position supposée de la formation adverse à son chef, Eduard Neumann. Marseille entend l'as Werner Schröer indiquer à la radio qu'il a abattu un Spitfire, puis en revenant à la base, le cockpit de son Bf 109G-2/trop commence à se remplir de fumée. Aveuglé par le pare-brise et à moitié asphyxié, il est guidé vers les lignes allemandes par ses coéquipiers Jost Schlang et Rainer Pöttgen. Au fur et à mesure, l'avion perd de la vitesse et de l'altitude. Après environ dix minutes, Pöttgen distingue la mosquée de Sidi-Abd-el-Rahman, avec ses murs blancs caractéristiques, et mentionne donc être passé côté allemand. À ce stade, Marseille estime que l'avarie est trop importante, et la situation étant difficile à supporter, il décide de sauter en parachute de l'avion.
Eduard Neumann qui dirige personnellement la mission du poste de commandement écoute la communication radio entre les pilotes et se rend compte immédiatement que quelque chose de sérieux se passe.
La large formation, groupée autour de Marseille, se détache pour lui donner la marge de manœuvre nécessaire à l'évacuation. Marseille effectue la procédure standard, mais en raison de la fumée et de la légère désorientation qu'il subit, il ne remarque pas que l'avion change d'assiette et entame une plongée (angle de 70 à 80 degrés) en prenant de la vitesse (environ 640 km/h). Il quitte le poste de pilotage et est aussitôt projeté vers l'arrière. Le côté gauche de sa poitrine heurte l'empennage de son avion, soit le tuant instantanément, soit le rendant inconscient au point de ne pouvoir actionner son parachute. Il tombe presque verticalement, frappant le sol du désert à sept kilomètres au sud de Sidi-Abd-el-Rahman, malgré un déploiement partiel du parachute.
Lors de la récupération du corps, la poignée d'ouverture du parachute révèle que Marseille n'a même pas tenté de l'ouvrir. Lors de son arrivée, l'Oberarzt Bick, le médecin de régiment pour le 115e Panzergrenadier-Regiment et l'un des premiers témoins de la chute fatale de Marseille74, note que la montre de Marseille s'est arrêtée exactement à 11 h 42. Dans son rapport d'autopsie postérieur, il ajoute que « le pilote était couché sur le ventre comme s'il dormait. Ses bras étaient cachés sous son corps. Au fur et à mesure que je me rapprochais, je vis un bassin de sang qui venait du côté de son crâne écrasé, (le cerveau) étant exposé ». Mettant le pilote sur son dos et ouvrant sa veste de vol, il découvre la croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne et glaives et comprend immédiatement de qui il s'agit
L'Oberleutnant Ludwig Franzisket récupère le corps de Marseille. Ce dernier est placé à l'infirmerie de l'unité afin que ses camarades lui rendent hommage tout au long de la journée. Ils diffusent notamment le disque de la chanson Rhumba Azul qu'il aimait écouter. Les funérailles ont lieu le 1er octobre 1942 au cimetière de Derna. Le Generalfeldmarschall Albert Kesselring et Eduard Neumann lui font un éloge.
Le groupe de Marseille, le 3./JG 27, est nommé par la suite officiellement Marseille Staffel
par MANTEAU  20Source: fr.wikipedia.org

DIMANCHE

AOUT
2019
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Eraserhead est un film américain en noir et blanc écrit, réalisé et produit par David Lynch, sorti en 1977.
Ce premier long métrage du cinéaste découle d’un scénario de 22 pages qualifié par son auteur d’« une sorte de poème en style libre ». Fidèle collaborateur de David Lynch suite au film, l’acteur Jack Nance (Dune, Blue Velvet, Sailor et Lula, Mystères à Twin Peaks, Lost Highway) tient le rôle d’Henry, personnage principal.
Avec un budget estimé à 100 000 dollars et principalement réalisée dans les locaux désaffectés de l’American Film Institute, la création du film demanda cinq années. Ce film est le récit d’un homme captif de son quotidien morne et sans issue qui cherche vainement à s'en échapper dans le rêve.
L’être humain prisonnier de sa condition est un thème dans presque tous les films de Lynch : il ne peut s’évader que par la mort (Twin Peaks, Mulholland Drive, Elephant Man), une route (Sailor et Lula), ou la folie (Lost Highway, Mulholland Drive)5.
Parce qu'il n'a pas été distribué à grande échelle au départ, la diffusion du film en salle fut assurée par les programmes nocturnes des cinémas : les « midnight movies » dont le film fait partie deviendront de véritables films culte.
Eraserhead est considéré comme un classique du cinéma fantastique, ce qui lui valut d’être retenu comme un film « culturel, historique ou esthétiquement important » par le National Film Registry en 2004. L'action prend place dans un centre industriel en décrépitude. La conception sonore du film (Alan Splet et David Lynch) est principalement constituée de bruits de machines.
par MANTEAU  37Source: fr.wikipedia.org

MERCREDI

AOUT
2019
LE SAVIEZ VOUS ?
 
L'année 2000 marque un tournant (dans la carrière de Halle Berry), récompensant des choix risqués : une incursion à la télévision est couronnée par un succès critique -
Elle remporte le Golden Globe de la meilleure actrice dans un téléfilm ou une mini-série pour son incarnation de Dorothy Dandridge dans un biopic à prestige diffusé par la chaîne HBO. Puis côté cinéma, elle fait partie de la distribution réunie par Bryan Singer pour son blockbuster X-Men, adaptation du comics éponyme des éditions Marvel. Elle y prête ses traits à Tornade / Ororo Monroe, aux côtés de Famke Janssen, James Marsden et Hugh Jackman. Le film connait un succès critique9 et commercial surprise10, et lance les studios sur la production d'adaptations de comics-books. Bryan Singer avouera avoir été séduit par Halle Berry suite à sa prestation dans le biopic consacré à Dorothy Dandridge
Elle confirme l'année suivante avec deux longs-métrages tout aussi différents : d'abord le thriller d'action Opération Espadon, de Dominic Sena, où elle incarne les femmes fatales au sein d'une distribution masculine menée par Hugh Jackman et John Travolta. L'actrice y interprète sa première scène topless, pour laquelle elle reçoit 500 000 dollars de bonus à un salaire déjà estimé à 2 millions
Cette interprétation sexy ne fait pas d'ombre à son autre projet de l'année : le drame À l'ombre de la haine, premier projet hollywoodien du réalisateur germano-suisse Marc Forster.
Sa prestation de femme mariée à un condamné à mort, lui vaut un large plébiscite critique, au point de décrocher en 2002 l'Oscar de la meilleure actrice1. Le NAACP a fait la déclaration :
« Félicitations à Halle Berry et Denzel Washington pour nous donner espoir et nous rendre fiers. Si cela est un signe que Hollywood est enfin prêt à donner l'opportunité et juger la performance basé sur la compétence et non sur la couleur de la peau. Alors c'est une bonne chose. »
En acceptant son prix, elle a prononcé un discours d'acceptation honorant les précédentes actrices noires qui n'avaient jamais eu l'occasion :
« Ce moment me dépasse, ce moment, je le vis pour Dorothy Dandridge, Lena Horme, Diahann Carroll... Ce moment, je le vis pour les femmes qui sont à mes côtés : Jada Pinkett Smith, Angela Bassett, Vivica A. Fox... Et ce moment, je le vis pour toutes les femmes de couleur qui ont désormais une chance. Car ce soir, une porte s'est ouverte. »
Elle remporte la même année l'Ours d'argent de la meilleure actrice au Festival de Berlin et le Screen Actors Guild Award de la meilleure actrice. Son exposition médiatique culmine cette année-là, lorsqu'elle est choisie pour donner la réplique à Pierce Brosnan dans le 20e James Bond, Meurs un autre jour, mis en scène par le néo-zélandais Lee Tamahori.
Son personnage de Jinx, conçu comme un alter-ego féminin à l'agent secret britannique, est même envisagé comme l’héroïne d'un film dérivé, finalement annulé.
Après que celle-ci ait remporté l'Oscar, les scènes ont été réécrites pour lui donner plus de temps de passage à l'écran.
Coté vie privée, Halle Berry est mariée de 2001 à 2005 au chanteur-compositeur et interprète Eric Benét
par MANTEAU  22Source: fr.wikipedia.org

LUNDI

AVRIL
2019
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le rattachement de la Normandie au domaine royal français est le processus de conquête et d'intégration du duché de Normandie au domaine relevant directement de la couronne de France. La Normandie, créée en 911, est dominée par le duc de Normandie vassal du roi de France. Commence alors une lutte entre les rois de France et les ducs, ces derniers ne rendant qu'un hommage symbolique à leur suzerain. En 1066, Guillaume le Conquérant, alors duc de Normandie, conquiert la couronne d'Angleterre et devient plus puissant que le roi de France. L'Empire Plantagenêt représente dès lors un danger pour la stabilité du royaume de France, que les rois de France vont alors s'efforcer de faire éclater.
En 1202, le roi d'Angleterre, Jean sans Terre, se voit confisquer le duché de Normandie par le roi de France, Philippe Auguste, pour avoir désobéi à ses ordres. À la suite de la conquête militaire française de l'ensemble de la Normandie, hormis les îles Anglo-Normandes, la province dépend directement de la couronne de France, qui met en place une politique d'assimilation de la province par ordre social.
Par la suite, les rois d'Angleterre tentent à plusieurs reprises de reprendre, sans succès, le contrôle de la province. En 1259, les deux rois signent le traité de Paris par lequel la couronne d'Angleterre renonce officiellement à la province en échange de quelques fiefs dans le sud-ouest. La conquête française est définitivement confirmée et en 1315 le roi de France termine le processus d'assimilation des Normands en accordant la Charte aux Normands qui limite les droits du souverain dans la province jusqu'à son abrogation lors de la Révolution française.
par MANTEAU  236Source: fr.wikipedia.org

VENDREDI

AVRIL
2019
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Anubis est un dieu funéraire de l'Égypte antique, maître des nécropoles et patron des embaumeurs, représenté comme un grand canidé noir couché sur le ventre, sans doute un chacal ou un chien sauvage, ou comme un homme à tête de canidé. La signification du mot Anubis, inpou en égyptien ancien, Anoub en copte, Ἄνουβις (Anoubis) en grec ancien, demeure obscure : de nombreuses explications ont été avancées, mais il peut s'agir simplement d'une onomatopée traduisant le hurlement du chacal. La forme canine du dieu a probablement été inspirée aux Anciens Égyptiens par le comportement des canidés, souvent charognards opportunistes errant la nuit dans les nécropoles à la recherche de cadavres.
Les principales épithètes du dieu Anubis mettent en avant ses liens avec les grandes nécropoles du pays et son rôle de divinité funéraire qu'il y exerce. Son culte est attesté à travers tout le territoire égyptien depuis le xxxiie siècle avant J.-C. et a été intense durant plus de trois millénaires pour ne s'éteindre qu'entre les ive et vie siècles de notre ère à la suite de l'essor du christianisme. Si Anubis est une divinité nationale, il est toutefois régionalement très lié aux XVIIe et XVIIIe nomes de Haute-Égypte et plus particulièrement à la ville de Hardaï, plus connue sous le nom grec de Cynopolis, la « ville du chien ».
Les prêtres égyptiens sont à l'origine de multiples traditions relatives aux liens familiaux d'Anubis en faisant de lui le fils de la vache primordiale Hésat ou le fils de Rê avec Nephtys. Une version transmise par le grec Plutarque au iie siècle de notre ère, fait de lui le fils adultérin de Nephtys avec Osiris. Quand ce dernier est assassiné et démembré par Seth, Anubis participe avec Isis et Nephtys à la reconstitution du corps d'Osiris, inaugurant par ce geste la pratique de la momification. Assigné à la surveillance du « Bel Occident » — un euphémisme pour le pays des morts —, Anubis accueille les défunts auprès de lui. Il momifie les corps afin de les rendre imputrescibles et éternels, il purifie les cœurs et les entrailles souillés par les turpitudes terrestres, il évalue les âmes lors de la pesée du cœur, puis accorde de nombreuses offrandes alimentaires aux défunts ayant accédé au rang de dignes ancêtres.
par MANTEAU  29Source: fr.wikipedia.org

DIMANCHE

AVRIL
2019
LE SAVIEZ VOUS ?
 
La Chronique anglo-saxonne (Anglo-Saxon Chronicle) est un ensemble d'annales en vieil anglais relatant l'histoire des Anglo-Saxons. Le manuscrit original est probablement rédigé dans le royaume de Wessex sous le règne d'Alfred le Grand, à la fin du ixe siècle. De multiples copies sont distribuées aux monastères d'Angleterre et ensuite mises à jour indépendamment les unes des autres.
Le manuscrit original de la Chronique est perdu, mais il en subsiste neuf copies, dont l'état de conservation et l'importance historique varient. La rédaction de la plus ancienne copie subsistante semble avoir débuté vers la fin du règne d'Alfred, tandis que la plus récente est composée à l'abbaye de Peterborough au début du xiie siècle et mise à jour jusqu'en 1154. Les différentes copies de la Chronique reflètent souvent les intérêts et les biais des abbayes où elles ont été rédigées. Il leur arrive de faire preuve de partialité dans leur récit, voire d'omettre complètement certains événements. Certaines se contredisent également entre elles.
Malgré ces problèmes, la Chronique constitue la principale source historique pour la période comprise entre l'abandon de la Bretagne par les Romains en 410 et la conquête normande de l'Angleterre en 1066 : une grande partie des informations présentes dans la Chronique n'apparaît nulle part ailleurs. Ses manuscrits sont également des sources importantes pour l'histoire de la langue anglaise : la fin du texte de la « Chronique de Peterborough » est notamment l'un des plus anciens exemples connus de moyen anglais.
Sept des neuf manuscrits subsistants de la Chronique anglo-saxonne sont conservés à la British Library. Les deux autres se trouvent à Oxford et Cambridge.
par MANTEAU  36Source: fr.wikipedia.org

DIMANCHE

AVRIL
2019
LE SAVIEZ VOUS ?
 


7 Seconds est une chanson interprétée par Youssou N'Dour et Neneh Cherry. D'abord parue en single en 1994, elle sortira dans un premier temps sur l'album de N'Dour, Guide (Wommat), la même année, puis deux ans plus tard sur l'album de Cherry, intitulé Man.
Elle est restée dans les charts pendant un an et demi et a atteint le top trois dans beaucoup de pays, comme au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Italie, Australie, Russie et Pologne. Le single est resté à la première place pendant seize semaines consécutives dans le hit-parade français2, devenant le single qui est resté le plus longtemps à cette place.
Interprétée en wolof, en français et en anglais dans les refrains par Youssou N'Dour et en anglais par Neneh Cherry4, la chanson évoque, d'après Neneh Cherry « les sept premières secondes dans la vie d'un enfant qui vient de naître et qui ne connaît pas les problèmes ni la violence de notre monde. »
par MANTEAU  31Source: fr.wikipedia.org

              
458     Page précédente
Page Suivante
438