Cocktail93




LUNDI

AOUT
2023
VINTAGE GLAMOUR
 
Madeline (Madeleine) (New York, 15 novembre 1900 – New York, 15 janvier 1989) et sa jumelle Marion Fairbanks (New York, 15 novembre 1900 - Géorgie, 20 septembre 1973) étaient deux actrices de théâtre et cinéma muet.
Jeunesse
Leur mère était l'actrice Jennie M. Fairbanks, et leur père était le fils de Nathaniel Fairbanks, un soldat de la Guerre de Sécession et descendant de Jonathan Fairbanks, un héros de la Révolution. Elles avaient un grand frère, Robert. Elles furent éduquées avec des professeurs particuliers.
Carrière
Elles commencent avec de nombreux œuvres théâtrales et la compagnie Biograph les engage vers 1910, puis elle travaille pour Thanhouser Film Corporation de 1912 à 1916. En 1923, Madeline commence à faire des œuvres dramatiques et Marion continue en solitaire avec des musicaux jusqu'à ce qu'elles se rejoignent à nouveau en 1924, avec l'œuvre théâtrale de George White, Scandals, et en 1926 avec la comédie musicale de George et Ira Gershwin Oh, Kay !
Dernières années
Marion travaille plus tard pour la compagnie new-yorkaise Waldorf Theater vers 1932 et selon quelques sources, elle dirige ensuite une franchise cosmétique. Elle n'a pas d'enfants et devient alcoolique.
Madeline se marie avec Leonard Sherman en 1937 et ils se séparent en 1947. Elle habite à New York, jusqu'à sa mort d'un problème pulmonaire en 1989.
par DARKWOODS  5

DIMANCHE

AOUT
2023
VINTAGE GLAMOUR
 
Drucilla Anna Strain est la fille de Robert Strain (1893-1950) et d'Anna Fallon (1894-1981)
Elle a été photographiée par Alfred Cheney Johnston qui a travaillé pour Florenz Ziegfeld pendant plus de 15 ans, prenant principalement des photographies publicitaires et promotionnelles des interprètes des Ziegfeld Follies
Carrière
Drucilla Strain débute à Broadway dans la comédie musicale Follow Thru au Chanin's 46th Street Theatre en 1929, puis joue dans The New Yorkers en 1930, dans Ballyhoo of 1932
Elle apparaitra par la suite dans
-Anythings Goes de Cole Porter en 1934
-On Your Toes en 1936
-Boys and Girls Together en 1940
-The Lady Comes Across en 1942
-Jackpot en 1944
-Dancing in the Streets en 1943, à Boston; dans le spectacle de magie et de variété, The Mercury Wonder Show , produit par Orson Welles au Mercury Theatre de New York en 1943, comme divertissement pour les soldats américains
-A Broadway, dans Hollywood Pinafore en 19457
-dans Nellie Bly et dans Around the World in Eighty Days en 1946
Drucilla est née le 24 février 1913 à New York, État de New York, États-Unis et est décédée en 1994

par DARKWOODS  6

LUNDI

JUILLET
2023
VINTAGE GLAMOUR
 
Jean René Lacoste (dit Le Crocodile, ou L'Alligator), né le 2 juillet 1904 à Paris et décédé à Saint-Jean-de-Luz au Pays basque le 12 octobre 1996, est un champion de tennis français.
Il fut également le fondateur de la marque Lacoste
Biographie
Son père Jean-Jules, né le 28 novembre 1861 à Bourg sur Gironde, dirigeant de la firme automobile Hispano-Suiza, Chevalier (1917) puis officier (1925) et commandeur (1932) de la Légion d'Honneur fut finaliste du premier championnat de France d'aviron à Mâcon en 1890.
Sa mère était Marie Madeleine Larrieu Let, née le 28 janvier 1874 à Aiffres et décédée le 8 avril 1946 à Asnières.
Son surnom "Le crocodile" lui a été attribué par la presse américaine, à la suite d'un pari qu'il avait fait en 1926 avec le capitaine de l'équipe de Coupe Davis, qui lui avait promis une valise en peau de crocodile s'il remportait une victoire importante.
L'un des « Quatre Mousquetaires » du tennis français qui remportèrent la Coupe Davis pour la France de 1927 à 1932, René Lacoste est le premier à avoir réussi, bien avant Yannick Noah, aussi bien sa carrière de joueur que sa reconversion professionnelle… pas en tant que chanteur mais comme designer : ses chemises Lacoste sont presque devenues un nom commun dans le monde de la mode et du prêt-à-porter.
Il était à sa mort, le 12 octobre 1996, le dernier des « Quatre », Jean Borotra étant décédé en 1994, Henri Cochet en 1987 et Jacques Brugnon en 1978.
Il eut le temps de voir la victoire de Yannick Noah à Roland-Garros en 1983 après une attente de 37 ans et surtout, la victoire française face à l'équipe de Pete Sampras lors de la coupe Davis 1991 après 59 ans d'attente.
Il décède 1 mois avant la victoire française de la coupe Davis 1996.
René Lacoste était également un inventeur.
Parmi ses inventions, on compte notamment, en 1963, la première raquette de tennis en acier : une révolution dans le domaine du tennis qui a mis en cause la suprématie de la raquette en bois et ouvert la voie aux modèles d'aujourd'hui.
Cette raquette a gagné 46 titres de tournois du Grand Chelem de 1966 à 1978, distribuée aux États-Unis par Wilson, elle a été utilisée notamment par Jimmy Connors et Billie Jean King.
Il a été nommé officier de la Légion d'honneur en 1977, et président d'honneur de la FFT.
Il est également membre du International Tennis Hall of Fame depuis 1976.
René Lacoste meurt d'un cancer le 12 octobre 1996.
Vie privée
Il se marie le 30 juin 1930 à la golfeuse Simone Thion de la Chaume née le 24/11/1908 et décédée le 04/09/2001 à Saint-Jean-de-Luz, avec laquelle il aura quatre enfants:
Palmarès
Coupe Davis (entre 1923 et 1928 : 51 matchs disputés dont 40 victoires) :
-26 sélections
-Vainqueur en 1927 (il remporte alors ses 2 simples) et 1928
-Simple : 32 victoires - 8 défaites
-Double : 8 victoires - 3 défaites
Internationaux de France
-Simple : vainqueur en 1925, 1927 et 1929 ; finaliste en 1926 et 1928
-Double : vainqueur en 1925 et 1929 ; finaliste en 1927
Tournoi de Wimbledon :
-Simple : vainqueur en 1925 et 1928 ; finaliste en 1924
-Double : vainqueur en 1925
US Open :
-Simple : vainqueur en 1926 et 1927
-Double mixte : finaliste en 1926 et 1927
Championnat de France international de tennis (ces titres ne sont pas considérés comme titres du Grand Chelem car ce championnat n'était pas ouvert à tous les étrangers jusqu'en 1924 inclus)
-Simple : finaliste en 1924
-Double : vainqueur en 1924 (avec Jean Borotra)
Soit 10 titres du Grand Chelem, dont 7 titres en simple.

par DARKWOODS  8

MARDI

JUILLET
2023
VINTAGE GLAMOUR
 
Lewis Hine (26 septembre 1874 à Oshkosh (Wisconsin) - 3 novembre 1940) est un photographe américain dont les photographies d’enfants au travail ont sensibilisé l'opinion publique durant l’ère progressiste.
Repères biographiques
Hine a fait des études universitaires de sociologie à Chicago et New York.
Il a commencé sa carrière de photographe en 1904, en photographiant l'arrivée des immigrants à Ellis Island, dans le port de New York.
En 1908, il travaille pour le National Child Labor Committee USK (NCLC) et, durant 10 ans, photographie le travail des enfants à travers les États-Unis, aidant le NCLC dans sa lutte contre cette pratique.
Il est également photographe free lance pour The Survey, un magazine prônant des réformes sociales.
Au cours de la Première Guerre mondiale, et ensuite, il documente les actions humanitaires de la Croix-Rouge américaine en Europe.
Dans les années 1920 - 1930, il se consacre principalement à la photographie des travailleurs de l'industrie et à la construction de l'Empire State Building, qui donnera lieu à la publication de son livre Men at work en 1931.
Durant la Grande dépression, il travaille à nouveau pour la Croix-Rouge dans le sud des États-Unis et dans les montagnes de l'est du Tennessee.
Fin des années 1930, les commandes gouvernementales et publiques se tarissent et Hine meurt en 1940 à l'âge de 66 ans.
L'œuvre
À ses débuts, et jusque dans les années 1920, Hine a une approche purement sociologique de la photographie. Il déclare ainsi qu'il veut « montrer des choses qui doivent être corrigées » et fut un des premiers à utiliser la photographie comme outil documentaire, annonçant le travail de la Farm Security Administration des années 1930.
Ses reportages dans les usines et les manufactures contribuèrent à une meilleure prise de conscience des problèmes sociaux aux États-Unis.
Par la suite, il accentue son approche artistique de la photo, sans pour autant renier son travail de témoignage, et ses images acquièrent une qualité esthétique qui augmente leur impact sur le public.
Hine garde une vision progressiste du travail et du travailleur, mettant en avant la puissance, le triomphe de la machine et de l'industrie.
Le travail des enfants
Lewis Hine a laissé des images d'enfants au travail perdu au milieu de machines.
Les enfants travaillent dans les filatures de laine ou de coton, ils sont menuisiers, cordonniers, ferronniers, couturiers, mineurs, postiers, cireurs, agriculteurs, pêcheurs, charbonniers, cuisiniers, ou font la lessive.
Il passe à la photo pour illustrer ces sujets et défendre des causes pour dénoncer l'exploitation des enfants. Il se fait engager par le comité national pour ces derniers.
Source: timeinfo


par DARKWOODS  2

DIMANCHE

JUILLET
2023
VINTAGE GLAMOUR
 
Jean Ackerman, née Jeanette MacCraw le 11 décembre 1903 à New York et morte le 26 novembre 1960 à Miami Beach, est une showgirl, Ziegfeld Girl, américaine.
Elle apparait dans une reprise à Broadway de l'opéra-comique The Mikado, en avril 1925 au 44th Street Theatre
Elle rejoint Ziegfeld Follies of 1927 , musique d'Irving Berlin, avec Eddie Cantor et Claire Luce2. Elle joue dans la comédie musicales de Broadway Whoopee en décembre 1928.
En 1929, elle apparaît dans Ziegfeld Midnight Frolic et dans Smiles en novembre 1930
En 1928, elle fait l'objet de tests pseudo-scientifiques conduits par le psychologue William Moulton Marston sur la différence d'émotivité entre blonde (Claudia Dell) et brune (elle-même) regardant des films d'amour (!)
Elle a un petit rôle dans le film The Girl Habit en 1931
Iconographie
Jean Ackerman a été photographiée par Alfred Cheney Johnston qui a travaillé pour Florenz Ziegfeld pendant plus de 15 ans, prenant principalement des photographies publicitaires et promotionnelles des interprètes des Ziegfeld Follies. Les photos de nues, découvertes après la mort de Johnston, n'ont pas été publiés dans les années 1920.

par DARKWOODS  3

DIMANCHE

JUIN
2023
VINTAGE GLAMOUR
 
Samuel Charles Lanin (4 septembre 1891 - 5 mai 1977) était un chef d'orchestre de jazz américain.
Les 2 frères de Lanin, Howard et Lester , étaient également des chefs d'orchestre, et tous connurent une belle carrière soutenue dans la musique.
Sam était l'un des dix enfants nés de Benjamin et Mary Lanin, Juifs russes qui avaient émigré à Philadelphie , Pennsylvanie , États-Unis.
Il a joué de la clarinette et du violon dans sa jeunesse, et en 1912, on lui a offert une place dans l'orchestre de Victor Herbert
Après la première guerre mondiale, il s'installe à New York et commence à jouer au Roseland Ballroom à la fin de 1918. Là, il fonde le Roseland Orchestra ; cet ensemble a enregistré pour la Columbia Gramophone Company au début des années 1920.
Entre 1920 et 1931, il dirige plus de 400 sessions pour presque tous les labels.
Le krach boursier de 1929 frappe durement Sam Lanin, contrairement à son frère Lester ; en 1931, il perd son contrat avec Bristol-Myers, son émission de radio et le nom d'Ipana Troubadors.
Au milieu des années 1930, Sam passait une grande partie de son temps à découper des disques de transcription. Alors que sa renommée avait décliné, son standing était encore aisé grace à l'argent qu'il avait économisé dans les années 1920. Il s'est retiré de l'industrie de la musique à la fin des années 1930. Il a été essentiellement oublié en même temps que Lester est devenu célèbre. Il meurt en 1977, n'ayant jamais repris la musique.


par DARKWOODS  5

Pour chaque post, cliquer sur la photo centrale pour accéder au diaporama, ou cliquer sur les miniatures pour les voir en photo centrale

LIENS





RANK
  Les posts plus lus dans la rubrique

 Lucien Michard 286 , le 17/11/2018
 L’album 2023 102 , le 31/12/2023
 Sessue Hayakawa 80 , le 10/06/2013
 Béla Lugosi 67 , le 21/10/2018
 Loretta Young 65 , le 06/01/2018
 Dolores del Río 50 , le 03/08/2015
 Sisters G 48 , le 06/04/2022
 Elvire Popesco 48 , le 10/05/2015
 Diana Serra Cary 43 , le 12/09/2021
 Rudolph Valentino #2 43 , le 06/05/2017
 Jean Mermoz 42 , le 07/12/2014
 Max Linder 37 , le 16/12/2015
 Florence Vidor 36 , le 17/07/2017
 Raquel Torres 35 , le 11/11/2017
 Norma Talmadge 33 , le 26/05/2015
SAMEDI

JUIN
2023
VINTAGE GLAMOUR
 
La période 1926-1932 à la loupe
En 1926, il est engagé par Didier Daurat, directeur de l’exploitation des lignes de la compagnie Latécoère (future Aéropostale) et rejoint l’aéroport de Toulouse-Montaudran pour effectuer du transport de courrier sur des vols entre Toulouse et Dakar.
Il rédige alors une nouvelle (« L'évasion de Jacques Bernis »), dont sera tiré « L'Aviateur », publié dans la revue d’Adrienne Monnier, Le Navire d’argent (numéro d'avril), où travaille son ami Jean Prévost.
À Toulouse, il fait la connaissance de Jean Mermoz et de Henri Guillaumet.
Au bout de deux mois, il est chargé de son premier convoyage de courrier sur Alicante.
Fin 1927, il est nommé chef d’escale à Cap Juby au Maroc avec pour mission d’améliorer les relations de la compagnie avec les dissidents maures d’une part et avec les Espagnols d’autre part.
Il va y découvrir la brûlante solitude et la magie du désert.
En 1929, il publie chez Gallimard son premier roman, Courrier sud, dans lequel il raconte sa vie et ses émotions de pilote.
En septembre 1929, il rejoint Mermoz et Guillaumet en Amérique du Sud pour contribuer au développement de l’Aéropostale jusqu’en Patagonie.
En 1930, il utilise la bibliothèque de son ami Paul Dony pour commettre divers sonnets inspirés d’autres poètes mais qui sont autant d’exercices de virtuosité poétique.
En 1931, il publie son second roman, Vol de nuit, un immense succès, dans lequel il évoque ses années en Argentine et le développement des lignes vers la Patagonie.
En 1931, toujours, il se marie à Agay avec Consuelo Suncin Sandoval de Gómez (décédée en 1979), à la fois écrivaine et artiste salvadorienne.
À partir de 1932, alors que la compagnie, minée par la politique, ne survit pas à son intégration dans Air France, il subsiste difficilement, se consacrant à l’écriture et au journalisme.
Saint-Exupéry demeure pilote d’essai et pilote de raid en même temps qu’il devient journaliste d’occasion pour de grands reportages.
Source: timeline.info

par DARKWOODS  9

VENDREDI

JUIN
2023
VINTAGE GLAMOUR
 
Antoine Marie Jean-Baptiste Roger de Saint-Exupéry, né le 29 juin 1900 à Lyon et disparu en vol le 31 juillet 1944 en mer, au large de Marseille est un écrivain, poète et aviateur français.
Né dans une famille issue de la noblesse française, Antoine de Saint-Exupéry passe une enfance heureuse malgré la mort prématurée de son père.
Élève peu brillant, il obtient cependant son baccalauréat en 1917 et, après son échec à l'École navale,
il s'oriente vers les beaux-arts et l'architecture.
Devenu pilote lors de son service militaire en 1921 à Strasbourg, il est engagé en 1926 par la compagnie Latécoère (future Aéropostale) et transporte le courrier de Toulouse au Sénégal avant de rejoindre l'Amérique du Sud en 1929.
Parallèlement il publie, en s'inspirant de ses expériences d'aviateur, ses premiers romans : Courrier sud en 1929 et surtout Vol de nuit en 1931, qui rencontre un grand succès.
À partir de 1932, son employeur entre dans une période difficile.
Aussi Saint-Exupéry se consacre-t-il à l’écriture et au journalisme.
Il entreprend de grands reportages au Viêt Nam en 1934, à Moscou en 1935, en Espagne en 1936, qui nourriront sa réflexion sur les valeurs humanistes qu'il développe dans Terre des hommes, publié en 1939.
En 1939, il est mobilisé dans l'armée de l'air et est affecté dans une escadrille de reconnaissance aérienne.
À l'armistice, il quitte la France pour New York avec pour objectif de faire entrer les Américains dans la guerre et devient l'une des voix de la Résistance.
Rêvant d'action, il rejoint enfin, au printemps 1944, en Sardaigne puis en Corse, une unité chargée de reconnaissances photographiques en vue du débarquement en Provence.
Il disparaît lors de sa mission du 31 juillet 1944. Son avion n'a été retrouvé qu'en 2004.
Le Petit Prince, écrit à New York pendant la guerre, est publié avec ses propres aquarelles en 1943 à New York et en 1946 chez Gallimard, en France.
Ce conte plein de charme et d'humanité devient très vite un immense succès mondial.
par DARKWOODS  6

VENDREDI

MARS
2023
VINTAGE GLAMOUR
 
Fritz Rasp est un acteur allemand né le 13 mai 1891(à Bayreuth, Allemagne) et mort le 30 novembre 1976 (à Gräfelfing, Allemagne). Il a tourné dans plus de 100 films dont:
1916 : Le Palais de la chaussure Pinkus d'Ernst Lubitsch
1923 : Der Mensch am Wege de William Dieterle
1923 : Le Montreur d'ombres d'Arthur Robison
1926 : Canard sauvage (Das Haus der Lüge) de Lupu Pick
1927 : Metropolis de Fritz Lang
1927 : L'Amour de Jeanne Ney de Georg Wilhelm Pabst
1929 : Le Journal d'une fille perdue de Georg Wilhelm Pabst
1929 : La Femme sur la Lune de Fritz Lang
1931 : Émile et les Détectives de Gerhard Lamprecht
1931 : Le Traître
1931 : Tropennächte de Leo Mittler
../..
1939 : Pages immortelles de Carl Froelich
../..
1975 : Lina Braake fait sauter la banque de Bernhard Sinkel

par DARKWOODS  7

JEUDI

MARS
2023
VINTAGE GLAMOUR
 
Virginia Biddle (1910-2003) est une showgirl et une danseuse de revue américaine qui participa régulièrement aux spectacles des Ziegfeld Follies jusqu'en 1931,Native du Kansas, Virginia Biddle fit la connaissance du public de Broadway parmi les showgirls de Show Boat, en 1927. Son talent de danseuse lui permit de délaisser les tableaux vivants de l'Hollywood Restaurant pour la scène des revues. De petite taille, elle fut l'une des pony girls qui constituaient le premier rang des Ziegfeld Girls. Après s'être vue confier une partie de danse dans la comédie musicale Rio Rita, en 1928, elle participa régulièrement aux suivantes: Smiles (1930-1931), Hot-Cha! (en) (1932)2 - ainsi qu'à l'ultime revue des Ziegfeld Follies, en 19311.
En juillet 1931, Virginia fut blessée dans l'explosion aux abords de Long Island du yacht Chevalier II, propriété de Harry Richman , où son amie et partenaire de scène Helen Walsh trouva la mort. Bien qu'ayant participé à la représentation donnée en la mémoire d'Helen, Virginia mit bientôt fin à sa carrière scénique du fait des suites de l'accident, ses brûlures aux pieds et aux chevilles la contraignant à abandonner la danse. Elle intenta un procès à Richman mais n'obtint que 50 $ de dommages et intérêts, au lieu des 50 000 $ escomptés
Après son départ de la scène, elle se maria deux fois et donna naissance à trois enfants(dont une fille). Elle vécut à Old Saybrook, dans le Connecticut, où elle mena avec succès une carrière d'agent immobilier. Blessée dans un accident de voiture en 2003, elle mourut peu de temps après

par DARKWOODS  5

LUNDI

FEVRIER
2023
VINTAGE GLAMOUR
 
Les années folles voient renaître à Paris la culture populaire, une culture bien évidemment différente de celle des élites.
En effet, le premier conflit mondial a bouleversé beaucoup de choses, jusque dans le domaine de la chanson.
Après quatre ans d'ère nostalgique de la « Belle Époque », de nouveaux artistes font leur apparition dans des lieux à la mode.
Le music-hall par exemple, tout en attirant des artistes et des intellectuels à la recherche de la nouveauté, donne également dans le milieu populaire.
Il y a certes l'exotisme des revues à grand frais du Moulin Rouge mais il est nécessaire d'évoquer à la même période les débuts de Maurice Chevalier, illustration par excellence de la bonne humeur française au travers d'une de ses chansons, Valentin. Il y a également la meneuse de revue Mistinguett, surnommée La Miss, qui reprend avec succès des airs populaires comme Toujours au turbin, Moi, j'en ai marre. Tous les spectacles ne se réduisent cependant pas qu'à la revue.
par DARKWOODS  2

VENDREDI

FEVRIER
2023
VINTAGE GLAMOUR
 
Francis Lederer, né František Lederer (6 novembre 1899 à Prague, Bohême, alors Autriche-Hongrie actuellement République tchèque) - 25 mai 2000 à à 100 ans à Palm Springs,États-Unis)), est un acteur américano-tchèque.
Filmographie sélective:
1928 : Zuflucht de Carl Froelich
1928 : Die seltsame Nacht der Helga Wangen de Holger-Madsen
1929 : Loulou (Die Büchse der Pandora) de Georg Wilhelm Pabst avec Louise Brooks
1929 : Atlantik de Ewald André Dupont
1929 : The Wonderful Lies of Nina Petrovna (en)
1929 : Maman Colibri de Julien Duvivier
1930 : Der Weg zur Schande de Richard Eichberg
1934 : Man of Two Worlds de J. Walter Ruben
1952 : Abenteuer in Wien de Emil-Edwin Reinert
1953 : Stolen Identity de Gunther von Fritsch

par DARKWOODS  9

              
394     Page précédente
Page Suivante
374