MERCREDI

OCTOBRE
2010
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 

par MANTEAU  670

SAMEDI

OCTOBRE
2010
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 

par MANTEAU  687

DIMANCHE

OCTOBRE
2010
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 

par DARKWOODS  507

LIEN

LUNDI

SEPTEMBRE
2010
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
Source: Darkroastedblend.com


par MANTEAU  493

JEUDI

SEPTEMBRE
2010
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
L'île d'AZ : un projet gigantesque et un espoir de réalisation pour Jean Philippe Zoppini
A mi chemin entre le paquebot de luxe et l'île flottante, l'île d'AZ (A comme Alsthom, Z comme Zoppini) sera evidemment réservé à une clientèle fortunée.
Entre Jean-Philippe Zoppini et la mer, c’est une longue histoire. En 1981, il imaginait déjà une ville flottante luxueuse, "Isula", dont les abords étaient protégés de la houle par une structure circulaire mais "Isula" ne voguait pas alors l’île AZ pourra se déplacer à la vitesse de 10 nœuds, ce qui correspond à la vitesse minimale pour se dérouter en cas de typhon, et ce qui permettra à l'île de faire des escales en Méditerranée, en Polynésie, aux Antilles... destinations très prisées.
La viabilité économique du projet n'est pas avérée et Alsthom hésite à promouvoir ce projet qui sort du cadre habituel de la construction de bateaux, Jean-Philippe Zoppini espère bien voir le projet aboutir. Il estime son coût à 2 milliards d’euros, à comparer aux 780 millions du plus grand paquebot du monde actuel : le "Queen Mary II" également construit par Alsthom.
Proportionnellement à la surface proposée, l’île AZ serait moins chère au mètre carré. Actuellement en négociation, en particulier avec l’émirat de Dubaï, il a espoir de concrétiser son idée en 2008 ou 2009
Jean-Philippe Zoppini, n'est en effet pas qu'un doux rêveur. Président de l'Association Cités Marines depuis 1995, il s'intéresse depuis maintenant une vingtaine d'années aux possibilités d'utiliser l'océan comme support et comme nouvel espace à urbaniser.
Source: artezia.net


par MANTEAU  2395

VENDREDI

SEPTEMBRE
2010
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
Après les tours gigantesques et les champs photovoltaïques, voici les îles flottantes solaires.
La société Nolaris, à l'origine de ce concept, a mis au point des îles d'environ 80 m de diamètre juchées sur un coussin d'air leur conférant une totale flottabilité.
Ces îles sont composées de panneaux solaires qui concentrent les rayons du soleil sur des tubes riches en eau. La vapeur d'eau résultante génère alors de l'électricité en faisant tourner des turbines. L'île suit la trajectoire exacte du soleil en pivotant sur elle-même.
Un prototype est en cours de construction à 100 km au large de Dubaï, à Ras al-Kkayma. Il devrait produire 1,2 GWh par an.
Source: linternaute.com

par MANTEAU  529

LIENS

RANK
  Les posts plus lus dans la rubrique

 Projet Orion 2489 , le 21/10/2011
 L'ile d'AZ 2395 , le 23/09/2010
 Hot Cyborgs 1820 , le 24/03/2012
 Projet d'un dirigeable atomique britannique en 1966 1692 , le 04/07/2011
 Le Steampunk 1622 , le 05/01/2014
 Poséidon : premier hôtel sous marin 1498 , le 14/05/2011
 Tropical Island Yacht : la plage de rêve mobile 1357 , le 25/09/2011
 Espace Hôtel 1313 , le 23/09/2011
 DONA, un robot mendiant 1227 , le 04/05/2011
 Véhicules de demain 1033 , le 01/04/2012
 Des images de galaxies jamais vues prises par Hubble 1007 , le 09/12/2009
 Guyrobot.com 993 , le 18/04/2009
 Concept: train à grande vitesse voyager sans escale 978 , le 10/08/2011
 Le tourisme du futur - 1 926 , le 22/10/2010
 Le futur des Robots - 5 et fin 921 , le 22/01/2013
VENDREDI

SEPTEMBRE
2010
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
1898
Wells imagine la guerre des mondes
L’écrivain britannique Herbert George Wells publie "la Guerre des mondes". Il met en scène l’invasion de la planète par les Martiens, traduisant implicitement une certaine faiblesse de la civilisation d’Occident et une critique de ses tendances colonialistes. Après "la Machine à explorer le temps" et "l’Île du docteur Moreau", "la Guerre des mondes" s’ancrera elle aussi dans le domaine de la science-fiction. Le thème de l’invasion extra-terrestre sera l’un des sujets de prédilections de ce genre littéraire et cinématographique. "La Guerre des mondes" sera d'ailleurs adapté au cinéma à plusieurs reprises, et notamment par Steven Spielberg en 2005.
Source: linternaute.fr


par MANTEAU  760

DIMANCHE

AOUT
2010
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
Les matières premières minérales stratégiques, bien que nécessaires en très petites quantités, sont indispensables au développement de produits technologiques sophistiqués. Elles s’appellent indium, palladium, gallium ou encore antimoine et se trouvent aujourd’hui partout, du simple téléphone portable, de l’iPad jusque dans nos avions en passant par la voiture électrique. Si les pays occidentaux en sont très friands, ils n’ont en revanche aucun contrôle sur leur approvisionnement.
../..
L'union européenne a commandé une étude concernant ces métaux rares.
../..
Parmi les matières premières étudiées, 14 ont été qualifiées de critiques car présentant un risque d’approvisionnement élevé en conjonction avec une importance économique croissante. La production de ces matières critiques est concentrée en un nombre restreint de pays producteurs à savoir la Chine, la Russie, la République Démocratique du Congo et le Brésil.
L’Europe se trouve ainsi dans une situation de dépendance quasi-totale avec une moyenne de 95% d’import de ces 14 matières premières critiques en 2006, et avec un faible taux de recyclage et peu d’options de substituabilité. exportation importantes, la Chine est sans conteste leur préoccupation principale.
Source: Eve Pesesse/Agoravox.fr


par MANTEAU  267

DIMANCHE

AOUT
2010
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
Selon Tech News Daily, sept armes futuristes seraient en train d'être préparées par l'armée américaine. A commencer par un fusil d'assaut paralysant, plus sophistiqué que le Taser car il donne la possibilité de tirer, sans fil, des balles électrifiées à 25m.
Deux autres armes, dignes de Starcraft, seraient actuellement à l'essai. Monté sur un avion Lockheed, un laser pourrait détruire en plein vol des missiles ballistiques; et un canon électromagnétique d'une portée supérieure à 300 kilomètres serait testé par la marine américaine, avec une mise en service prévue en 2018.
D'un point de vue logistique, le MAARS –un robot téléguidé qui peut ouvrir des portes, poser des explosifs, soulever des objets, voir de nuit, détecter la chaleur et tirer à vue– pourrait à l'avenir remplacer le Marine traditionnel. En plus, contrairement à un GI, il ne saigne pas.
Au chapitre de la robotique, un porteur quadropode va prochainement assister les soldats américains. L'équipement militaire individuel étant de plus en plus lourd (de 50 à environ 70kg), ce robot porteur, dont le design rappelle étrangement les chars impériaux de l'univers Star Wars, délestera les soldats américains d'une partie de leur charge. Tout-terrain, il a été testé en 2005 en Afghanistan. Avec succès.
Vers des soldats invisibles?

Cette année, l'armée américaine va également tester un détecteur à rayons X. En cas de conflit urbain, ces scanners nommés Eagle 5 permettront de détecter des ennemis cachés dans des tunnels ou derrière des arbres, voire des explosifs enterrés... Deux modèles seront disponibles: le premier sera à peine plus gros qu'un téléphone cellulaire et le second, plus puissant, pourra «voir» sous terre. Pratique en cas de guérilla urbaine.
Outre la détection des ennemis, l'armée américaine prévoit en plus de rendre ses soldats invisibles. Cela semble relever du fantasme, mais d'après Discovery News, les soldats pourraient être invisibles grâce à des capes faites de soie et d'or. Reflétant la lumière au lieu de l'absorber (contrairement aux matières traditionnelles), ces capes ne sont efficaces pour le moment que dans la bande de fréquence des ondes életromagnétiques. Mais ses créateurs pensent pouvoir élargir son champ d'efficacité et, pourquoi pas, l'appliquer à la médecine: il serait alors possible de voir à travers les organes. Cette innovation concernera-t-elle aussi les civils?
Source: slate.fr


par MANTEAU  546

MARDI

AOUT
2010
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
Une ligne de "bus volant" enjambant deux voies de circulation va être testée à Pékin, dans le but de décongestionner cette ville extrêmement embouteillée, a déclaré mardi à l'AFP le concepteur de ce type de transport public révolutionnaire.
La particularité du "bus volant" est de ne pas prendre de place sur la chaussée, tout en laissant passer les voitures sous lui, qu'il soit en marche ou à l'arrêt. Il circule sur des rails, tandis que les passagers sont installés en hauteur.
"Nous allons commencer la pose des rails vers la fin de l'année pour une ligne expérimentale de 6 km", a déclaré à l'AFP Song Youzhou, PDG de Shenzhen Hashi Future Parking Equipment.
Les rails seront posés sur une voie de circulation dans la banlieue ouest de Pékin.
"A partir du deuxième semestre 2011, nous avons prévu de faire fonctionner le bus avec des passagers", a précisé M. Song. Au bout d'un an d'essais, une décision devrait être prise sur une utilisation à plus grande échelle de ce nouveau mode de transport.
Concernant le comportement des automobilistes, le concepteur assure "qu'en théorie, il ne devrait pas y avoir de problème. Mais nous devons collecter des données sur leurs réactions en situation réelle", reconnaît M. Song.
Le "bus volant" sera aussi un véhicule propre, fonctionnant à l'électricité, en partie d'origine solaire.
Beaucoup moins chère que la construction d'une ligne de métro, la mise en place d'un tel bus nécessite toutefois des aménagements particuliers, comme des arrêts de bus surélevés et des signalisations spéciales.
Un avertisseur se déclenchera notamment si un véhicule trop haut veut s'engager sous le bus.
Selon ses promoteurs, le "bus volant" pourrait réduire les embouteillages de 30% et jusqu'à 180 km de voies pourraient être construites pour ce type de véhicule dans la capitale chinoise, rapporte le quotidien Global Times.
La société Hashi est actuellement en pourparlers avec trois constructeurs automobiles chinois pour réaliser le bus, a encore indiqué M. Song à l'AFP.
Pékin comptait quatre millions de voitures fin 2009 et devrait en compter cinq millions vers la fin de cette année.
La capitale chinoise est aussi parmi les villes les plus polluées du monde.
Source: AFP/Lexpress.fr

par MANTEAU  541

JEUDI

AOUT
2010
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
1896
Sur l’île du Dr. Moreau
Herbert George Wells, qui sera considéré plus tard comme l’un des premiers auteurs de science-fiction, publie "l’Île du docteur Moreau". L’année précédente, il avait déjà fait preuve de beaucoup d’imagination dans "la Machine à explorer le temps". Cette fois, il met en scène un homme, Prendick, perdu sur une île peuplée d’hideuses créatures, mi-bêtes, mi-humaines. Elles sont toutes issues du laboratoire du docteur Moreau, un scientifique avide de nouvelles expériences. Mais ses travaux se retourneront contre lui et lui coûteront la vie. Prendrick parviendra à fuir l’île mais pas le traumatisme qu’elle lui a infligé. Comme beaucoup d’ouvrage de science-fiction à venir, l’œuvre de Wells traite des limites de la science et de ces expériences. Deux ans plus tard, il publiera "la Guerre des Mondes", tout autant marquante dans le domaine de la science-fiction.
Source: linternaute.com


par MANTEAU  624

LUNDI

AOUT
2010
DEMAIN C'EST AUJOURD'HUI
 
Sofa Nuage par DK Wei
Cloud(Nuage) est un concept de canapé conçu pour le confort et pour une ultra-détente. La partie flottante supérieure est soutenue par la force magnétique générée par la base inférieure. Peu importe si vous voulez travailler, vous asseoir avec confort ou tout simplement faire une sieste pour vous libérer du stress, vous pouvez toujours profiter de votre temps pour vous détendre sur ce nuage flottant.
Source: yankodesign.com/


par MANTEAU  533

              
166     Page précédente
Page Suivante
146