DIMANCHE

OCTOBRE
2017
LE SAVIEZ VOUS ?
 
La Tartine de beurre, KV Anh. 284n C 27.091,2, est une composition pour piano en do majeur attribuée à Wolfgang Amadeus Mozart.
Œuvre probablement apocryphe3 publiée au xixe siècle par les éditions Litolff à Brunswick4, elle est parfois également attribuée à Leopold Mozart, père du compositeur5.
La partie de la main droite se joue à un seul doigt sur un tempo de valse.
par MANTEAU  67Source: fr.wikipedia.org

LUNDI

SEPTEMBRE
2017
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Itchy et Scratchy est une série télévisée d'animation fictive diffusée à l'intérieur de la série télévisée d'animation Les Simpson, en guise de comique de répétition. En général, elle fait partie du Krusty the Clown Show, émission regardée régulièrement par Bart et Lisa Simpson. Itchy et Scratchy dépeint une souris bleue anthropomorphe, Itchy (doublée par Dan Castellaneta en version originale et par Régine Teyssot en version française), qui mutile et tue à plusieurs reprises un malheureux chat noir anthropomorphe, Scratchy (doublé par Harry Shearer en version originale et par Patrick Guillemin et Pierre Laurent en version française).
Le dessin animé apparaît pour la première fois dans le court métrage diffusé pendant le Tracey Ullman Show, The Bart Simpson Show, le 20 novembre 1988. La première apparition de Itchy et Scratchy dans la série est dans l'épisode Simpsonothérapie diffusé en 1990. Généralement sous la forme d'un dessin animé de quinze à soixante secondes, la série est remplie de violence gratuite. Les Simpson présente parfois des personnages liés à la production de Itchy et Scratchy, comme Roger Meyers, Jr. (doublé par Alex Rocco puis Hank Azaria en version originale) qui dirige le studio et produit la série.
Les personnages d'Itchy et Scratchy sont des parodies grotesques et extrêmement violentes de Tom et Jerry et de Herman et Katnip. Leurs noms sont inspirés de Pixie et Dixie, les deux souris de la série Pixie et Dixie et Mr. Jinks.
La bande dessinée italienne Squeak the Mouse est aussi considérée comme une source manifeste d'inspiration pour les deux personnages. La souris est presque toujours l'agresseur et, comme dans Tom et Jerry, est presque toujours le vainqueur, tuant Scratchy ou tout autre chat dans les parages. Les petits dessins animés sont si prisés des scénaristes et des animateurs des Simpson que ceux-ci décident souvent d'en ajouter un lorsqu'un épisode a besoin d'être allongé. Les courts métrages d'Itchy et Scratchy étant également très appréciés par les adeptes de la série, les scénaristes décident de créer des épisodes entiers autour de la production de ceux-ci. Le premier, diffusé pendant la deuxième saison est Tous à la manif, un épisode qui critique la censure. Entre autres épisodes à donner un rôle de premier plan à Itchy et Scratchy on peut citer Itchy et Scratchy, le film, Le Roi du dessin animé, Itchy et Scratchy Land, Le Jour où la violence s'est éteinte, Itchy, Scratchy et Poochie et Simpson Horror Show IX.
par MANTEAU  49Source: fr.wikipedia.org

MARDI

AOUT
2017
LE SAVIEZ VOUS ?
 
La noix de kola ou cola est le fruit de différents arbres du genre Cola, souvent nommé colatier ou kolatier. Une noix peut peser jusqu'à 25 g1.
La noix de kola est utilisée notamment pour ses propriétés stimulantes mais possède aussi des propriétés antidépressives. Elle est réputée faciliter la digestion et avoir des propriétés aphrodisiaques1. On utilise notamment l'espèce Cola acuminata et Cola nitida. Elle possède un goût amer du fait de sa forte teneur en xanthines (caféine surtout, mais aussi kolatine et kolatéine qui adoucissent l'action de la caféine).
La noix de kola est très commune dans de nombreuses cultures traditionnelles d'Afrique de l'ouest mais aussi en Indonésie et au Brésil. Porteuse d'une valeur symbolique, elle est souvent consommée lors de cérémonies ou pour souhaiter la bienvenue aux invités, comme symbole de l'amitié partagée ou pour signifier une entente scellée ou une réconciliation entre deux parties .
On prépare la noix en la débarrassant de ses téguments, puis elle est mise à sécher, ce qui lui donne une couleur acajou. Elle est consommée par mastication soit seul (lors d'un long trajet ou pour des travaux difficiles) soit en groupe (en signe de convivialité)1.
Au xixe siècle, elle était utilisée en thérapeutique sous forme de poudre, d'extrait fluide, de teinture et même de vin1. On utilisait autrefois la noix de kola pour faire des colas : ainsi, la noix de kola fut utilisée par John Pemberton dès 1885 lors de la création de ce qui deviendra plus tard le Coca-Cola. Aujourd'hui l'arôme de ces boissons industrielles est artificiel[

par MANTEAU  25Source: fr.wikipedia.org

MARDI

JUILLET
2017
LE SAVIEZ VOUS ?
 
L'usage du terme Abracadabra est répandu dans la gnose et la pensée pythagoricienne ésotérique. Déclinée jusqu'à sa dernière lettre par ordre rétrograde sous forme triangulaire, elle passe pour un puissant talisman. C'est ainsi qu'on la trouve dans ses premières occurrences écrites datée du IIe siècle. Dans le poème de l'érudit romain Serenus Sammonicus, De Medicina Praecepta, il est prescrit à toute personne atteinte de fièvre hémitritée ou demi-tierce de porter une amulette ou un phylactère contenant le mot écrit sous la forme d'un cône inversé.
On retrouve la trace de cette formule dans les contes rapportant la fabrication d'un Golem. En façonnant une forme de vie à partir d'argile, l'homme se place dans la position de Dieu au moment de la création de l'univers mais dépourvu du souffle divin, il doit se contenter d'utiliser la puissance de la langue de la création. Le rabbin trace les lettres du mot Vérité (aleph-mem-tav) sur le front de la créature et prononce la formule magique. Cependant, cela ne suffit jamais et la créature finit par se retourner contre ceux qui l'ont créée. L'effacement de la lettre aleph donne Mort (mem-tav) et met fin à l'enchantement.
Enfin, selon la tradition biblique, il faudrait en fait utiliser la formule « abra-ka-amra », « il a créé comme il a dit ».
par MANTEAU  41Source: fr.wikipedia.org

LUNDI

JUILLET
2017
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Concernant le mot, plusieurs étymologies d'origines orientales ou moyen-orientales sont attestées. Elle peut venir d'une transformation de l'araméen « adhadda kedhabhra » qui veut dire « que la chose soit détruite », ou « évra kedebra » qui veut dire « je créerai d'après mes paroles. ». Elle pourrait provenir de l'hébreu « Ha brakha dabra » (« הברכה דברה »), qui signifie « la bénédiction a parlé », ou « Abreg ad Hâbra », « envoie ta foudre jusqu'à la mort »
Autre étymologie, défendue notamment par le Robert historique de la langue française, la formule, attestée en latin tardif2, serait empruntée au grec. Elle proviendrait du nom d'Abraxas, dieu intermédiaire dans le système gnostique de Basilide (mort en 130). Ces mots grecs ont été expliqués par E. Katz comme des lectures en boustrophédon (écriture continue de gauche à droite puis de droite à gauche) d'une formule hébraïque arba (quatre), dâk (du verbe « casser ») arba, c’est-à-dire « le quatre (cryptogramme pour le Tout-Puissant ainsi qu'important symbole pythagoricien) anéantit les quatre (éléments) »
par MANTEAU  16Source: fr.wikipedia.org

DIMANCHE

JUILLET
2017
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Abracadabra est, traditionnellement, la formule prononcée lorsque se produit quelque chose de magique.
C'est à la fois une formule magique et rituelle performative, une incantation et un mot mystique. Il est utilisé afin d'invoquer par la magie des esprits bénéfiques pour être protégé ou guéri des maladies. Cette expression est aussi utilisée par les magiciens modernes lorsqu'ils prétendent invoquer des puissances paranormales ou surnaturelles pour contribuer à leurs illusions.
La formule est passée dans le langage courant, popularisée par les films et dessins animés mettant en scène des sorcières et des magiciens
Image: La formule sous la forme d'un triangle inversé
par MANTEAU  17Source: fr.wikipedia.org

LIENS

RANK
  Les posts plus lus dans la rubrique

 8 août 1929, 1er tour du monde pour le Graf Zeppelin 3740 , le 08/08/2010
 Les Très Riches Heures du duc de Berry 2802 , le 31/12/2011
 Censure des images en Union soviétique 2436 , le 17/11/2010
 René Lalique - 2 2173 , le 06/05/2011
 Le trésor de Hoxne 1647 , le 25/11/2010
 Happy Birthday Amy! 1598 , le 04/08/2014
 La Naissance de Vénus, d'Alexandre Cabanel 1582 , le 18/12/2010
 Planisphère de Waldseemüller 1400 , le 23/06/2009
 Candice Swanepoel 1350 , le 20/10/2014
 Céramique attique à figures noires 1296 , le 15/11/2009
 Stubby 1172 , le 05/10/2010
 L'attaque du lapin tueur 1156 , le 09/02/2011
 René Lalique - 3 et fin 1130 , le 13/05/2011
 Le Glaucus atlanticus 1125 , le 02/10/2011
 La corne de licorne 1043 , le 24/03/2011
VENDREDI

JUILLET
2017
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le 14 juillet 1789, en rédigeant son journal intime, le Roi qui revenait d'une partie de chasse, écrira pour cette même date : « Rien » car il était revenu bredouille de la chasse. En effet, la matière ordinaire de son journal était composée de chasses, réceptions, cérémonies civiles ou religieuses, voyages, etc.44. De plus ce carnet a aussi servi le 17 juillet pour indiquer que le roi s'était rendu à l’Hôtel de Ville de Paris.
La légende rapporte que le Roi ne put être tenu informé des événements parisiens le jour même. Ce n'est que le lendemain, à son réveil le 15 juillet à 8 heures, à Versailles, que le duc de La Rochefoucauld-Liancourt annonça à Louis XVI la prise de la Bastille. Le dialogue suivant a souvent été cité par les historiens du XIX :
— « C’est une révolte ? » demanda Louis XVI.
— « Non sire, ce n’est pas une révolte, c’est une révolution. » répondit le duc de La Rochefoucauld45.
Néanmoins, il est avéré que dès le jour même Versailles et le roi étaient au courant de la prise de la Bastille. Le récit est de la marquise de La Rochejaquelein46 : « Le 13 juillet 1789, les régiments de Bouillon et de Nassau arrivèrent à Versailles. On les logea dans l'Orangerie ; nous fûmes les voir. Le lendemain, 14 juillet, une foule brillante et nombreuse se promenait dans le parterre du midi, au-dessus de l'Orangerie. Les officiers avaient rassemblé la musique, qui jouait des airs charmants ; la joie brillait sur tous les visages : c'était un tableau ravissant ; mais jamais je n'oublierai le changement subit qui s'opéra. Nous entendîmes d'abord des chuchotements. M. de Bonsol, officiers des gardes du corps, vint à nous, et dit tout bas : Rentrez, rentrez, le peuple de Paris est soulevé ; il a pris la Bastille ; on dit qu'il marche sur Versailles. Nous nous dirigeâmes aussitôt vers notre appartement. Partout la crainte succédait à la gaieté, et en un instant les terrasses furent désertes . » On note par ailleurs une première vague d'émigration massive au lendemain de la prise de la forteresse. Le 16 juillet, le comte d'Artois et le prince de Condé, colonel général de l’infanterie, avaient déjà gagné les frontières du royaume. S'ensuivent les départs des principaux Secrétaires d'États, de Villedeuil, de Broglie et de La Vauguyon.
par MANTEAU  27Source: fr.wikipedia.org

MARDI

MARS
2017
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Le Turc mécanique ou l’automate joueur d'échecs était un célèbre canular construit à la fin du xviiie siècle : il s’agissait d'un prétendu automate doté de la faculté de jouer aux échecs. Il a été partiellement détruit dans un incendie. De nos jours, une réplique a été créée : elle est contrôlée par un logiciel et joue réellement seule aux échecs.
Construit et dévoilé pour la première fois en 1770 par Johann Wolfgang von Kempelen, le mécanisme semblait pouvoir jouer contre un adversaire humain, ainsi que de résoudre le problème du cavalier, un casse-tête qui exige de déplacer un cavalier afin d'occuper une seule fois chaque case de l'échiquier. De 1770 jusqu'à sa destruction en 1854, il a été exposé par différents propriétaires en tant qu'automate, bien que le canular ait été expliqué, après bien des soupçons, au début des années 1820. Extérieurement, il avait l’apparence d'un mannequin habillé d’une cape et d’un turban assis derrière un meuble d’érable qui possédait des portes révélant une mécanique et des engrenages internes qui s'animaient lors de son activation.
Ce mécanisme n'était qu'une illusion permettant de masquer la profondeur réelle du meuble. Celui-ci possédait un autre compartiment secret dans lequel un joueur pouvait se glisser, et manipuler le mannequin sans être vu. L'automate était alors capable de jouer une partie d'échecs contre un adversaire humain. Grâce au talent des joueurs cachés, le Turc mécanique remporta la plupart des parties d'échecs auxquelles il participa en Europe et en Amérique durant près de 84 ans, y compris contre certains hommes d'État tels que Napoléon Bonaparte, Catherine II de Russie et Benjamin Franklin.
par MANTEAU  129Source: fr.wikipedia.org

JEUDI

FEVRIER
2017
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Yukiko Okada ( surnommée « Yukko »), de son vrai nom Kayo Satō , était une populaire chanteuse idol japonaise des années 1980, née le 22 août 1967 à la Préfecture d'Aichi au Japon
Yukiko Okada remporte à 15 ans en 1983 le populaire concours télévisé de découverte de jeunes talents Star Tanjō! (en) de la chaine Nippon Television. Elle débute dans l'agence Sun Music en avril 1984 avec un premier disque, sur le label Canyon Records.
Elle apparait ensuite dans des publicités, anime des émissions radios, et joue dans des drama télévisés, interprétant notamment le rôle de l'héroïne de la série Kinjirareta Mariko. Les stars de la musique Seiko Matsuda et Ryuichi Sakamoto lui écrivent la chanson de son huitième single Kuchibiru Network, qui se classe N°1 à l'oricon en février 1986. Son quatrième album qui sort le mois suivant sera le dernier disque de son vivant.
En effet, en plein succès, deux semaines après la sortie de ce dernier disque, elle décède à 18 ans le 8 avril 1986 en sautant du haut de l'immeuble de sept étages de son agence (le Sun Music Building) dans le quartier de Yotsuya à Tokyo ; elle est découverte à terre par le gardien de l'immeuble vers 10 heures du matin1,2. Deux heures plus tôt, elle avait déjà été trouvée recroquevillée dans une armoire dans son appartement rempli de gaz, en pleurs et les poignets tailladés
Les raisons de son suicide restent officiellement inconnues, mais il fut probablement inspiré par celui étrangement similaire dix jours auparavant d'une autre idol du même age, Yasuko Endō1. Sa santé mentale aurait commencé à décliner en début d'année, menant à cette dépression.
Le suicide d'Okada, très médiatisé, provoque lui-même une vague de suicides par imitation dans l'archipel, phénomène désormais appelé en anglais Yukko Syndrome (Effet Werther en Europe), entrainant depuis une auto-censure des médias japonais sur les cas de suicides.
En raison de ces événements, la sortie toute prête de son single Hana no Image, prévue pour le mois suivant, est annulée, et aucun autre nouveau disque ou compilation de Okada ne sera publié, jusqu'à la sortie du coffret Memorial Box en 1999
par MANTEAU  130Source: fr.wikipedia.org

LUNDI

FEVRIER
2017
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Louis VI Henri Joseph de Bourbon-Condé était un prince de sang royal français, né le 13 avril 1756 à Paris et mort le 27 août 1830, au château de Saint-Leu. Il fut le 9e duc d'Enghien (1756-1772), puis duc de Bourbon (1772-1818) et enfin, à la mort de son père en 1818, le 9e – et dernier – prince de Condé.
Au matin du 27 août 1830, peu après l'avènement de la monarchie de Juillet, le prince de Condé fut retrouvé « pendu » par le cou par un double mouchoir noué par un nœud de tisserand... mais les pieds touchant le sol, à l'espagnolette de la fenêtre de sa chambre du château de Saint-Leu, qu'il avait acquis en 1816. Rien, dans la vie du prince, qui s'était couché normalement la veille, ne pouvait laisser penser à une tentation suicidaire. Aussitôt, les légitimistes firent circuler la rumeur de l'assassinat, et accusèrent Louis-Philippe et la reine Marie-Amélie d'en être les commanditaires pour permettre à leur dernier fils de capter l'immense héritage du prince. La thèse de l'assassinat affirmait sans preuve que le prince, bouleversé par les Trois Glorieuses et demeuré fidèle à la monarchie légitime, aurait décidé de révoquer son testament en faveur du jeune duc d'Aumale, de partir en exil et de léguer sa fortune au duc de Bordeaux. Averti de ces intentions, Louis-Philippe l'aurait fait étrangler par la baronne de Feuchères et le frère de celle-ci, qui auraient maquillé le crime en suicide. Face à ces accusations, les orléanistes ont cherché à démontrer que le prince s'était rallié au nouveau régime : il avait pris et fait prendre à ses gens la cocarde tricolore ; il avait envoyé 10 000 francs pour les blessés des Trois Glorieuses ; il aurait reconnu implicitement Louis-Philippe en le priant d'excuser son absence à la cérémonie d'intronisation du 9 août 18304.
Mais si ces faits sont certains, la sincérité de ce ralliement n'est pas établie ; il semble que le vieux prince était inquiet et qu'une partie de son entourage le poussait à émigrer par précaution. La reine Marie-Amélie était d'ailleurs venue à Saint-Leu le 20 août pour le rassurer. Le confesseur du prince, l'abbé Pellier de Lacroix, déclara publiquement que le prince de Condé était « innocent de sa mort », c'est-à-dire qu'il ne s'était pas suicidé. À la suite de la parution de deux libelles en septembre 1830, Jules-Armand-Louis de Rohan demande un supplément d'enquête au tribunal qui nomme le juge d'instruction de la Huproie. Après quatre mois d'enquête, ce juge partisan des Ultras et qui instruit à charge4 conclut à un crime maquillé en suicide et soupçonne la baronne de Feuchères avec la complicité d'un prétendu amant gendarme d'en être l'instigatrice. La baronne étant rentrée en grâce du nouveau couple royal par l'entremise de Talleyrand5, le juge est mis à la retraite d'office le 4 juin 1831, en échange de la nomination de son gendre comme juge titulaire au tribunal de la Seine. Le 21 juin, la Cour royale de Paris qui a dessaisi le tribunal de Pontoise conclut à un suicide et qu'il n'y a donc pas lieu de poursuivre.
On tient aujourd'hui pour le plus probable que le prince avait recours à la strangulation comme stimulant sexuel. La baronne de Feuchères l'aurait tenu sous sa coupe par son habileté dans cette pratique particulière. Le prince aurait succombé à une séance plus poussée qu'à l'habitude, soit accident, soit assassinat4. La baronne aurait ensuite monté, avec l'aide de son frère, la mise en scène du suicide. Les milieux légitimistes firent circuler ce bon mot : « Mme de Feuchères, cette petite baronne irlandaise, qui a tout l'air d'une espagnolette. »
par MANTEAU  19Source: fr.wikipedia.org

VENDREDI

FEVRIER
2017
LE SAVIEZ VOUS ?
 
En musique, En musique, l'aulos est un instrument à vent précurseur du hautbois, très utilisé durant toute l'Antiquité au cours de rites religieux et sociaux. Appelé aulos dans la Grèce antique et tibia dans la Rome antique, c'est un instrument à anche battante, simple ou double, composé principalement d'un tuyau percé de trous, joué le plus souvent par paires. À partir du ier siècle de notre ère, les Romains lui apportent quelques innovations techniques qui font de l'aulos un instrument similaire à ceux utilisés au xxe siècle. Il disparaît finalement au début du Moyen Âge.
Le joueur d'aulos, appelé « aulète » (en latin tibicen), avait un rôle central dans les sacrifices. Il était une des grandes vedettes des Jeux panhelléniques et détenait le rôle de chef dans l'orchestre antique.
L'aulos fait partie de la classe des auloi qui désigne l'ensemble des instruments à vent de la Grèce antique qui inclut également le chalumeau et la flûte, à l’exclusion toutefois des cors et des trompettes qui ne faisaient pas partie de l’orchestre.
par MANTEAU  38Source: fr.wikipedia.org

MERCREDI

JANVIER
2017
LE SAVIEZ VOUS ?
 
Comment Clochette alias Tinker Bell se dit dans le reste du monde:
Arabic — تنة ورنة (Tanna we Ranna)
Albanian -Tringëllima
Bulgarian — Зън-зън (Zŭn-Zŭn), or "Камбанка" (Kambanka)
Cantonese (Hong Kong) — 小叮噹, 奇妙仙子
Catalan — Campaneta
Chinese — 奇妙仙子
Croatian — Zvončica
Czech — Zvonilka or Zvoněnka
Danish — Klokkeblomst
Dutch — Rinkelbel and Tinkerbel (in early translations), Tinkelbel (current)
Finnish — Helinä-Keiju
French — Tinn Tamm (in early translations), Clochette (current)
German — Glöckchen, Glitzerklang, Naseweis, Klingklang
Greek — Τίνκερ Μπελ (Tínker Bel)
Hebrew — טינקר בל (Tinker Bell)
Hindi — टिंकर बेल
Hungarian — Giling Galang (in early translations), Csingiling (current)
Icelandic — Skellibjalla
Italian — Campanellino (in original works), Trilli (Disney versions)
Japanese — ティンカー ベル (Tinkā Beru)
par MANTEAU  36Source: fr.wikipedia.org

              
410     Page précédente
Page Suivante
390