MARDI

JUIN
2020
VINTAGE GLAMOUR
 
Dixie Dugan est une héroïne de récits populaires américains, créée en 1928 par l'écrivain Joseph Patrick McEvoy (1897 – 1958), dans un roman-feuilleton publié par le journal Liberty puis sous forme de roman par Simon & Shuster sous le titre Show Girl, suivi d'un second roman, Show Girl in Hollywood. Les romans sont illustrés par le dessinateur John H. Striebel qui donne au personnage les traits de l'actrice Louise Brooks.
La série connait deux adaptations cinématographiques, Show Girl (1928) et Show Girl in Hollywood (1930). Streibel et McEvoy font ensuite de la série un comic-strip à succès dont la publication s'étendra de 1929 à 1966

par DARKWOODS  7

LUNDI

JUIN
2020
VINTAGE GLAMOUR
 
../.. Brooks est née en 1906 à Cherryvale et a déménagé à Wichita avec sa famille à l'âge de 13 ans. La maison de 14 pièces de Brooks, située au 924 N. Topeka, a depuis été démolie. Elle a commencé sa carrière au théâtre au collège Horace Mann et a dansé au théâtre Miller au centre-ville de Wichita. Elle est ensuite revenue à Wichita pour diriger un studio de danse. ../..
En lien le site d'ou provient la photo
En photo n°4, colorisation par Dark Woods

par DARKWOODS  3

LIEN

SAMEDI

JUIN
2020
VINTAGE GLAMOUR
 
Bien qu'il s'agisse d'un bâtiment moderne, achevé en 2002, le Parkview Square a bénéficié d'un design dans le style Art déco et est l'un des bâtiment de bureaux les plus chers de Singapour.
C' est un gratte-ciel de bureaux de 144 mètres de hauteur et de 24 étages, construit à Singapour en 2002. La construction a duré de 1999 à 2002.
Le gratte-ciel est construit dans le style Art déco et est inspiré du Chanin Building à New York. C'est l'un des très rares immeubles du xxie siècle construit dans ce style (avec aussi la Hearst Tower (Charlotte)).
À l'intérieur les décorations sont très luxueuses ce qui en fait l'immeuble de bureaux le plus coûteux de Singapour.
La surface de plancher est de 39 000 m2 et il y a 9 ascenseurs.
L'architecte est l'agence singapourienne DP Architect

par DARKWOODS  3

LIEN

VENDREDI

JUIN
2020
VINTAGE GLAMOUR
 
Photo 1: Dames prennant le thé dans le jardin de l'hôtel Ritz. Paris, 1930.
Crédit : © Boris Lipnitzki/Roger-Viollet
Photo 2: Concours d'élégance automobile. France, vers 1925-1930.
Crédit : © Maurice-Louis Branger/Roger-Viollet
Photo 3:Mistinguett (1875-1956), chanteuse et actrice française de music-hall, dans sa loge. 1921-1922.
Crédit : © Maurice-Louis Branger / Roger-Viollet
Source en lien

par DARKWOODS  6

LIEN

JEUDI

JUIN
2020
VINTAGE GLAMOUR
 
Dixie Dugan est une héroïne de récits populaires américains, créée en 1928 par l'écrivain Joseph Patrick McEvoy (1897 – 1958), dans un roman-feuilleton publié par le journal Liberty puis sous forme de roman par Simon & Shuster sous le titre Show Girl, suivi d'un second roman, Show Girl in Hollywood. Les romans sont illustrés par le dessinateur John H. Striebel qui donne au personnage les traits de l'actrice Louise Brooks.
La série connait deux adaptations cinématographiques, Show Girl (1928) et Show Girl in Hollywood (1930). Streibel et McEvoy font ensuite de la série un comic-strip à succès dont la publication s'étendra de 1929 à 1966
Images, Source: ebay.com
Paru dans le journal de Février 2020 de Dark Woods(lien)

par DARKWOODS  10

LIEN

MARDI

JUIN
2020
VINTAGE GLAMOUR
 
Hermann Steinschneider, dit Erik Jan Hanussen, (2 juin 1889, Vienne - 25 mars 1933, Berlin), était un illusionniste, voyant et hypnotiseur, personnalité célèbre du music-hall en Allemagne durant l'entre-deux-guerres.
Bien que Hanussen ait prétendu être un aristocrate danois, il était en fait un Juif tchèque, né Hermann Steinschneider. Hanussen père, était acteur et gardien d'une synagogue, et marié à Julie Kohn Antonie à Vienne, en Autriche.
Hanussen devint célèbre grâce à ses représentations à la Scala de Berlin où il accomplissait des performances d'hypnose et où il lisait dans les pensées des spectateurs
De nombreuses légendes abondent quant aux rencontres entre Hanussen et Adolf Hitler. Celui-ci l'aurait notamment rencontré juste avant les élections allemandes, en novembre 1932, pour lui enseigner des techniques de contrôle des masses, en employant une gestuelle particulière et en ayant recours à différents effets dramatiques.
En 1943, l’institution américaine Office of Strategic Services, dans le cadre de la rédaction d'un profil psychologique d'Hitler écrivait : « Durant le début des années 1920, Hitler reçut des leçons régulières de rhétorique et de psychologie de la foule d'un homme nommé Hanussen qui était aussi un astrologue et diseur de bonne aventure. Il était très intelligent et enseigna à Hitler l'importance de mettre en scène ses réunions publiques afin d'obtenir les meilleurs effets spectaculaires »
En 1931, Hanussen acheta une imprimerie à Breslau et fit paraître un journal occultiste : Hanussen Magazin et Bunte Wochenschau.
Hanussen disparut le 25 mars 1933 dans des conditions troubles (hypothèses de la disparition : assassinat par des SA, utilisation par Hanussen de techniques d'illusionnisme)

par DARKWOODS  12

LIENS





RANK
  Les posts plus lus dans la rubrique

 Jean Gabin 4835 , le 17/05/2014
 Louise Brooks 2464 , le 14/11/2012
 Marlene Dietrich 2054 , le 27/12/2013
 01/11/2010 1625 , le 01/11/2010
 Yvonne Printemps 1613 , le 30/07/2014
 Sessue Hayakawa 1569 , le 10/06/2013
 Ida Rubinstein 1463 , le 05/10/2014
 Rose Stradner 1463 , le 31/07/2013
 Noels d'autrefois 1406 , le 05/01/2012
 Elvire Popesco 1295 , le 10/05/2015
 22/07/2011 1275 , le 22/07/2011
 Fred Astaire 1268 , le 31/03/2014
 20/09/2011 1172 , le 20/09/2011
 19/04/2011 1165 , le 19/04/2011
 03/01/2012 1163 , le 03/01/2012
VENDREDI

MAI
2020
VINTAGE GLAMOUR
 

par DARKWOODS  3

JEUDI

MAI
2020
VINTAGE GLAMOUR
 

par DARKWOODS  4

JEUDI

AVRIL
2020
VINTAGE GLAMOUR
 
Louis Octave Maxime Le Verrier , court métrage Max Le Verrier (né le 29 janvier 1891 à Neuilly-sur-Seine , France , † le 6 juin 1973 à Paris , France) était un sculpteur français. Il a également utilisé le nom de scène Arthur .
Le Verrier était le fils d'un orfèvre et joaillier parisien ; sa mère venait de Belgique . Ses parents se sont séparés quand il avait sept ans. Il a visité plusieurs internats, dont l' École des Roches à Verneuil-sur-Avre .
Contre les voeux de Max, son père l'envoya étudier l'agriculture à Saint-Sever (Landes) et à La Réole . À l'âge de 16 ans, il est rentré à Paris et a pris un travail occasionnel pour éviter de travailler dans l'agriculture. En 1909, il quitta la France et s'installa brièvement à Londres , où il avait du mal à trouver du travail.
Le Verrier a travaillé dans une école de pilotage à Rendon, où il a d'abord attendu pour un avion, puis en 1913, il a obtenu sa licence de pilote. Lors de la Première Guerre mondiale, il entra en février 1915 dans un escadron de bombardiers français utilisé. Le 25 mai 1915, il fut abattu lors d'un combat aérien d'un avion de combat allemand. En manquant classé, il a reçu la médaille militaire française et la Croix de guerre 1914-1918 . Pendant sa captivité à Münsterle sergent n'a pas été arrêté pour le travail. Il a demandé des outils et de la pâte à modeler et a commencé à sculpter. Le Verrier se lia d'amitié avec d'autres artistes du camp et dépeignit certains de ses camarades détenus. En 1917, il fut interné dans le cadre d'un échange de prisonniers en Suisse . À l' École des Beaux-Arts de Genève , il étudie avec Marcel Bouraine et Pierre Le Faguays , restés amis à vie et travaillant souvent ensemble.
Après la guerre, Le Verrier rentre à Paris où il épouse en 1921 Jeanne Hubrecht avec qui il aura deux fils. Au début des années 1920, il hérite d'une petite fonderie où il réalise rapidement de petites sculptures et des objets de décoration tels que des lampes, des cendriers, des serre-livres et des radiateurs de style Art déco . En plus de ses propres sculptures, il a composé pour les artistes Pierre Le Faguay, Marcel Bouraine, André Vincent Becquerel et Jules Masson . Il a principalement travaillé avec le bronze, l'ivoire, le zinc, la terre cuite et la céramique. Le Verrier a montré son travail dans les salons de la Société des Artistes Décorateurs , où il était élu.
À l'expositionExposition internationale des Arts Décoratifs et Industriels modernes de 1925, il remporte une médaille d'or. Il a également exposé à l' exposition universelle de Paris en 1937 . À l’époque de l’Art déco, ses figures féminines - telles que son œuvre Clarte - se sont fait connaître par leur corps athlétique parfait en parfaite symétrie. Les œuvres de Le Verrier comprennent également des sculptures animales telles que des pélicans, des cigognes, des écureuils, des chimpanzés, des chevaux, des lions et des panthères noires .
../..
Traduit de Max Le Verrier sur de.wikipedia.org
Ce site maxleverrier.com en français lui est consacré

par DARKWOODS  15

MERCREDI

AVRIL
2020
VINTAGE GLAMOUR
 

par DARKWOODS  8

MARDI

AVRIL
2020
VINTAGE GLAMOUR
 

par DARKWOODS  17

SAMEDI

AVRIL
2020
VINTAGE GLAMOUR
 
With Louise Brooks as Gipsy (Right, down)

par DARKWOODS  20

              
290     Page précédente
Page Suivante
270