DIMANCHE

OCTOBRE
2015
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
Des astronomes britanniques du Jodrell Bank Center for Astrophysics ont pu pour la première fois observer un trou noir en formation.
Un trou noir est une concentration qui se forme autour d'une masse très compacte dont rien -même la lumière- ne peut s'échapper. Tout matière se trouvant à distance trop réduite d'un trou noir est avalé par lui.
Un "trou noir supermassif"
Le trou noir observé par l'équipe d'astronomes dirigée par Megan Argo, a vu sa taille multipliée des centaines de fois ces derniers mois. Ce phénomène donne aux scientifiques une idée de l'évolution d'un "trou noir supermassif".
Ce trou noir se situe à 44 millions d'années lumière de la Terre. Il est qualifié de "supermassif" car ayant une masse équivalente à 20 millions de soleils.
Les astronomes présenteront leur découverte cette semaine à l'occasion du meeting d'astronomie annuel de la Britain's Royal Astronomical Society qui se tient à Llandudno, au Pays de Galles.
Source: 7sur7.be

par MANTEAU  113

VENDREDI

SEPTEMBRE
2015
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
D’époustouflantes images de la Lune, de la Terre ou d’autres corps célestes pullulent sur Internet et trop souvent, il ne s’agit que de vulgaires montages Photoshop -ou de belles oeuvres d’art. Ce que d’aucuns appellent des fakes. La photo du couple Terre-Lune prise le 16 juillet et mise en ligne ce mercredi, aussi étonnant que ça puisse paraître, n’en est pas un. Mieux : il y en a plusieurs, en tout cas assez pour faire un très beau gif.
Evidemment, il faut un photographe de talent pour prendre un tel cliché. Son auteur est le satellite DSCOVR, qui a décollé en février dernier pour atteindre une orbite idéale début juillet, lui permettant de prendre de superbes photos de la Terre éclairée à 100 % par le Soleil. Et donc de la Lune, qui dévoile du coup, ce qui est plutôt rare, sa face cachée.
A noter pour les sceptiques : le résidu vert qui apparaît sur la droite de la Lune est provoqué par son mouvement. Pour obtenir une image en couleur, la Nasa combine trois photos prises à 30 secondes d’intervalle. Entre-temps, la Lune bouge, ce qui cause ce petit défaut innocent.
Source: 20minutes.fr

par MANTEAU  140

VENDREDI

AOUT
2015
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
L'archipel d'Ogasawara abrite près de 200 espèces différentes d'oiseaux. Au Japon, zone de séismes et de volcans (plus de 100 en activité), quatre à cinq apparitions soudaines d'îles se seraient produites depuis la fin de la guerre du Pacifique, dont une en 1986, qui a disparu en l'espace de deux mois, et une en septembre 1973 également dans les parages de Nishinoshima. Le pays du Soleil Levant n'a toutefois pas l'apanage de ces phénomènes. Nishinoshima pourrait ainsi suivre les traces de Surtsey, une île surgie en 1963 à une trentaine de kilomètres des côtes de l'Islande.
Là déjà, les scientifiques ont pu observer l'arrivée de graines véhiculées par les courants puis l'apparition de moisissures, de bactéries, de champignons et, dès l'année suivante, des premières plantes vasculaires. Au début des années 2000, on recensait à Surtsey 60 plantes vasculaires, avec 75 bryophytes, 71 lichens et 24 champignons. L'île islandaise comptait 89 espèces d'oiseaux et 335 espèces d'invertébrés, selon l'UNESCO
Source:7sur7.be

par MANTEAU  143

JEUDI

AOUT
2015
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
Soucieux de l'extrême fragilité de son habitat, le professeur Kachi met en garde contre l'introduction d'espèces exogènes dans ce "laboratoire naturel". "Je demande à tous ceux qui débarqueraient sur l'île de faire très attention à la préservation de l'environnement, et surtout à ne pas amener avec eux des espèces de l'extérieur", plaide l'universitaire. "Les biologistes connaissent bien leur affaire. Mais la première équipe de scientifiques à se rendre sur l'île sera probablement constituée de géologues et de vulcanologues qui ne sont pas forcément au courant de cette problématique", s'inquiète-t-il.
Lorsqu'il a procédé à une étude de terrain sur un autre îlot des Ogasawara en 2007, son équipe avait préparé un espace désinfecté par fumigation pour y stocker tous les appareils de recherche, neufs et préalablement stérilisés. Le professeur Kachi appelle à "la vigilance" sur le terrain et se dit prêt à donner des conseils à ses collègues sur la façon de procéder. Quand l'activité volcanique va ralentir à Nishinoshima, le biologiste japonais s'attend à l'arrivée de graines et plantes amenées par les courants marins ou des oiseaux de mer migrateurs.
"Mon domaine de prédilection est l'impact des oiseaux sur l'écosystème des plantes: comment leurs déjections transformées en fertilisants organiques nourrissent la végétation et comment leurs activités dérangent l'écosystème", explique M. Kachi. Ces oiseaux pourraient d'ailleurs finir par nicher durablement sur la nouvelle île. L'ancienne Nishinoshima hébergeait des colonies qui, chassées par les éruptions, reviendront probablement s'y installer en nombre lorsque le volcan se rendormira.
A suivre...
Source: 7sur.be

par MANTEAU  109

MERCREDI

AOUT
2015
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
Fin février, l'île Nishinoshima ainsi agrandie mesurait approximativement 1.950 mètres d'est en ouest sur 1.800 du nord au sud, pour une surface totale de 2,45 kilomètres carrés, selon les gardes-côtes japonais. C'est la première fois depuis 40 ans qu'une terre émerge dans cette zone méridionale du Japon. "Nous, les biologistes, sommes très intéressés par cette nouvelle île parce que nous pourrons y observer le point de départ des processus de l'évolution", explique à l'AFP le professeur Naoki Kachi, directeur du département de recherches sur l'archipel Ogasawara à l'université de Tokyo.
Le dernière photographie aérienne de Nishinoshima, prise par les gardes-côtes, remonte au 27 avril. Elle montre une épaisse colonne de fumée blanche sortant d'une cheminée volcanique. Pour le moment, personne ne peut s'y rendre.
A suivre...
Source: 7sur.be

par MANTEAU  95

MARDI

AOUT
2015
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
Une nouvelle île volcanique émergée au large du Japon a donné naissance à un véritable "laboratoire naturel" en devenir, site d'observation des espèces vivantes que les biologistes nippons veulent à tout prix préserver.
C'est notamment à partir des déjections déposées par les oiseaux marins sur cette "île nue" que les scientifiques comptent étudier la genèse des écosystèmes. Née d'une forte activité volcanique, cette terre nouvelle a fait surface dans le Pacifique en novembre 2013 au milieu du petit archipel d'Ogasawara, à un millier de kilomètres au sud de Tokyo.
Malgré son isolement, l'archipel est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2011 en raison de la richesse de ses milieux biologiques qui permettent de comprendre les mécanismes de l'évolution des habitats naturels. Les îles Ogasawara "sont un exemple remarquable des processus d'évolution en cours dans les écosystèmes des îles océaniques", souligne l'UNESCO sur son site. Alimentée régulièrement par du magma en fusion, la nouvelle venue n'a cessé de s'étendre pour absorber l'îlot voisin appelé Nishinoshima.
A suivre...
Source: 7sur.be

par MANTEAU  122

LIENS

RANK
  Les posts plus lus dans la rubrique

 Projet Orion 2444 , le 21/10/2011
 L'ile d'AZ 2356 , le 23/09/2010
 Hot Cyborgs 1741 , le 24/03/2012
 Projet d'un dirigeable atomique britannique en 1966 1653 , le 04/07/2011
 Le Steampunk 1537 , le 05/01/2014
 Poséidon : premier hôtel sous marin 1447 , le 14/05/2011
 Tropical Island Yacht : la plage de rêve mobile 1324 , le 25/09/2011
 Espace Hôtel 1285 , le 23/09/2011
 DONA, un robot mendiant 1210 , le 04/05/2011
 Véhicules de demain 1015 , le 01/04/2012
 Des images de galaxies jamais vues prises par Hubble 995 , le 09/12/2009
 Guyrobot.com 964 , le 18/04/2009
 Concept: train à grande vitesse voyager sans escale 956 , le 10/08/2011
 Le tourisme du futur - 1 914 , le 22/10/2010
 Le futur des Robots - 5 et fin 904 , le 22/01/2013
MERCREDI

AOUT
2015
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
La marque brésilienne de maillots de bain a choisi pour leur campagne de publicité de l'été 2015 le photographe Francisco Garcia et la superbe Ingrid Villas Boas
Dans la piscine, située sous les palmiers exotiques, Ingrid pose dans la collection de maillot de bain pour un choix allant du une-pièce au bikini
Styliste: Eve Roumihlac
Coiffure et maquillage: Manu Miranda.

par MANTEAU  197

DIMANCHE

JUIN
2015
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
Ce n'est pas un aéroplane, ce n'est pas une automobile, c'est un aéromobile

par MANTEAU  155

DIMANCHE

MAI
2015
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
Une question d'habitude...
Quant au risque de rejet, le chercheur turinois est catégorique : "Le seul rejet à redouter est d'ordre psychologique. Mais j'y ai pensé. Pour faire accepter au patient son nouveau corps, il portera avant l'opération pendant six mois des lunettes qui, virtuellement, lui feront percevoir sa tête placée sur un autre corps que le sien." Eurêka !
En 1970, une telle opération fut tentée sur un singe. Sans grands résultats. Le macaque ne put jamais bouger et il mourut au bout de neuf jours lorsque le corps rejeta sa tête - à moins que ça n'ait été le contraire ? "Mais nous avons énormément progressé depuis, et les obstacles techniques sont aujourd'hui surmontables", rétorque l'imperturbable chercheur.
Le médecin turinois est contesté par la communauté scientifique. Toutefois, New Scientist révèle dans son article que la Harbin Medical University, en Chine, travaille sur le même protocole que lui et qu'elle va passer aux expérimentations sur les rats et sur les singes. "Si mes pairs ne veulent pas me laisser opérer en Europe ou aux États-Unis, l'expérience se fera ailleurs", affirme Sergio Canavero. Et d'annoncer une date : 2017.
Source: Le Point - Publié le 28/02/2015

par MANTEAU  191

SAMEDI

MAI
2015
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
Banane et spaghettis
Pour illustrer l'intervention, assez simple dans son principe, Sergio Canavero coupe en deux une banane. Dans un des deux morceaux de la banane qu'il vient de trancher, il enfile une poignée de spaghettis (crus, et donc rigides) qui représentent les vaisseaux, les fibres musculaires et les nerfs. "Si on peut reconnecter vaisseaux, muscles et nerfs sur une jambe ou un poignet, on peut le faire au niveau du cou."
Reste l'épineuse question de la moelle épinière. Selon le docteur Canavero, le polyéthylène glycol permettra aux deux moelles de "fusionner". Le patient sera ensuite tenu en coma artificiel pendant trois ou quatre semaines alors que des électrodes, préalablement placées dans son corps, stimuleront la fusion des moelles épinières. "Au réveil, le patient sera capable de bouger et de parler. Au bout d'un an de physiothérapie, il devrait pouvoir marcher, assure le médecin. J'ai déjà une cinquantaine de candidats atteints de dystrophie musculaire, de tétraplégie ou encore transsexuels."
Par Dominique Dunglas
Source: Le Point - Publié le 28/02/2015

A suivre...
par MANTEAU  128

VENDREDI

MAI
2015
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
Le médecin italien Sergio Canavero assure pouvoir bientôt greffer un corps entier sur une tête. Des patients sont prêts à faire l'expérience.
Pour ceux d'entre nous qui ont la rate qui se dilate, le foie pas droit, l'estomac bien trop bas, le thorax qui se désaxe ou les hanches qui se déhanchent, une solution est peut-être en vue pour résoudre tous nos maux : changer de corps. Le neurochirurgien turinois Sergio Canavero a en effet annoncé jeudi qu'il sera possible, d'ici deux ans, de greffer un corps à une tête. Les travaux du docteur Canavero ont été publiés par la très sérieuse revue scientifique New Scientist.
C'est en observant les effets de la guillotine que le médecin français Julien Jean César Le Gallois soutint le premier, au début du XVIIIe siècle, qu'une tête coupée, à condition qu'elle soit correctement irriguée de sang oxygéné, pouvait survivre. Depuis, la théorie avait davantage intéressé les auteurs de science-fiction ou de littérature gore que les chercheurs. Mais avec les progrès de la médecine, le rêve de Victor Frankenstein semble à portée de main. La méthode du docteur Canavero consiste à d'abord congeler le corps du "donneur" et la tête du "receveur". Les deux cous sont ensuite tranchés et le corps du donneur est greffé sur la tête du receveur.
Par Dominique Dunglas
Source: Le Point - Publié le 28/02/2015

A suivre...
par MANTEAU  120

MERCREDI

AVRIL
2015
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
Google a sorti les grands moyens pour tenter de trouver Nessie, le monstre qui vivrait dans le Loch Ness, au nord-ouest de l'Ecosse, et dont la quête n'a jamais abouti malgré les efforts de générations entières.
La société américaine, aidée par des chercheurs et des locaux, a déployé pendant une semaine plusieurs caméras habituellement utilisées le long des routes pour le service Street View. “Ces images, prises au-dessus et sous la surface de l'eau, sont disponibles depuis aujourd'hui, explique The Daily Telegraph, et cela donne la possibilité aux voyageurs derrière leur bureau d'admirer les paysages des Highlands, ou de plonger à la recherche de Nessie.”
Car si Google ne se prononce pas sur l'existence de Nessie, dont la légende est née après la publication d'une (fausse) photo du monstre en 1934 par The Daily Mail, les internautes pourront admirer la beauté du Loch Ness grâce à ces images inédites.
Source: courrierinternational.com

par MANTEAU  230

              
354     Page précédente
Page Suivante
334