JEUDI

AOUT
2012
RES.TXT
 
Bill Gates, le cofondateur de Microsoft devenu milliardaire et philanthrope, est en quête des toilettes du futur, une nécessité "pour la santé publique et la dignité humaine", car le manque d'accès aux sanitaires est "un fardeau économique et de santé publique pour des communautés pauvres".
La fondation créée par Bill Gates et son épouse a récompensé mardi plusieurs innovations présentées lors d'une grande foire sur ce thème à Seattle, dans l'Etat de Washington (nord-ouest des Etats-Unis). "Les toilettes sont très importantes pour la santé publique et, quand vous y songez, pour la dignité humaine", écrit le milliardaire sur son site thegatesnotes.com. "Les toilettes avec chasse d'eau que nous avons dans nos pays riches sont (...) impossibles à utiliser pour 40% de la population mondiale, parce que ces gens n'ont souvent pas accès à l'eau, à des égouts, à l'électricité ou à des systèmes de traitement des déchets", poursuit-il.
"Au-delà de la question de la dignité humaine, le manque d'accès à des toilettes met en danger la vie de nombreuses personnes, créé un fardeau économique et de santé publique pour des communautés pauvres, et souille l'environnement", ajoute Bill Gates. Selon la Fondation Gates, le premier prix de la foire de Seattle a été remis au California Institute of Technology, qui a imaginé des toilettes fonctionnant à l'énergie solaire et produisant de l'hydrogène et de l'électricité. Le deuxième prix est revenu à l'université anglaise de Loughborough pour des toilettes recyclant les excréments en charbon, en minéraux et en eau. Le troisième prix, décerné à l'université canadienne de Toronto, a récompensé une invention quasi similaire.
Source: 7sur7.be

par CHARLES  839

LUNDI

JUILLET
2012
RES.TXT
 
Ibrahimovic, officiellement membre du PSG pour 3 saisons, devrait être payé 14 millions d'euros net par an. Une somme considérable, voire indécente en pleine crise économique. Mais en mettant les jugements de valeur de côté et en raisonnant en termes purement économiques, l'arrivée de la star dans le championnat français est-elle une bonne nouvelle pour les caisses de l'Etat ? La fiscalité française étant l'une des plus lourdes (et complexes) du monde, le PSG, qui s'est engagé à payer les impôts du joueur, va devoir sortir les calculettes.
En partant du principe que Zlatan Ibrahimovic devra s'acquitter de la taxe Hollande, soit 75 % de ses revenus après le premier million, et pour que le joueur conserve à la fin de l'année 14 millions net une fois tous les impôts payés (y compris l'impôt sur le revenu), il faudra que le PSG s'aligne sur un salaire de 54 millions d'euros bruts et verse 40 millions d'euros à l'Etat. Ce à quoi il faudra ajouter les charges patronales (environ 40 % du salaire brut : 20 millions d'euros supplémentaires) et les cotisations sociales (environ 20 % du salaire brut), en tout près de 35 millions d'euros. Soit un total de près de 85 millions d'euros d'impôts dans le meilleur des cas. Si l'on rajoute à cette somme les taxes sur les biens immobiliers que le joueur compte s'offrir à Paris (misons sur quelques centaines de milliers d'euros voire quelques millions supplémentaires), le chèque pour Bercy doit déjà faire rêver le ministre de l'Economie et des Finances.
Source: linternaute.fr

par CHARLES  137

SAMEDI

JUIN
2012
RES.TXT
 
le casse tête ou la casse couilles vous choisissez
par CHARLES  189

VENDREDI

JUIN
2012
RES.TXT
 
Etonnante révélation, mercredi soir, sur le plateau du “ Grand Journal ” de Canal +. Marie-Célie Guillaume, la directrice de cabinet du député français Patrick Devedjian, a confié à Michel Denisot que Sarkozy aurait fait des avances, à une élue, contre de l’argent.
Marie-Célie Guillaume raconte que, lors d’un rendez-vous avec Nicolas Sarkozy, une élue locale a reçu une demande un peu particulière du chef de l’Etat pour lui demander de l’argent destiné à un projet dans sa ville. Sarkozy lui aurait réclamé, en la recevant dans son bureau, "une gâterie", alors qu’il était "très excité sexuellement".
"Sois gentille... Tu vois bien que j’ai besoin de me détendre! Allez c’est pas grand chose" aurait-il encore dit. "Tu ne peux pas me laisser comme ça".
Source: lameuse.be

par CHARLES  181

MERCREDI

JUIN
2012
RES.TXT
 
Ce n'est pas une inconnue. Cyndi Lee, porte-parole du "Parti du plaisir" sera candidate à Paris. Cette strip-teaseuse, favorable à la réouverture des maisons closes, propose entre-autres des "cours de séduction dès le lycée". Elle aura cette année de la concurrence en la personne de Céline Bara, candidate du "Mouvement Anti-théiste et Libertin" dans l'Ariège. Celle-ci, dans un clip à l'ambiance très soviétique, se vante d'avoir tourné dans 180 films pornographiques et veut "secouer l'Assemblée", interdire les religions, supprimer les frontières et... rouvrir les maisons closes.
Source: linternaute.fr

par CHARLES  177

MERCREDI

MAI
2012
RES.TXT
 
Nouveau tollé pour Christine Lagarde. Trois jours après avoir choqué la classe politique en exhortant les Grecs à payer leurs impôts , la directrice générale du Fonds monétaire international subit la foudre des internautes.
La plupart dénoncent le fait que l'ancienne ministre de l'Économie, qui gagne actuellement 380.939 euros par an, ne paie pas d'impôts sur le revenu. L'explication est donnée par la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques datant de 1961 : en qualité de fonctionnaire internationale, Christine Lagarde bénéfice d'un statut fiscal spécifique. L'article 34 affirme que «l'agent diplomatique est exempt de tous impôts et taxes, personnels ou réels, nationaux, régionaux et communaux».
En revanche, l'article ajoute que l'agent diplomatique est redevable de certains autres impôts tels que les «taxes sur les biens immeubles privés situés sur le territoire de l'État accréditaire, à moins que l'agent diplomatique ne les possède pour le compte de l'État accréditant, aux fins de la mission».
Le ministère des Affaires étrangères précise que ce statut fiscal spécifique bénéficie également aux dirigeants d'institutions internationales telles que l'Agence internationale de l'énergie atomique, de l'Organisation mondiale de la Santé, de l'Unesco ou encore de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement. Les fonctionnaires européens bénéficient également en partie de cet avantage fiscal
Source: Figaro.fr