Cocktail93




VENDREDI

JANVIER
2022
VINTAGE GLAMOUR
 

par DARKWOODS  28

VENDREDI

JANVIER
2022
VINTAGE GLAMOUR
 
Elle est née sous le nom d'Edith Louisa Hawkes le 1er avril 1904, au 112 Hall Place, Paddington , Londres, Angleterre, fille aînée d'Edith Florence Hyde et d'Arthur Hawkes.
Elle s'est ensuite rebaptisée Sylvia et a préféré donner son année de naissance en 1906. Son certificat de mariage de 1927 indique son nom comme Edith Louisa Sylvia Hawkes et son père comme Arthur Hawkes (décédé) , gentleman.
Son père était en réalité employé d'une écurie de livrée, dernièrement portier dans un immeuble et portier dans un restaurant. À sa mort, sa fille cadette administrait sa succession.
La sœur d'Ashley, Lilian Vera Hawkes a épousé le producteur de films britannique Basil Bleck le 18 décembre 1929.
Sous le nom de Sylvia Hawkes, elle a travaillé comme mannequin de lingerie et est devenue une danseuse de Cochran . Après cette brève carrière dans la lignée des chœurs de la comédie musicale , elle est apparue dans des pièces de West End . En 1924, elle fait ses débuts dans Midnight Follies .
Elle est apparue dans Primrose . En 1925, elle joue dans Tell me More au Winter Garden Theatre de Londres , et dans The Whole Town's Talking .
Dans les années 1920, Ashley est régulièrement apparue sur scène avec l'écrivaine américaine Dorothy Fields dans le duo comique "Silly and Dotty" dans "Midnight Follies" au London Metropole.
Elle est connue surtout pour ses mariages:
-Major Lord Ashley , marié du 3 février 1927 au 28 novembre 1934 ; divorcé)
-Douglas Fairbanks , Sr., acteur américain (marié du 7 mars 1936 au 12 décembre 1939, sa mort
-Le 6e baron Stanley d'Alderley (marié le 18 janvier 1944 – 1948 ; divorcé).
-Clark Gable , acteur américain (marié le 20 décembre 1949 - 21 avril 1952 ; divorcé).
-Prince Dimitri Jorjadze , directeur d'hôtel et pilote de voiture de course (marié en 1954).
Elle eut une liaison amoureuse avec Jean Gabin en 1941
Lady Ashley est décédée d'un cancer le 29 juin 1977 à l'âge de 73 ans à Los Angeles. Elle est enterrée au Hollywood Forever Cemetery , Hollywood ; sa tombe est à 680 pieds au nord de celle de son deuxième mari, Douglas Fairbanks, Sr.

par DARKWOODS  12

MARDI

DECEMBRE
2021
VINTAGE GLAMOUR
 
Novembre 25: Louise menace d'engager une action en justice (sous la pression de son employeur, la Paramount) contre John DeMirjian pour l'empêcher de tirer profit de photos de nus qu'il a fait à l'époque où elle n'était pas encore célebre et qu'elle était simple modèle pour photographe. Le photographe obtempérera avec dépit, n'y voyant que des photos d'art
PS: et pour vous, c'est de l'art ou du cochon ?
par DARKWOODS  28

DIMANCHE

DECEMBRE
2021
VINTAGE GLAMOUR
 
Romain de Tirtoff dit Erté(23 novembre 1892,Saint-Pétersbourg,Russie - 21 avril 1990 (à 97 ans) Paris) est un artiste et designer russe célèbre pour ses décors glamours de théâtre, ses bijoux, ses costumes et ses arts graphiques.
Son travail est emblématique du style Art déco dans son utilisation de lignes effilées et d’ornementation simplifiée inspirées par le monde naturel.
Né Roman Petrovich Tyrtov le 23 novembre 1892 à Saint-Pétersbourg en Russie dans une famille aristocratique, il déménage à Paris en 1910, désobéissant alors aux vœux de son père qui veut le voir devenir officier de marine.
En 1915, il obtient un contrat avec le magazine Harper’s Bazaar et crée de nombreuses illustrations. Aujourd’hui, le travail d’Erté se trouve dans les collections du Met de New York, du Los Angeles County Museum of Art (LACMA) et du Victoria and Albert Museum de Londres.
Il meurt le 21 avril 1990 à Paris.
Vous retrouverez de magnifiques statues Erté sur ce lien Le journal de Darkwoods 2017 Janvier
Le site US très complet de Erté

par DARKWOODS  12

MERCREDI

DECEMBRE
2021
VINTAGE GLAMOUR
 
Le baron Georg von Hoyningen-Huene - dit George Hoyningen-Huene (né le 4 septembre 1900 à Saint-Pétersbourg et mort le 12 septembre 1968 (à 68 ans) à Los Angeles) est un photographe de mode fécond des années 1920 et 1930. Il est né en Russie dans une famille allemande de la Baltique. Son père est le baron Barthold von Hoyningen-Huene, sujet de l'Empire russe, et sa mère la fille de l'ambassadeur américain en Russie. Il passa sa vie en France, en Angleterre et aux États-Unis, dont il prend la nationalité.
Deux dernieres photos: lui-même

par DARKWOODS  13

LUNDI

DECEMBRE
2021
VINTAGE GLAMOUR
 
1927 : Elsa Schiaparelli ouvre sa boutique à Paris, 21 place Vendôme décorée par Jean Michel Frank et accessoirisée par son ami Giacometti. Elsa conçoit des dessins en trompe l'oeil pour ses collections de vêtements féminins de sport .
Elle reçoit le tout Paris et une clientèle internationale dans ses salons
Bettina Jones l'assiste et devient modèle dans les magazines de mode
Son histoire
Bettina Bergery, est née Elisabeth Shaw Jones le 20 juillet 1902, à New York. En 1927, elle s'installe à Paris, où elle travaille pour les stylistes Elsa Schiaparelli, Jeanne Lanvin et Alix Grès. En 1934, elle épouse Gaston Bergery (1892-1974), avocat français et membre de la Chambre des députés de Seine-et-Oise, Parti républicain radical et radical-socialiste, 1928-1934, et Parti frontiste, 1936-1942.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, Bettina accompagne Gaston dans ses nominations comme ambassadeur de France de Vichy en Union soviétique (1941) et en Turquie (1942-1945). A la fin de la guerre, ils rentrent en France, où Gaston est jugé et acquitté par la Haute Cour de justice. Bettina Bergery a poursuivi son implication dans le design de mode. Son cercle social comprenait des amitiés avec des aristocrates, des créateurs de mode, des artistes et des personnalités littéraires telles que Natalie Barney, Mona von Bismarck, Jean Cocteau, Salvador Dali, Daisy Fellowes, le pape Jean XXIII, Alain de La Falaise, Marie Laure, Martha Gellhorn et membres des familles Mdivani et von Papen. Bettina Bergery est décédée à Paris le 14 août 1993

par DARKWOODS  14

Pour chaque post, cliquer sur la photo centrale pour accéder au diaporama, ou cliquer sur les miniatures pour les voir en photo centrale

LIENS





RANK
  Les posts plus lus dans la rubrique

 Jean Gabin 5156 , le 17/05/2014
 Louise Brooks 2715 , le 14/11/2012
 Marlene Dietrich 2431 , le 27/12/2013
 Sessue Hayakawa 1941 , le 10/06/2013
 Yvonne Printemps 1856 , le 30/07/2014
 01/11/2010 1757 , le 01/11/2010
 Ida Rubinstein 1753 , le 05/10/2014
 Rose Stradner 1741 , le 31/07/2013
 Elvire Popesco 1531 , le 10/05/2015
 Noels d'autrefois 1503 , le 05/01/2012
 Lien Deyers 1450 , le 05/10/2012
 Fred Astaire 1443 , le 31/03/2014
 Arletty 1373 , le 15/05/2013
 22/07/2011 1343 , le 22/07/2011
 Brigitte Helm 1330 , le 17/03/2015
SAMEDI

DECEMBRE
2021
VINTAGE GLAMOUR
 
L'acteur allemand Werner Fuetterer est né le 10 janvier 1907 à Barth
Fuetterer passe son enfance au Guatemala, où son père a une hacienda. La famille revient en 1919 en Allemagne, à Lübeck. À l'automne 1924, il entre à l'académie des arts dramatiques de Berlin. À cause d'une proposition de tournage de film en Suède, il quitte précipitamment cette école.
Werner Fuetterer devient un acteur recherché comme jeune homme dans le cinéma muet des années 1920. Son rôle le plus important est alors l'archange dans Faust, une légende allemande. Il joue ensuite des seconds rôles, notamment le meilleur ami du personnage principal.
Fuetterer joue aussi au théâtre et fait une tournée aux États-Unis de 1937 à 1939. Après la Seconde Guerre mondiale, il poursuit sa carrière sans problème.
En 1957, il s'installe en Espagne où il exploite un camping
Il décède le 7 février 1991 à Benidorm

par DARKWOODS  19

JEUDI

DECEMBRE
2021
VINTAGE GLAMOUR
 
Marie dite May de son nom complet Marie Zelie Antoinette Euginie Schneider est née le 16 juillet 1902 à Paris 8e et décédée le 14 juillet 1999, à Apremont en Vendée.
Elle fut l'épouse de Pierre de Cossé, duc de Brissac
Elle était la fille de Charles Prosper Eugène Schneider, surnommé Eugène II Schneider.
Celui ci, industriel et homme politique français, était maître de forges et dirigeant des usines du Creusot.
Pierre de Cossé Brissac, 12e duc de Brissac est né le 13 mars 1900 à Paris où il est mort le 4 avril 1993.
Ingénieur de formation, son activité d’industriel s'est exercée dans le groupe Schneider et Cie, appartenant à la famille de son épouse.
Ils ont eut 4 enfants:
-Elvire de Brissac
-Marie-Pierre de Cossé-Brissac
-François de Cossé-Brissac
-Gilles de Cossé-Brissac
Photos et des portraits trouvées dans les revues de l'époque (années 20, années 30)

par DARKWOODS  21

MARDI

DECEMBRE
2021
VINTAGE GLAMOUR
 
Maxime Gorki, parfois orthographié Gorky (en russe : Максим Горький, Maksim Gor'kij), nom de plume d’Alexis Pechkov (en russe : Алексей Максимович Пешков, Alekseï Maksimovitch Pechkov), est un écrivain russe né le 16 mars 1868 (28 mars 1868 dans le calendrier grégorien) à Nijni Novgorod et mort le 18 juin 19361 à Moscou.
Il est considéré comme un des fondateurs du réalisme socialiste en littérature et fut un homme engagé politiquement et intellectuellement aux côtés des révolutionnaires bolcheviques.
Enfant pauvre, autodidacte, formé par les difficultés et les errances de sa jeunesse2, passé par le journalisme, il devient un écrivain célèbre dès ses débuts littéraires. Auteur de nouvelles pittoresques mettant en scène les misérables de Russie profonde (Essais et Histoires, 1898), de pièces de théâtre dénonciatrices comme Les Bas-fonds en 1902 ou de romans socialement engagés comme La Mère, publié en 1907, il racontera aussi sa vie dans une trilogie autobiographique : Enfance/ Ma vie d'enfant (1914), En gagnant mon pain (1915-1916), Mes universités (1923).
Dès ses débuts littéraires, Gorki partage l'idéal des partis progressistes et se lie avec les bolcheviques et avec Lénine. Plusieurs fois emprisonné pour ses prises de position, en particulier lors de la révolution de 1905, il quitte la Russie et voyage aux États-Unis pour collecter des fonds pour le mouvement bolchevique. À son retour en 1906, il doit s'exiler à Capri pour des raisons à la fois médicales et policières2.
Rentré en Russie à la suite d'une amnistie en 1913, Maxime Gorki est proche de Lénine et des révolutionnaires, mais formule des critiques dès novembre 1917 qui lui valent les menaces du pouvoir : inquiet et malade de la tuberculose, il quitte la Russie en octobre 1921 et se fixe de nouveau dans le sud de l'Italie en 1924.
Encouragé par Staline, il revient plusieurs fois en URSS après 1929 et s'y réinstalle définitivement en 1932 : il devient un membre éminent de la nomenklatura soviétique et participe à la propagande du régime qui l'honore mais le surveille en même temps. Il meurt en juin 1936 dans des circonstances qui ont prêté au soupçon. Le régime lui organise des funérailles nationales et en fera l'écrivain soviétique par excellence.

par DARKWOODS  12

DIMANCHE

DECEMBRE
2021
VINTAGE GLAMOUR
 
Vogue Janvier 1928, sous ce titre, nous en dit plus : Une matière aussi riche que le satin ciré qui compose la tunique de cette robe de soirée Chéruit n'exige aucune complication dans la forme: l'éclat du tissu brillant forme ici une jolie opposition avec le fond mat en mousseline beige sur lequel il est poséet qu'il découvre largement.
Robe de soirée Chéruit photographiée par Edward Steichen - Je ne connais pas malheureusement le nom du modèle.
par DARKWOODS  15

VENDREDI

DECEMBRE
2021
VINTAGE GLAMOUR
 
L'allure garçonne se caractérise par une silhouette androgyne et longiligne, où ne sont plus marquées ni la poitrine ni la taille, et par le port des cheveux courts.
La mode des cheveux courts se répand dans toute la société : une femme sur trois en 1925. Le phénomène fait l’objet d’une chanson de Dréan en 1924, Elle s'était fait couper les cheveux, et le thème de la chevelure coupée au profit d'une séduction androgyne est repris dans un roman d'Abel Hermant de 1927, Camille aux cheveux courts. Aux États-Unis, une nouvelle de F. Scott Fitzgerald parue en 1920, Berenice Bobs Her Hair (Bérénice se fait couper les cheveux), évoquait déjà le sujet.
Au niveau vêtements, la coupe des robes est droite, tubulaire, la taille étant abaissée au niveau des hanches.
Pour la première fois dans l'histoire du costume féminin, les jambes sont découvertes jusqu'aux genoux. En 1924, les jupes sont à environ 26 cm du sol, en 1925 de 30 à 35 cm, en 1926 à 40 cm du sol avant de rallonger progressivement jusqu’en 1930 où elles se stabiliseront à 30 ou 32 cm du sol.
À l'instar de la jupe-culotte adaptée à l'usage de la bicyclette, des vêtements spécialement conçus pour le sport apparaissent, le maillot de bain en particulier. Le « sportswear » est lancé par Jean Patou.
Les frontières entre le vestiaire masculin et féminin s'estompent : le tailleur-jupe se simplifie et se répand ; le chandail et la chemise à col et à manchettes entrent dans la garde-robe féminine
En France pendant les années folles, Coco Chanel est l'égérie, autant par sa façon de s'habiller que par sa façon d'être.
Colette, qui a porté les cheveux courts dès 1902, la banquière Marthe Hanau15, la championne Violette Morris10, Suzy Solidor à la silhouette sculpturale16 et Kiki de Montparnasse incarnent également la garçonne.
En peinture, plusieurs portraits de Kees van Dongen sont révélateurs — l'une de ses toiles est d'ailleurs intitulée La Garçonne (vers 1912). De nombreuses toiles de Tamara de Lempicka illustrent aussi très bien les garçonnes, en particulier St Maurice (vers 1929) et le célèbre autoportrait Tamara à la Bugatti verte (1925)17.
Des actrices du cinéma hollywoodien sont devenues les icônes du genre : Marlène Dietrich, Greta Garbo, Joan Crawford, Clara Bow qui vivait ouvertement en union libre, et surtout Louise Brooks et sa coupe de cheveux au carré avec frange.
par DARKWOODS  10

MERCREDI

DECEMBRE
2021
VINTAGE GLAMOUR
 
Le terme garçonne qualifie un courant de mode du xxe siècle qui s'est manifesté pendant les années folles, entre 1919 à la sortie de la Première Guerre mondiale et 1929, début de la crise économique et sociale
Au-delà d'un style propre aux années 1920, le phénomène garçonne, né de l'émancipation des femmes et d'une revendication pour l'égalité des sexes reflète une mutation culturelle dans la représentation du genre féminin qui préfigure la femme contemporaine
Origine
Le nom féminin « garçonne » est dérivé de « garçon » .
Il existe déjà fin du 19e siecle mais devient populaire avec le succès du roman de Victor Margueritte, La Garçonne, paru en 1922 — roman qui a suscité de nombreux débats au sujet de la nouvelle féminité décrite par l'auteur.
Le terme devient alors synonyme de femme émancipée : active et autonome, libre de ses mouvements — elle sort, danse, fume, a des pratiques sportives ou de plein air, conduit une automobile, voyage —, et aux mœurs libérées, faisant fi des convenances — elle affiche une liaison hors mariage, voire son homosexualité ou sa bisexualité, ou vit ouvertement en union libre.
Aux USA, le terme est "Flapper"
C'est à Paris qu'émerge le look garçonne, sous l'impulsion de Coco Chanel en particulier. D'autres couturiers ont mis en scène le look de garçonne comme Nicole Groult ou Madame Pangon.
Toutefois, elle choque et « cristallise les fantasmes et les angoisses de la société française des années 1920 et 1930 » note l'historienne Françoise Thébaud. Elle est une figure positive seulement pour quelques féministes radicales et pour les lesbiennes, ces dernières étant davantage visibles dans la capitale. Cette mode ne se limite toutefois pas aux artistes et aux femmes homosexuelles, touchant aussi les milieux populaires urbains, mais peu les campagnes.
par DARKWOODS  16

              
276     Page précédente
Page Suivante
256