SAMEDI

MARS
2018
VINTAGE GLAMOUR
 
Miriam Jordan est née le 3 Mars 1904 à Londres, en Angleterre ( Royaume - Uni)
Elle eut seulement une brève carrière au cinéma. Elle avait gagné un concours de beauté tout en travaillant comme dactylo à Londres . Cela a facilité son introduction dans le monde du spectacle.
A la recherche la gloire et la fortune en Amérique, elle fit une figuration remarquée dans « Three Cheers », film avec Will Rogers en 1928, ou elle joue dans une scène ou son role consiste à descendre de haut en bas des escaliers, dans une robe somptueuse
Elle jouera dans d'autres films dans la période 1930-1940 , surtout des films musicaux et dansants et trouvera sa consécration d'actrice dans un Sherlock Holmes (1932)

par DARKWOODS  21

MARDI

FEVRIER
2018
VINTAGE GLAMOUR
 
Charles Pélissier, né le 20 février 1903 dans le 16e arrondissement de Paris et mort le 28 mai 1959, est un coureur cycliste français. Professionnel de 1923 à 1939, il est l'un des piliers de l'équipe de France sur le Tour au début des années 1930 et l'un des coureurs les plus populaires de l'histoire de l'épreuve. En six participations à la Grande Boucle, il y remporte seize étapes. Il y obtient son meilleur classement final en 1930 en terminant au neuvième rang, l'année où il établit le record de victoires d'étapes sur un même Tour de France avec huit succès. Cette performance n'est égalée que par Eddy Merckx en 1970 et Freddy Maertens en 1976.
Il compte également à son palmarès une victoire sur le Critérium des As en 1933 et un succès sur le Circuit de Paris l'année suivante. Il se distingue également dans d'autres disciplines, en remportant consécutivement trois titres de champion de France de cyclo-cross de 1926 à 1928, ou sur la piste en gagnant les Six Jours de Paris en 1930 avec Armand Blanchonnet et le Prix Goullet-Fogler à deux reprises, avec André Leducq en 1929 et Antonin Magne en 1935.
Coureur extrêmement populaire, il révolutionne l'image du coureur cycliste en apportant un soin particulier à son apparence. Apprécié pour sa distinction et son raffinement, il est considéré comme l'un des « aristocrates » de son sport et s'élève au rang des principales vedettes du monde artistique de son époque. À la fin de sa carrière, il signe plusieurs chroniques dans le magazine Miroir Sprint pour le compte duquel il suit le Tour de France. Ses deux frères aînés, Henri, vainqueur du Tour de France en 1923, et Francis, plusieurs fois champion de France, ont également mené une brillante carrière cycliste.
par DARKWOODS  46

VENDREDI

FEVRIER
2018
VINTAGE GLAMOUR
 
Ronald Colman est un acteur et scénariste britannique né le 9 février 1891 à Richmond (Royaume-Uni) et mort le 19 mai 1958 à Santa Barbara (Californie).
Théâtre
Il devient acteur amateur dès 1908-09 et fait sa première apparition sur une scène professionnelle en 1914.
Il a suffisamment récupéré de ses blessures de guerre( Il a rejoint le London Scottish Regiment en 1909 et est parmi les premiers soldats de la Territorial Army à se battre lors de la Première Guerre mondiale.) pour apparaître au London Coliseum le 19 juin 1916, dans le rôle du "Sheikh Rahmat" dans The Maharani of Arakan, avec Lena Ashwell, puis dans d'autres pièces au Playhouse Theatre, au Royal Court Theatre, au Ambassadors Theatre, ou en tournée.
En 1920, Colman part aux États-Unis, et tourne avec Robert Warwick dans The Dauntless Three, puis avec Fay Bainter dans East is West. Au Booth Theatre (New York), il joue par exemple en 1921 dans la pièce de William Archer The Green Goddess, avec George Arliss, puis au 39th Street Theatre dans The Nightcap. En 1922, à New York, il a un grand succès dans le rôle d'Alain Sergyll dans la pièce La Tendresse.
Cinéma
Ronald Colman commence le cinéma en Angleterre dès 1917 dans des films de Cecil Hepworth. Alors qu'il joue à New-York La Tendresse, il est remarqué par Henry King, qui l'engage pour jouer le rôle principal de son film Dans les laves du Vésuve (The White Sister), avec Lillian Gish, film qui a un succès immédiat. Ensuite Colman abandonne quasiment la scène pour le cinéma et devient une vedette très populaire. Vers la fin de l'époque du muet, il forme un tandem avec l'actrice hongroise Vilma Bánky dans des productions de Samuel Goldwyn, où ils rivalisent de popularité avec le duo Greta Garbo et John Gilbert.
Malgré son succès, il ne peut faire valoir avant l'avènement du parlant un de ses principaux atouts, "sa voix cultivée et joliment modulée" (his beautifully modulated and cultured voice). Son premier grand succès dans le cinéma parlant arrive en 1930, lorsqu'il est nommé pour les Oscars en tant que Meilleur acteur pour deux films Condemned et Bulldog Drummond.

par DARKWOODS  28

SAMEDI

JANVIER
2018
VINTAGE GLAMOUR
 
Loretta Young est une actrice américaine née le 6 janvier 1913 à Salt Lake City (Utah), et morte le 12 août 2000 (à 87 ans) à Los Angeles (Californie).
Enfance
Loretta est née Gretchen Young à Salt Lake City dans l'Utah. Elle et sa famille déménagent vers Hollywood alors qu'elle n'a que trois ans. Loretta et ses deux sœurs, Polly Ann Young et Elizabeth Jane Young (nom de scène Sally Blane) travaillent vite comme actrices . Elle est la plus remarquée. Elle joue son premier rôle à 3 ans dans The Primrose Ring. La star du film, Mae Murray, apprécia tellement la petite Gretchen qu'elle voulut l'adopter. Malgré le refus de sa mère, la jeune fille fut autorisée à vivre deux ans avec la star.
Carrière
Figurant enfant dans Ris donc, Paillasse ! avec Lon Chaney et dans Le Cheik avec en vedette Rudolph Valentino, elle débute véritablement à 14 ans « dans un rôle travesti dans Pas sage mais mignonne (Naughty But Nice).
Rivale de la blonde Jean Harlow dans La Blonde platine de Frank Capra (1931), sa beauté brune et lisse la dispose aux compositions exotiques, comme dans L'Honorable Monsieur Wong réalisé par William A. Wellman .C'est avec Frank Borzage qu'elle trouve un de ses meilleurs rôles dans Ceux de la zone (1933) avec Spencer Tracy. Un autre de ses films mythiques, Zoo in Budapest, est tourné la même année par Rowland V. Lee.
La star désormais s'illustre dans des productions de prestige, telles que Les Croisades de Cecil B. DeMille, Ramona d'Henry King, Suez d'Allan Dwan. Elle passe de l'aventure à la comédie, collectionnant les partenaires les plus brillants : Ronald Colman, Charles Boyer, Cary Grant, Tyrone Power, Don Ameche, David Niven, Henry Fonda, Fredric March, Alan Ladd, Gary Cooper...
En 1936 Quatre femmes à la recherche du bonheur lui donne pour rivales Janet Gaynor, Constance Bennett et Simone Simon, et dans Suez elle est opposée à Annabella - toutes ces actrices étant sous contrat à la Fox dans les années 1930. Cawthorne la place parmi les prétendantes les plus acharnées au rôle de Scarlett O'Hara dans Autant en emporte le vent, avec Paulette Goddard, Katharine Hepburn, Bette Davis et Susan Hayward entre autres.
Elle figure dans Quatre hommes et une prière de John Ford et Le Criminel d'Orson Welles (1946).
Oscarisée pour Ma femme est un grand homme d'H. C. Potter (1947), malgré d'indéniables succès notamment dans le registre fantaisiste (comédies de Walter Lang, Alexander Hall, George Sidney), Loretta Young se retire des grands écrans en 1953.
Vie privée
En 1930, Loretta Young, alors qu'elle n'a que dix-sept ans, tombe amoureuse de l'acteur Grant Withers, plus âgé qu'elle. Peu de temps après, ils s'enfuient pour se marier civilement. Mais Loretta Young regrette rapidement sa décision et demande l'annulation de ce mariage. Le procès qui s'ensuit provoque un gros scandale.
Quelques années plus tard, elle expliquera dans une
Lors du tournage de Ceux de la zone en 1933, elle fait la connaissance de Spencer Tracy et ils deviennent rapidement amants. Très épris de Loretta Young, Spencer Tracy prend alors la décision de quitter sa femme et prend une chambre à l'hôtel.
Sa femme envoie un communiqué à la presse dans lequel elle annonce « leur séparation pour incompatibilité de caractère ». Or, interrogé par les journalistes, Spencer Tracy refuse de confirmer cette rupture et déclare simplement que : « Nous allons tenter de résoudre nos problèmes. ». Tous deux catholiques, Young et Tracy ne peuvent se résoudre à briser un mariage et vivre dans le péché selon les préceptes de l'Église.
Le 24 octobre 1934, elle avoue en pleurs à la presse qu'elle renonce à Spencer Tracy « en raison de leur catholicisme ».
En 1935, Loretta Young a une liaison avec Clark Gable, alors un homme marié, sur le tournage de L'Appel de la forêt. L'actrice tombe alors enceinte. Plus tard, vers la fin de sa vie, à l'âge de 85 ans, Loretta Young parlera de viol (date rape) en évoquant la conception de l'enfant.
Au retour de longues « vacances » (pendant lesquelles elle accouche de sa fille), Loretta annonce son adoption d'une petite fille en mai 1937.
D'après son autobiographie Uncommon Knowledge, on se moqua de Judy à cause de ses oreilles héritées de son père, Clark Gable. Dans le documentaire Girl , elle affirme que sa mère lui faisait porter un bonnet et dit avoir subi une opération à l'âge de 7 ans pour recoller ses grandes oreilles.
Loretta Young était terrifiée que la presse ou le public puisse un jour découvrir la vérité.
Judy Lewis ne rencontra Clark Gable qu'une seule fois à l'âge de 15 ans alors qu'elle ignorait qu'il était son véritable père...

par DARKWOODS  52

MERCREDI

JANVIER
2018
VINTAGE GLAMOUR
 
Zasu Pitts, de son vrai nom Eliza Susan Pitts, est une actrice américaine, née le 3 janvier 1894 à Parsons, Kansas, et décédée le 7 juin 1963 à Hollywood, Californie, d'un cancer.
Son nom d'actrice Zasu vient du fait que sa mère avait deux sœurs prénommées Elisa et Susan.
Elle fut l'actrice favorite d'Erich von Stroheim, qui l'appelait la plus grande tragédienne de l'écran.
Sa meilleure amie dans les années 1920 était l'actrice Barbara La Marr. En 1926, à la mort de cette dernière, Zasu et son mari (Tom Gallery) adoptèrent son fils Marvin. Il fut rebaptisé Don Gallery
Ses débuts au cinéma datent de 1917:
1917 : Uneasy Money
1917 : Tillie of the Nine Lives
1917 : A Desert Dilemma
...
Sa carrière durant jusque dans les années 60
1961 : The Teenage Millionaire : Aunt Theodora
1963 : Le Piment de la vie (The Thrill of It All), de Norman Jewison : Olivia
1963 : Un monde fou, fou, fou, fou (It's a Mad Mad Mad Mad World), de Stanley Kramer : Gertie
Zasu Pitts a été mariée deux fois: avec John E. Woodall (8 octobre 1933 - jusqu'à son décès) puis Tom Gallery (23 juillet 1920 - 26 avril 1932), divorcée, une fille

par DARKWOODS  22

VENDREDI

DECEMBRE
2017
VINTAGE GLAMOUR
 
Walt Disney n'était pas un grand dessinateur et a souvent admis ne pas avoir contribué à un seul dessin après 1926, se consacrant plutôt au domaine des idées
Oswald le lapin chanceux
Une nouvelle série de dessins animés est distribuée par Universal Pictures(en affaire avec Mintz et Winkler) Oswald le lapin chanceux (Oswald the Lucky Rabbit);c' est un succès relatif mais le personnage d'Oswald devient une icône populaire.
Les studios Disney s'agrandissent, et Walt embauche Harman, Ising, Maxwell et Freleng restés jusqu'alors à Kansas City.
Mais Mintz et Winkler décide de s'approprier complètement les droits de Oswand le Lapin: Walt n'oubliera jamais ce revers et prendra à l'avenir soin d'assurer ses droits d'auteur sur chaque création. Le nom Walt Disney Productions est adopté cette même année 1928.
La création de Mickey Mouse
La petite histoire voudrait que Walt dessine, dans le train le ramenant de New York à Los Angeles, un personnage reprenant le graphisme d'Oswald, sans les oreilles pendantes, avec des oreilles rondes et une simple queue d'un coup de crayon et donc plus facile à dessiner.
Plus tard, il réalise un personnage proche d'une souris. Ub Iwerks, quant à lui, aurait simplement retravaillé le dessin pour aboutir à celui que l'on connaît. Il semble cependant que ce soit Ub qui ait développé l'apparence du personnage tandis que Walt Disney se serait contenté d'insuffler son caractère.
Le personnage est baptisé Mortimer Mouse avant d'être rebaptisé Mickey Mouse par Lillian Disney. Le personnage fait ses débuts dans un court-métrage nommé Plane Crazy, qui est comme toutes les précédentes œuvres de Disney, un film muet. Après avoir échoué dans la recherche d'un distributeur intéressé par Plane Crazy ou sa suite, The Gallopin' Gaucho, Disney remarque que ces films manquent d'une chose.
L'automne précédent 1927, Warner Bros. a sorti un film révolutionnaire, Le Chanteur de jazz, le cinéma avait cessé d'être muet. Disney lance la création d'un dessin animé de Mickey, avec du son, intitulé Steamboat Willie. Disney doit vendre sa voiture afin d'obtenir l'argent nécessaire à son film. Un homme d'affaires nommé Pat Powers fournit à Disney la distribution et le Cinephone, un système de synchronisation sonore obtenu par contrebande.
Le 18 novembre 1928 au Colony Theater de New York, Steamboat Willie est projeté au public, c'est le premier dessin animé avec son synchronisé. Cette date marque la naissance de Mickey Mouse, mais aussi de Minnie Mouse et Pat Hibulaire. Steamboat Willie devient un succès.
Plane Crazy et The Gallopin' Gaucho ressortent avec du son et tous les dessins animés suivants de Mickey sont accompagnés d'une bande sonore.
Disney lui-même fournit les effets vocaux des premiers dessins animés. Il est aussi la voix anglaise de Mickey Mouse jusqu'en 1947. Afin de ne plus avoir de problème avec les distributeurs, Walt dépose un dossier de marque pour Mickey Mouse avec le logotype visible dans les films (dès le 21 mai 1928) qui sera accepté le 18 septembre 1928
D'autres marques seront déposées en 1933 pour le dessin et en 1934 pour les comics strips.
Les Silly Symphonies
En 1929, fort du succès de la série Mickey Mouse, Walt décide de produire une nouvelle série, les Silly Symphonies. Cette série débute avec la Danse macabre (The Skeleton Dance) inspirée du morceau de Camille Saint-Saëns.
En 1930, Disney abandonne le distributeur Powers et signe un nouveau contrat de distribution avec Columbia Pictures pour les Mickey Mouse.
Iwerks prend la tête du Iwerks Studio financé par Powers et rencontre un succès mitigé. Après un passage chez Columbia Pictures, il retournera chez Disney en 1940 dans le département recherche et développement des studios.
À la fin de l'année 1930, le personnage de Mickey devient une star internationale sous le nom, entre autres, de « Topolino » en Italie et « Miki Kuchi » au Japon...
Photo 1: Walt Disney avec Lillian Bounds, une des employées du studio travaillant comme peintre intervalliste et secrétaire, devenue par la suite l'épouse de Walt Disney.

par DARKWOODS  68

LIENS





RANK
  Les posts plus lus dans la rubrique

 Jean Gabin 4637 , le 17/05/2014
 Louise Brooks 2255 , le 14/11/2012
 Marlene Dietrich 1798 , le 27/12/2013
 01/11/2010 1538 , le 01/11/2010
 Sessue Hayakawa 1427 , le 10/06/2013
 Yvonne Printemps 1380 , le 30/07/2014
 Rose Stradner 1337 , le 31/07/2013
 Noels d'autrefois 1330 , le 05/01/2012
 Ida Rubinstein 1243 , le 05/10/2014
 22/07/2011 1203 , le 22/07/2011
 Fred Astaire 1147 , le 31/03/2014
 20/09/2011 1113 , le 20/09/2011
 03/01/2012 1096 , le 03/01/2012
 19/04/2011 1046 , le 19/04/2011
 12/02/2012 1012 , le 15/02/2012
JEUDI

DECEMBRE
2017
VINTAGE GLAMOUR
 
Walter Elias Disney dit Walt Disney, né le 5 décembre 1901 à Chicago (Illinois) et mort le 15 décembre 1966 à Burbank (Californie), est connu comme producteur, réalisateur, scénariste, acteur et animateur américain de dessins animés. Il fonda en 1923 la société Walt Disney Company et devint petit à petit l'un des producteurs de films les plus célèbres. Walt Disney est aussi le créateur du premier « parc à thèmes », inventant ce concept.
Walt Disney est également connu pour avoir été un conteur d'histoire, et une vedette de télévision. Lui et son équipe ont créé un bon nombre des personnages animés les plus connus au monde, dont l'un est considéré à la suite d'une interprétation romantique de plusieurs journalistes comme son alter ego : Mickey Mouse.
Walt Disney, Mickey Mouse et les années 30
À son retour aux États-Unis, après la guerre (il a été infirmier à l'age de 17 ans et est resté 2 ans en France) Disney cherche un emploi et malgré celui proposé par son père il préfère postuler pour des emplois dans le dessin publicitaire. Comme il a toujours voulu réaliser des films il postule pour de nombreux emplois dont un auprès de Charlie Chaplin.
Il obtient un premier travail au « Pesman-Rubin Commercial Art Studio » pour 50 dollars par mois.
Lors de ce premier engagement, il rencontre un jeune animateur de son âge, Ubbe Ert Iwerks (qui changera plus tard son nom en Ub Iwerks), avec lequel il fonde en janvier 1920 la société « Iwerks-Disney Commercial Artists ».
La société périclite mais le duo est bientôt engagé par la « Kansas City Film Ad Company » (société de film publicitaire de Kansas City) et travaille sur des animations publicitaires primitives pour les cinémas locaux.
Les animations publicitaires ne suffisent plus à satisfaire Walt ; pendant ses loisirs, il commence à créer ses propres films qu'il vend à la « Newman Theater Company ».
Le 23 mai 1922, Disney lance Laugh-O-Gram, Inc., qui produit des courts métrages animés basés sur les contes de fées populaires et des histoires pour enfants. Parmi ses employés, on retrouve Iwerks, Hugh Harman, Rudolf Ising, Carman Maxwell et Friz Freleng.
Les productions de la jeune société sont bien accueillies dans la région de Kansas City, mais les coûts dépassent les revenus. La société fait faillite et depose le bilan avant d'avoir pu sortir leur projet "Alice's Wonderland"
Roy Oliver, un frère de Walt invite ce dernier à venir à Hollywood. Disney travaille alors comme photographe indépendant et réussit à rassembler assez d'argent pour acheter un aller simple en train pour la Californie et emmène avec lui Alice’s Wonderland laissant derrière lui son équipe.
Christopher Finch rapporte qu'il serait parti avec seulement 40 dollars en poche et qu'il aurait promis à l'équipe de les aider à venir en Californie.
À Hollywood, Disney monte une « affaire » d'animation avec son frère Roy. Ainsi débutent les Disney Brothers Studio dans le garage de leur oncle Robert. Ils obtiennent un contrat avec la société distribuant à l'époque le DA Félix le Chat.
Virginia Davis et Iwerks, anciens de la bande à Disney, rejoignent la californie à la demande de Mintz et Winkler. Le 16 octobre 1923 Disney signe avec eux un contrat pour réaliser douze films. Cette date marque la création des studios Disney.
Les Alice Comedies qui mêlent animation et prise de vue réelle rencontrent un succès raisonnable.
En 1926, les Disney Brothers Studio sont rebaptisés Walt Disney Studio.
A suivre...
par DARKWOODS  19

LUNDI

DECEMBRE
2017
VINTAGE GLAMOUR
 
Dita Parlo, née Gerda Olga Justine Kornstädt le 4 septembre 1908 à Stettin, dans l'Empire allemand, aujourd'hui Szczecin en Pologne, et morte le 13 décembre 1971 à Paris, est une actrice allemande.
Grethe Gerda Kornstädt, fille d'un fonctionnaire aux chemins de fer, naît le 4 septembre 1908 à Stettin. Après une formation en tant que danseuse de ballet, elle étudie à l'École d'art dramatique de la UFA, à Potsdam-Babelsberg où Erich Pommer la découvre.
Elle fait ses débuts au cinéma en 1928 dans Die Dame mit der Maske. Après quelques petits rôles, elle obtient en 1929 le rôle principal dans le premier film allemand parlant, Mélodie du cœur, de Willy Fritsch. Elle devient célèbre en Allemagne, en particulier dans des réalisations de Hanns Schwarz. En 1930, elle tente de faire carrière aux États-Unis mais n'y tourne que deux films à petits budgets, Honor of the Family en 1931 et Mr. Broadway en 1933. Elle est engagée en 1939 pour jouer le rôle d'Elsa Gruner dans l'adaptation de Heart of Darkness de Joseph Conrad, qui serait alors réalisé par Orson Welles, mais le film ne se fait finalement pas.
Consécration
C'est en France que la désormais « Dita Parlo » trouve ses rôles les plus marquants, en jouant notamment Juliette dans L'Atalante de Jean Vigo en 1934, et Elsa, l'Allemande qui recueille les évadés de La Grande Illusion de Jean Renoir, en 1937. Sa fraîcheur presque enfantine et son regard grave en font alors une artiste consacrée.
Lorsque éclate la Seconde Guerre mondiale, Dita Parlo ne peut plus tourner en France à cause de sa nationalité. Après un bref internement au camp de Gurs, elle retourne en Allemagne nationale-socialiste puis en France où elle est, entre 1944 et 1946, déplacée de camp en camp (notamment Drancy et Poitiers), et n'obtient un non-lieu dans le dossier de ses activités pendant la guerre qu'en 1949. Elle épouse la même année le pasteur Franck Gueutal, et ne tourne plus ensuite que dans deux films (Justice est faite et La Dame de pique).
Elle meurt le 12 décembre 1971 et est inhumée au cimetière de Montécheroux (Doubs).

par DARKWOODS  70

MARDI

NOVEMBRE
2017
VINTAGE GLAMOUR
 
Star de cette rubrique, on célèbre le 14 Novembre la date d'anniversaire de notre chouchou, Louise Brooks
Outre le site qui lui ai consacré:
http://thedarkwoods.free.fr
Vous pouvez également consulter de nombreux messages qui lui sont consacrés sur le compte facebook:
http://www.facebook.com/thedark.woods.9
Le site sur Louise comporte notamment un journal archivé mensuellement:
http://thedarkwoods.free.fr/journal.htm
La rubrique Art gallery comporte de nombreuses oeuvre ayant pour sujet Louise , surtout des dessins
http://thedarkwoods.free.fr/artworks.htm
La rubrique Looking like Louise présente en quoi l'actrice es encore une icone de mode 30 ans après sa mort:
http://thedarkwoods.free.fr/clones.htm
De nombreuses autres rubriques vous intéresserons si vous ètes épris de curiosité pour cette actrice hors du commun !
Happy Birthday Louise !
par DARKWOODS  47

SAMEDI

NOVEMBRE
2017
VINTAGE GLAMOUR
 
Paula Marie Osterman — née le 11 novembre 1908 à Hermosillo (Sonora), morte le 10 août 1987 à Los Angeles (Californie) — est une actrice américaine d'origine mexicaine, connue sous le nom de scène de Raquel Torres.
Émigrée aux États-Unis, elle apparaît au cinéma dans douze films américains, le premier (partiellement parlant) sorti en 1928 étant Ombres blanches de W. S. Van Dyke et Robert Flaherty (avec Monte Blue).
Suivent notamment Le Pont du roi Saint-Louis de Charles Brabin (1929, avec Lili Damita et Ernest Torrence), le western Sous le ciel du Texas de Michael Curtiz (1930, avec Frank Fay et Myrna Loy) et La Soupe au canard de Leo McCarey (1933, avec les Marx Brothers).
Elle se retire définitivement au moment de son premier mariage en 1935. Son dernier film américain, dans un petit rôle non crédité, est Go West, Young Man d'Henry Hathaway (avec Mae West et Warren William), sorti en 1936.
S'ajoute le film britannique La Caravane rouge (en) de Paul L. Stein (1933, avec Charles Bickford et Greta Nissen).
Au théâtre, elle se produit une fois à Broadway (New York) en 1932, dans la pièce Adam Had Two Sons de John McDermott (avec Preston Foster et James Young).
Après la mort de son premier époux en 1955, elle se remarie en 1959 avec l'acteur Jon Hall, dont elle divorce ensuite.

par DARKWOODS  55

MARDI

NOVEMBRE
2017
VINTAGE GLAMOUR
 
Leila Hyams ( 1er mai, 1905 - Décembre 4, 1977) était un modèle, actrice américaine .
Sa carrière niveau film fut relativement courte et commença dans les années 1920 à l'époque des films étaient muets
Elle a prit fin en 1936.
Bien que sa carrière ne dura une dizaine d' années, elle est apparue dans plus de 50 rôles de film.
Elle a fait son premier film en 1924, et avec ses cheveux blonds, yeux verts, traits délicats, et une attitude assez débonnaire, et a été orienté tout de suite vers des rôles de soutien, où elle était tenue de faire très peu de sourire et de de parler peu.
Elle se montra capable de gérer ses petits rôles mais en fut affectée; elle mis donc du temps à être prise au sérieux en tant qu'actrice de premier temps.
En 1928 , elle commena a jouer des rôles principaux, sa 1ere réussite ayant lieu chez MGM à travers un role parlant dans film Alias Jimmy Valentine (1928)

par DARKWOODS  46

SAMEDI

OCTOBRE
2017
VINTAGE GLAMOUR
 
Née Lillian Diana Gish en 1893, elle va avec sa sœur Dorothy (née 2 ans plus tard) découvrir le cinéma sous la direction de David Wark Griffith.
Après des petits rôles dans des films comme « The Musketteer of Pig Alley » ou « Judith of Bethelia », elle va passer au devant de la scène avec « Naissance d'une Nation » (1915). Elle y joue Elsie Stoneman et y est amoureuse de Henry B. Walthall. On ne peut pas y oublier son regard triste à l'hôpital.
Malgré sa relation privilégiée avec Griffith, elle n’a qu’un tout petit rôle dans « Intolérance » (1916). Tout petit certes, mais ô combien inoubliable : celui de la femme qui berce l’enfant.
Ensuite, elle enchaînera avec Griffith certains chefs d’œuvres tels que « A travers l’Orage » (1920), « les deux Orphelines » (1921) et surtout l’incontournable « Le Lys brisé » (1919) aux côtés de Donald Crisp et Richard Barthelmess.
Puis, on a pu l’admirer dans « The White Sister » de Henry King avec Ronald Coleman, aux côtés de John Gilbert dans « La Bohème » (1926) de King Vidor, et Lars Hanstrom dans « La Lettre écarlate » (1926) et le chef d’œuvre absolu qu’est « Le Vent » (1928), ces deux films réalisés par Viktor Sjöström.
Lillian Gish supporta l’avènement du parlant, même si ses rôles se sont espacés.
En 1936, elle interprète au théâtre Ophélie aux côtés de Hamlet John Gielgud (excusez du peu) qui n’était pas encore « Sir ».
En 1947, elle est l’épouse de Lionel Barrymore (autre star du muet) dans « Duel au Soleil » de King Vidor (encore lui).
Mais on se souviendra toujours de Miss Cooper dans le film merveilleux « La Nuit du Chasseur » (1955) de Charles Laughton où elle est en prise à un dangereux pasteur incarné par le superbe Robert Mitchum.
Plus près de nous, elle incarne la vieille femme dans « Un mariage » (1976 de Robert Altman, et surtout, elle est la sœur de Bette Davis dans « les Baleines du mois d’août » (1985)de Lindsay Anderson, son dernier rôle avec comme « jeune premier » Vincent Price (qui n’avait que 74 ans !), et un gamin du nom de Harry Carey Jr (64 ans !)
Nota Bene :
Lors de « Naissance d’une Nation », Griffith s’est retrouvé un peu à cours d’argent pour son film. Lillian, sa sœur et sa mère lui proposèrent alors de lui prêter un peu d’argent pour l’aider(, amis celui-ci refusa, ne voulant pas qu’elles perdent gros.
Le film fut un carton !
Dans « les Baleines du mois d’août », on reconnaît une photo de Lillian et sa « sœur » dont on a juste changé la tête de Dorothy pour y mettre celle de Bette Davis.
Source: Le Cinéma, Mr Griffith et Moi écrit par Lillian Gish avec Anne Pinchot en 1969


par DARKWOODS  61

              
224     Page précédente
Page Suivante
204